Bensalem Himmich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Hakima Himmich
Bensalem Himmich
Fonctions
Ministre de la Culture
29 juillet 20093 janvier 2012
Monarque Mohammed VI
Premier ministre Abbas El Fassi
Gouvernement El Fassi
Prédécesseur Touria Jebrane
Successeur Mohamed Amine Sbihi
Biographie
Date de naissance 13 août 1948 (65 ans)
Lieu de naissance Meknès (Drapeau du Maroc Maroc)
Nationalité Marocaine
Parti politique USFP
Diplômé de Université Mohammed V
Profession Universitaire

Bensalem Himmich, né le 13 août 1948 à Meknès, est un professeur marocain de philosophie à l'université Mohammed V de Rabat, auteur bilingue d'œuvres littéraires et philosophiques (en arabe et en français) et homme politique affilié au parti de l'Union socialiste des forces populaires (USFP). Il a été ministre de la Culture dans le gouvernement El Fassi de juillet 2009 à janvier 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir eu son baccalauréat littéraire, il effectue ses études supérieures à l'université Mohammed V de Rabat, puis à l'Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle à Paris, où il obtient en 1983 son doctorat d'État. Il travaille ensuite en tant que professeur de philosophie à l'université de Rabat.

Lors du remaniement ministériel du 30 juillet 2009, le roi Mohammed VI le nomme ministre de la Culture en remplacement de Touria Jebrane Kryatif dans le gouvernement El Fassi.

Il est également membre de plusieurs organisations culturelles internationales. Il milite en politique et dans le domaine des droits humains.

Décorations[modifier | modifier le code]

Il est lauréat de quatre Prix, dont Prix Naguib Mahfouz (2002) et Prix Sharjah-UNESCO (2003) pour l'ensemble de son œuvre.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le savant (Al Allama). C’est l’histoire romancée du grand historien et sociologue arabe Ibn Khaldoun : mêlant fiction et savoir, le roman relate la vie d’Ibn Khaldoun, en tant que savant en même temps qu’être qui raconte ses inquiétudes, son amour pour les femmes, ses amitiés, etc.
  • Le calife de l'épouvante (Serpent à plume), 1999. C'est son premier roman traduit en français.
  • Au pays de nos crises : (Afrique-Orient).

Voir aussi[modifier | modifier le code]