Butadiyne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Buta-1,3-diyne
formule développée (en haut) + modèle boules (en bas) du butadiyne
formule développée (en haut) + modèle boules (en bas) du butadiyne
formule développée (en haut) + modèle boules (en bas) du butadiyne
Identification
Nom IUPAC buta-1,3-diyne
Synonymes diacétylène
No CAS 460-12-8
PubChem 9997
SMILES
InChI
Apparence Gaz incolore
Propriétés chimiques
Formule brute C4H2  [Isomères]
Masse molaire[1] 50,0587 ± 0,0033 g/mol
C 95,97 %, H 4,03 %,
Propriétés physiques
fusion −36 °C[2]
ébullition 10,3 °C[3]
Solubilité soluble dans l'eau (9,45 g·l−1 à 25 °C)[2]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Extrêmement inflammable
F+


Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le butadiyne, aussi appelé diacétylène ou diéthyne, est un composé chimique de formule C4H2. Il s'agit d'un hydrocarbure aliphatique très insaturé de la famille des alcynes contenant une liaison carbone-carbone simple et deux triples liaisons conjuguées. C'est le premier terme de la série des polyynes.

Propriétés[modifier | modifier le code]

Le butadiyne est extrêmement inflammable et brûle dans l'air en dégageant une fumée noire, contenant dioxyde de carbone CO2 et eau H2O. En raison de ses triples liaisons, le butadidyne est très réactif ; il peut être utilisé pour des additions électrophiles, des réactions de polymérisation (polydiacétylène) et pour des réactions de Diels-Alder.

Synthèse[modifier | modifier le code]

Le butadiyne peut être obtenu par dimérisation de l'éthyne (couplage oxydatif). On appelle aussi cette réaction couplage de Glaser[4].

\mathrm{2 \ C_2H_2 \xrightarrow {CuCl, NH_4Cl, O_2} C_4H_2}

Présence dans la nature[modifier | modifier le code]

Du butadiyne a été détecté dans l'atmosphère de Titan, le plus grand satellite de Saturne, et dans la nébuleuse protoplanétaire CRL 618 par ses modes de vibrations caractéristiques. Dans l'atmosphère de Titan, cette molécule est presque entièrement formée par réaction entre l'acétylène et le radical éthynyl HC≡C qui est produit par photolyse de l'acétylène. Ce radical peut en fait réagir efficacement avec la triple liaison de l'acétylène même à très basses températures.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a et b ChemID Plus: Datasheet
  3. Scott: MSDS
  4. HTW-Aalen: Glaser-Kupplung