Singe-araignée de Geoffroy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ateles geoffroyi)
Aller à : navigation, rechercher

Ateles geoffroyi • Singe-araignée aux mains noires

Ateles geoffroyi

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Atèles de Geoffroy, ici au zoo de Prague.

Classification selon MSW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Mammalia
Ordre Primates
Sous-ordre Haplorrhini
Infra-ordre Simiiformes
Micro-ordre Platyrrhini
Famille Atelidae
Sous-famille Atelinae
Genre Ateles

Nom binominal

Ateles geoffroyi
Kuhl, 1820

Statut de conservation UICN

( EN )
EN A2c : En danger

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 04/02/77
À l'exception des sous-espèces A.g. frontatus et A.g. panamensis qui sont reprises dans l'annexe I

L’Atèle de Geoffroy[1] ou Singe araignée aux mains noires (Ateles geoffroyi) est un primate d'Amérique centrale et du nord de l'Amérique du Sud, vivant essentiellement dans les arbres.

Description et vie[modifier | modifier le code]

Un Ateles geoffroyi ornatus dans le sud du Costa Rica.

Il présente de nombreuses variétés dont la coloration va du jaune au noirâtre.

Les singes araignées vivent en communauté, de 20 à 40 individus, se séparant parfois en sous-groupes pour la recherche d'aliments au cours de la journée.

Leur habitat va des plaines jusqu'à une altitude de 2 700 m. Ils sont principalement végétariens, avec entre 70 à 80 % de fruits, le reste en feuilles, noix, jeunes pousses, fleurs, plus rarement, écorce, racine, miel et insectes.

Après accouplement, la femelle donne naissance à un seul petit au bout d'environ 225 jours de gestation. Pendant 45 jours, le petit va s'accrocher sous le ventre de sa mère, ensuite il va rester sur le dos de sa mère pendant 90 jours. Il va ensuite progressivement s'émanciper sous le regard de sa mère qui va lui apprendre à s'alimenter, et ce pendant environ 1 an. Les femelles arrivent à maturité sexuelle au bout de 4 ans, les mâles au bout de 5 ans.

Leurs poids varient autour de 7 kg. Leur queue préhensile peut atteindre 50 cm de long[2]. Le nom des singes-araignées provient d'ailleurs de cette queue qui constitue presque une cinquième « patte », faisant penser aux araignées avec leurs huit pattes[3].

C'est une des 6 espèces d'atèles, de la sous-famille des atélinés.

Neuf sous-espèces[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annexes au Journal officiel des Communautés européennes du 18 décembre 2000. Lire en ligne.
  2. Source Marc Wrainwright
  3. Sylvain Lefebvre,Le singe-araignée, ou atèle de Geoffroy (Ateles geoffroyi), Futura sciences, 5 décembre 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]