Batrachochytrium dendrobatidis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Batrachochytrium dendrobatidis est un champignon invasif parasite des amphibiens et qui provoque le chytridiomycose, une maladie infectieuse, occasionnant la mort des individus infectés en bloquant leurs organes respiratoires (phénomène reconnu depuis 1998, en Australie et à Panama).

La fin des tests de grossesse avec les œufs de Xenopus laevis a eu pour effet la dissémination hors des élevages de cette grenouille porteur sain du Batrachochytrium dendrobatidis, un des responsables du déclin des populations d'amphibiens dans différentes régions du monde[1], notamment le Bufo baxteri. Actuellement (2009), ce champignon microscopique pathogène de la "famille" des chytrides frappe aussi l'Europe. Il semble avoir été récemment identifié comme la source d'une mortalité en hausse des crapauds accoucheurs au lac d'Arlet dans les Pyrénées françaises[2].

Une autre espèce, découverte récemment, Batrachochytrium salamandrivorans serait responsable du déclin de la population de salamandres aux Pays-Bas[3]

Le chytride appartient à un groupe de moisissures qui décomposent la matière organique morte. Il est présent dans la nature depuis longtemps.

Les amphibiens se contaminent quand ils sont dans l'eau. Le champignon qui s'y trouve à l'état de spore s'incruste dans leur peau, s'y développe et forme alors des zoosporanges qui produisent à leur tour des zoospores.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de genre vient des mots grecs batracho (grenouille) et chytr (pot de terre), alors que le nom d'espèce est dérivé de Dendrobates[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ché Weldon et col, « Origin of the Amphibian Chytrid Fungus », Emerging Infectious Disease, vol. 10, no 12,‎ 2004 (lire en ligne)
  2. Parc national des Pyrénées, « Un champignon décime les crapauds accoucheurs des Pyrénées », Maxisciences.com, Maxisciences.com,‎ 2011 (lire en ligne)
  3. http://www.pnas.org/content/early/2013/08/28/1307356110.abstract (en)
  4. Longcore JE, Pessier AP, Nichols DK. (1999). Batrachochytrium Dendrobatidis gen. et sp. nov., a chytrid pathogenic to amphibians. Mycologia 91(2): 219-227.