Biscuit rose de Reims

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Biscuit rose de Reims
Image illustrative de l'article Biscuit rose de Reims
Trois biscuits rose de Reims

Lieu d'origine Reims
Date XVIIe siècle
Place dans le service dessert
Température de service ambiante
Ingrédients farine, sucre, œufs entiers ou blancs d'œuf, colorant rose, vanille
Accompagnement Champagne, Vin rouge des Coteaux champenois

Le biscuit rose de Reims est l'un des plus vieux biscuits de l'histoire culinaire[1]. Il est originaire de Reims comme son nom l'indique et est certainement l'une des spécialités locales les plus connues après le champagne[2],[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sa création remonte aux années 1690. À cette date, des boulangers champenois soucieux d'utiliser la chaleur de leur four après le défournage, eurent l'idée de créer une pâte spéciale qui, après avoir subi une première cuisson, était laissée dans le four à pain où elle finissait de sécher. D'où le mot « bis-cuit », c'est-à-dire cuit deux fois[4]. La recette est inchangée depuis cette date, et sans aucun doute l'un des derniers véritables « bis-cuits ». La Maison Fossier est la dernière biscuiterie à fabriquer le biscuit rose[5].

À l'origine, le biscuit était blanc. Il doit son teint rose au carmin, un colorant rouge naturel ajouté à la recette produit à partir des femelles de cochenille. Initialement blanc, le biscuit s’est paré de rose afin d’estomper les fines particules noires extraites de la gousse de vanille qui tachetaient sa robe.

Sa tenue quand il est humidifié est sans doute due à l’insolubilité du blanc d’œuf contenu dans sa recette et dans la seconde cuisson douce qu’il subit en étuve. Il est coutume de tremper le biscuit dans du champagne ou du vin rouge des coteaux champenois (tel le Bouzy rouge) pour le ramollir.

Le biscuit se mange aussi bien seul qu’accompagné, en ingrédient, ou en décoration de charlottes et autres gâteaux. Outre sa couleur rose, il est caractérisé par une texture craquante et fondante. Son poids traditionnel est de 100 g la douzaine.

Propriété industrielle et secrets de fabrication[modifier | modifier le code]

La texture d'un biscuit rose

L'entreprise Maison Fossier est l'unique actuel dépositaire du savoir-faire et de l'appellation[6]. Elle perpétue ainsi des secrets de fabrication transmis de génération en génération depuis 1756. En 2005, elle a investi 6 millions d'euros de son nouvel outil de production[7]. Son usine rose bonbon peut se visiter.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles en ligne[modifier | modifier le code]

  • Magazine Elle à table : la recette du Vacherin glacé aux biscuits roses de Reims[8].
  • PetitChef.com : Le gâteau moelleux aux biscuits roses de Reims[9].
  • L'Union quotidien régional : Nécrologie / Le Biscuit Rose de Reims en deuil - Article paru le mardi 30 mars 2010[10]. L'article traite d'une partie récente de l'histoire de la maison Fossier, dernière productrice de biscuits roses de Reims et des améliorations techniques apportées à la recette en privilégiant le choix des ingrédients.
  • La Croix quotidien national : L’homme qui a remis le biscuit rose au goût du jour - Article de Cécile de Corbières paru le [7].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lise Bésème-Pia, Dominique Thibault : Le biscuit rose de Reims - Éditions du Coq à l'Âne (DL : mai 1999) Format Broché / ISBN 2-912036-06-2. Cet ouvrage comprend en outre de nombreuses recettes.
  • Champagne-Ardenne - Produits du terroir et recettes traditionnelles : paru dans la collection «L'inventaire du patrimoine culinaire de la France» - Édition Albin Michel et Conseil national des Arts culinaires (DL : septembre 2000) ISBN 2-226-11516-1.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. La gastronomie remoise consultation du 21 septembre 2010.
  2. Cf. Le biscuit rose de Reims sur Marmiton.org consultation du 21 septembre 2010.
  3. Cf. [PDF] Notice CRDP Patrimoine de Champagne Ardenne : Le Biscuit rose consultation du 21 septembre 2010.
  4. Cf. Fabriquer en France consultation du 21 septembre 2010.
  5. Le Biscuit rose de Reims - Histoire, anecdotes et recettes - Lise Bésème-Pia
  6. Cf. [PDF] Article : Fossier voit la vie en rose paru dans le journal de la CCI Champ'éco - N°43 Mai Juin 2005 consultation du 21 septembre 2010.
  7. a et b Cf. Article : L’homme qui a remis le biscuit rose au goût du jour consultation du 21 septembre 2010.
  8. Cf. La recette du Vacherin glacé aux biscuits roses de Reims consultation du 21 septembre 2010.
  9. Cf. Gâteau moelleux aux biscuits roses de Reims consultation du 21 septembre 2010.
  10. Cf. Article : Nécrologie / Le Biscuit Rose de Reims en deuil consultation du 21 septembre 2010.