Architecture Harvard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Schéma de l'architecture Harvard.

L’architecture de type Harvard est une conception de microprocesseurs qui sépare physiquement la mémoire de données et la mémoire programme. L’accès à chacune des deux mémoires s’effectue via deux bus distincts.

Historique[modifier | modifier le code]

Le nom de cette structure vient du nom de l’université où une telle architecture a été mise en pratique pour la première fois avec Le Mark I en 1944.

Autres architectures[modifier | modifier le code]

L’architecture de type Von Neumann s’oppose à celle de Harvard car elle utilise une unique structure pour stocker à la fois le programme et les données. Avec deux bus distincts, l’architecture dite de Harvard permet de transférer simultanément les données et les instructions à exécuter. Ainsi, l’unité de traitement aura accès simultanément à l’instruction et aux données associées. Ce modèle peut se montrer plus rapide à technologie identique que celui de Von Neumann. Le gain en performance s'obtient cependant au prix d'une complexité accrue de structure.

Applications[modifier | modifier le code]

L’architecture Harvard est souvent utilisée dans :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]