Bedford (Virginie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bedford.
Bedford
Image illustrative de l'article Bedford (Virginie)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de la Virginie Virginie
Comté Comté de Bedford
Maire Skip Tharp
Code ZIP 24523
Code FIPS 51-05544
GNIS 1498450
Indicatif(s) téléphonique(s) local (locaux) 540
Démographie
Population 6 222 hab. (2010)
Densité 348 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 20′ 04″ N 79° 31′ 23″ O / 37.33444, -79.5230637° 20′ 04″ Nord 79° 31′ 23″ Ouest / 37.33444, -79.52306  
Altitude 306 m
Superficie 1 790 ha = 17,9 km2
· dont terre 17,8 km2 (99,44 %)
· dont eau 0,1 km2 (0,56 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Divers
Surnom Bedrock
Localisation
Carte du comté de Comté de Bedford
Carte du comté de Comté de Bedford

Géolocalisation sur la carte : Virginie

Voir sur la carte administrative de Virginie
City locator 14.svg
Bedford

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Bedford

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Bedford
Liens
Site web http://www.bedfordva.gov

Bedford était une ville indépendante de Virginie, aux États-Unis. Le 14 septembre 2011, la ville a voté la transition mettant fin à ce statut particulier à compter du 1 juillet 2013.

Histoire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Mémoire[modifier | modifier le code]

Avec 19 soldats morts sur les plages du Débarquement, la ville de Bedford, en proportion de sa population, a payé le plus lourd tribu des États-Unis au D-Day. John Robert Slaughter, un jeune sergent qui y avait survécu a milité pendant des années pour qu'un mémorial soit construit à Bedford, en vain. En 1994, le président Bill Clinton se rend sur les plages normandes en compagnie de Slaughter et l'idée commence à faire son chemin. Le Congrès donne ensuite son aval mais pas de financement. Grâce à des fonds privés, le mémorial sort malgré tout de terre et est inauguré en 2001 par le président George W. Bush. Il est situé en haut d'une colline et est composé d'une arche noire de granit, symbole de la victoire, d'une esplanade de pierre évoquant les plages du Débarquement et enfin d'un bassin où émergent des statues de soldats en bronze, figurant leur chemin dans l'eau et sur le sable ; des jets d'eau bruyants imitent le bruit de mitraillettes[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laure Mandeville, « L'hécatombe des gars de Bedford à Omaha Beach », Le Figaro, jeudi 5 juin 2014, page 12.