Burramys parvus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Opossum nain
des montagnes

Description de l'image  Defaut 2.svg.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Mammalia
Super-ordre Marsupialia
Ordre Diprotodontia
Famille Burramyidae

Genre

Burramys
Broom, 1896

Nom binominal

Burramys parvus
Broom, 1896

Statut de conservation UICN

( CR )
CR B1ab+2ab :
En danger critique d'extinction

Répartition géographique

Description de l'image  Mountain Pygmy Possum area.png.

Burramys parvus, l'Opossum nain des montagnes[1] ou Souris-opossum des montagnes[2], est une espèce de la famille des Burramyidae. Ce tout petit « possum », comme on dit localement, est un opossum pygmée végétarien d'Australie. C'est la seule espèce du genre Burramys. C'est une espèce en danger, grandement menacée par le réchauffement climatique[3].

Description[modifier | modifier le code]

Il mesure 11 cm de long de la tête à la queue, la queue mesurant à elle seule 14 cm et pèse 45 g. Il ressemble à une souris avec une fourrure grise qui devient beige sur le ventre, la queue est dépourvue de poils. La femelle possède quatre mamelles dans la poche marsupiale.

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

On le trouve dans le Sud de l'État de Victoria et dans le Parc national du Mont Kosciuszko en Nouvelle-Galles du Sud, dans les régions montagneuses entre 1 400 et 2 000 m d'altitude. Ils vivent dans les éboulis et les amas de rochers.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il se nourrit d'insectes, d'araignées, de vers, de fruits, de noix et de graines qu'il peut stocker en été pour la saison froide.

Mode de vie[modifier | modifier le code]

C'est un animal nocturne qui passe ses journées à dormir. La plupart de l'année les mâles et les femelles vivent séparément, les femelles habitant plus haut que les mâles. À la saison des amours, les mâles montent rejoindre les femelles et au Mont Higginbotham, les mâles devaient traverser une route pour rejoindre les femelles ce qui mettait leur vie en danger. On a donc construit un tunnel qui passe sous la route (le Tunnel de l'Amour) et des panneaux routiers invitent les automobilistes à faire attention.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La saison des amours est en été, en novembre-décembre. Les portées sont généralement de quatre petits. Ce marsupial connu depuis 1895 comme fossile, a été redécouvert vivant en 1966.

Survie de l'espèce[modifier | modifier le code]

Sa population était estimée en 1994 à 2 600 animaux, dont environ 2 000 femelles et 600 mâles.

C'est l'une des espèces les plus vulnérables à l'augmentation des températures en Australie au XXe siècle car son cycle vital nécessite des montagnes enneigées sur une longue période. Encore 1°C en plus et son bioclimat serait détruit[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Murray Wrobel, 2007. Elsevier's dictionary of mammals : in Latin, English, German, French and Italian. Elsevier, 2007. ISBN 0444518770, 9780444518774. 857 pages. Rechercher dans le document numérisé
  2. Règlement (CEE) no 3646/83 de la Commission du 12 décembre 1983 modifiant le règlement (CEE) no 3626/82 du Conseil relatif à l' application dans la Communauté de la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction. Journal officiel n° L 367 du 28/12/1983 p. 0002 - 0048. Lire en ligne sur Eurlex, consulté en mai 2010.
  3. a et b Coup de chaleur sur les forêts australiennes, paru dans Planète SCIENCE, Vol. 5, No. 3, juillet – septembre 2007. Lire le document pdf. p. 20

Références externes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Mountain Pygmy Possum sur animalinfo.org