Blue Crush

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Blue Crush

Titre québécois Défi bleu
Titre original Blue Crush
Réalisation John Stockwell
Scénario Lizzy Weiss
John Stockwell
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 2002
Durée 104 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Blue Crush, ou Défi bleu au Québec, est un film américain de surf réalisé par John Stockwell, sorti en 2002.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Anne Marie (Kate Bosworth), Eden (Michelle Rodríguez), et Lena (Sanoe Lake) sont des amies proches. Avec ses amies, Anne Marie s'occupe de sa sœur de 14 ans, Penny (Mika Boorem), depuis que leur mère est partie pour Las Vegas avec un jules qui n'a pas voulu amener les deux filles avec eux.

À côté de leur travail, ce sont avant tout des surfeuses : chaque matin Anne Marie se lève avant l'aube pour chevaucher la vague. Elle passait naguère pour une étoile montante du surf féminin, mais un accident, proche de la noyade, a interrompu sa carrière, lui laissant de fortes appréhensions. Ses amies, particulièrement Eden, ne l'encouragent pas moins à reprendre la compétition, et elle vient de se faire inviter à un prochain tournoi, à l'occasion duquel elle espère attirer l'attention de commanditaires.

Tout en s'entraînant, Anne Marie lutte pour maintenir son autorité sur Penny et gérer ses propres affaires. Au travail, elle suscite l'intérêt de Matt Tollman (Matthew Davis), quaterback d'une équipe de football de la Ligue Nationale de Football Américain à Hawaï, qu'elle accepte d'initier au surf.

L'éventualité d'un stage de formation intense confronte Anne Marie à un choix de priorités, et elle pose à Matt la question de leurs rapports. Mais voilà qu'arrive le tournoi de surf...

Anne Marie se qualifie en l'emportant de justesse sur la professionnelle Kate Skarratt. Elle demeure incertaine mais Matt lui raconte son premier jeu en tant que stratège et la rassure.

Dans la série d'épreuves qui suit, sa concurrente est Keala Kennelly, l'une des premières surfeuses féminins professionnelles : celle-ci ose surfer les premières vagues sans wipe-outs, ce que le souvenir de son accident empêche toujours Anne Marie de faire. Ayant terminé sa série, Keal encourage Anne Marie à prendre une bonne vague, et celle-ci parvient à marquer parfaitement. Elle ne sera pas qualifiée pour autant, mais elle aura récupéré sa confiance perdue et, ce qui est plus important, attiré l'attention de commanditaires dont le Billabong women's.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Légende : Version Française = V. F.[réf. nécessaire] et Version Québécoise = V. Q.[1]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le tournage s'est déroulé à Los Angeles et O`ahu, une île de l'archipel d'Hawaii.
  • Lizzy Weiss et John Stockwell commencèrent à écrire leur scénario après avoir lu l'article Surf Girls of Maui, de la journaliste américaine Susan Orlean[2].
  • Michelle Rodríguez effectua elle-même toutes ses cascades en motomarine.
  • Le double champion du monde de surf Tom Carroll (1983 et 1984) fait une petite apparition au début du film, en tant que surfer blessé à l'œil. D'après le producteur Brian Grazer, la blessure était réelle, ce qui rendit nerveuses les trois actrices principales pour retourner dans l'eau.
  • Une suite Blue Crush 2 (en) est sorti en 2011. Les personnages et l'histoire change, seul le surf est l'élément constant.

Bande originale[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Nomination au prix de la meilleure équipe à l'écran (Kate Bosworth, Michelle Rodríguez, Sanoe Lake) et meilleure révélation féminine (Kate Bosworth), lors des MTV Movie Awards 2003.
  • Nomination au prix du meilleur film d'action et meilleure actrice dans un film d'action pour Kate Bosworth, lors des Teen Choice Awards 2003.
  • Nomination au prix des meilleures cascades (Kate Skarratt, Rochelle Ballard, Cara Hemperly), lors des World Stunt Awards 2003.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le 5 décembre 2014
  2. (en) "Life's Swell" by Susan Orlean article dont film est tiré

Liens externes[modifier | modifier le code]