Benny and Joon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Benny & Joon

Réalisation Jeremiah S. Chechik
Scénario Barry Berman
Lesley McNeil
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1993
Durée 98 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Benny and Joon est un film américain réalisé par Jeremiah S. Chechik, sorti en 1993.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ce film raconte l'histoire d'un frère et d'une sœur, orphelins, Benny et Joon. Depuis que leurs parents sont décédés dans un accident de voiture, Benny s'occupe seul de sa petite sœur, atteinte mentalement. En effet Joon ne peut supporter d'être en état de stress, a des comportements irrationnels et parfois dangereux. Benny, pour s'occuper d'elle, doit être disponible à chaque instant et ce, malgré les assistantes sociales qui "gardent" Joon, et sont toutes renvoyées les unes après les autres par cette dernière!
Lors d'une partie de poker, Eric, un ami de Benny, mise avec Joon l'hébergement de son cousin chez elle, car celui-ci s'est installé chez lui depuis une semaine et il affirme ne plus pouvoir le supporter. Joon perd la partie, et ils se retrouvent forcés d'accueillir le jeune homme chez eux. Sam, puisque c'est ainsi qu'il s'appelle, est un personnage très excentrique et fasciné par le cinéma, plus ou moins ancien. Il tente de ressembler au fameux Buster Keaton, acteur burlesque du cinéma muet. De ce fait, il est capable d'exécuter de nombreux gags burlesques, certes défraîchis mais toujours aussi efficaces!
En apprenant à se connaître, Sam et Joon tombent amoureux, mais leur situation est complexe puisque Benny veille encore sur elle comme sur une enfant et que Sam n'a pas réellement conscience de l'importance du handicap de Joon. Lorsque Benny découvre leur idylle, il chasse Sam, qui décide donc de s'enfuir avec son amour. Joon, soumise à un stress intense et en proie à des sentiments mêlés, fait une crise d'angoisse dans un bus, et son psychiatre la fait interner. Toute la fin du film repose sur ces questions : Joon sortira-t-elle de l'hôpital psychiatrique où elle a été placée ? Vivra-t-elle son amour avec Sam, et dans quelles conditions ? Ses relations avec son frère s'apaiseront-elles ?

Le burlesque[modifier | modifier le code]

Ce film, à travers le personnage de Sam, s'avère être un véritable hommage au burlesque. En effet, de nombreuses références y sont faites tout le long du film, et le ton est donné dès la première minute, puisque Sam apparaît caché derrière un livre intitulé "The look of Buster Keaton". Le style vestimentaire de ce dernier est clairement emprunté à l'acteur, et le film passe de discrets clins d'œils dans de nombreuses scènes que les plus aguerris ne manqueront de remarquer. De façon plus abordable, une séquence reprend à l'identique l'une des plus célèbres scènes de Charlie Chaplin : Sam fait danser des petits pains au bout de ses fourchettes comme dans La Ruée vers l'or. De même, lorsque Sam trouve du travail, c'est dans un magasin appelé "American classique film", et juste derrière lui se trouve... un poster de Buster Keaton! D'ailleurs, Benny lui dit après l'avoir vu se donner en spectacle spontanément et faire rire aux éclats la foule qui s'était regroupée autour de lui "Tu pourrais être un Buster Keaton!"

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Benny and Joon (bande originale).
  • Le film a fait connaître une chanson du groupe écossais The Proclaimers. La chanson I Am Gonna Be/500 Miles est sortie en 1988 en Grande-Bretagne, mais il a connu le succès à partir de 1993, après la sortie du film. Aux États-Unis, la chanson est considérée comme faisant partie du début des années 90, alors qu'elle a été enregistrée dans les années 1980.

Lien externe[modifier | modifier le code]