Bursins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bursins
Blason de Bursins
Héraldique
Vue de l'entrée de Bursins par la route de l'Etraz. Le clocher de l'ancienne église Saint-Martin émerge des bâtiments voisins.
Vue de l'entrée de Bursins par la route de l'Etraz. Le clocher de l'ancienne église Saint-Martin émerge des bâtiments voisins.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Nyon
Localité(s) et communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Le Vernay
Communes limitrophes :
Burtigny, Gilly, Bursinel, Dully, Luins, Vinzel
Syndic Philippe Parmelin
Code postal 1183
N° OFS 5853
Démographie
Gentilé Bursinois
Population 770 hab. (31 décembre 2013)
Densité 228 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 27′ 10″ N 6° 17′ 22″ E / 46.452791, 6.28944346° 27′ 10″ Nord 6° 17′ 22″ Est / 46.452791, 6.289443  
Altitude 483 m
Superficie 337 ha = 3,37 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Bursins

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Bursins

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Bursins
Liens
Site web www.bursins.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Bursins est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Nyon.

Monuments[modifier | modifier le code]

Outre le château (en fait ancien prieuré, voir Eglise)[3],[4] et la maison forte du Rosay[3],[5], la commune compte deux objets classés comme biens culturels d'importance nationale : l'ancienne église Saint-Martin et son prieuré du XIe siècle[3] ainsi que la tuilerie de Vinzel.

Le village comporte encore d'autres édifices intéressants, tels que l'ancienne maison de ville (la Ruelle 2), pittoresque édifice à haute toiture (propriété communale dès 1608 abritant aussi le "collège") et qui a passé en mains privées en 1816. Ou l'ancienne auberge de l'Ours (Grand-Rue 14), dont l'histoire remonte à 1486 et à François Cottoz, alors tuilier de Bursins. Ou encore d'élégantes demeures de réfugiés huguenots avec leur air de petit château, comme l'ancienne maison de Salgas (rue de l’Église 16), bâtiment de la fin du Moyen Age transformé vers 1731, et l'ancienne maison de Montcalm-Gozon (rue de l’Église 5), construite vers 1736. L'ancienne maison Prodhom (route de la Perrette 5), dont l'histoire remonte à 1379, comporte de remarquables éléments de la fin du Moyen Age[3].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Bissegger, Les Monuments d’art et d’histoire du canton de Vaud VII. Rolle et son district (Les monuments d'art et d'histoire de la Suisse 120), Berne 2012, pp. 66-104.
  • Bursins, Empreinte du temps Éditions Cabédita
  • Les alpages de Bursins, R. Reguin, J.Wettenstein Éditions Cabédita

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Statistique annuelle de la population vaudoise au 31.12.2013 », sur Statistiques Vaud (consulté le 28 juillet 2014)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. a, b, c et d Paul Bissegger, Les Monuments d’art et d’histoire du canton de Vaud VII, Rolle et son district, Société d'histoire de l'art en Suisse, coll. « Les Monuments d’art et d’histoire de la Suisse »,‎ 2012 (ISBN 978-3-03797-029-4), p. 66-104
  4. http://www.swisscastles.ch/Vaud/chateau/bursins.html
  5. http://www.swisscastles.ch/Vaud/chateau/bursinsrosay.html

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :