Donnée (informatique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Donnée.

Dans les technologies de l'information, une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une réalité (chose, transaction, événementetc.).

Les données peuvent être conservées et classées sous différentes formes : papier, numérique, alphabétique, images, sonsetc.

Le processus d'enregistrement des données dans une mémoire s'appelle la mémorisation.

Principe de la séparation des données et des traitements[modifier | modifier le code]

Les données sont, avec les traitements, l'un des deux piliers sur lesquels repose toute méthode en informatique.
Les bonnes pratiques recommandent une indépendance stricte entre les données et les traitements. Ce principe vise à ménager et à faciliter les évolutions futures des applications : De la sorte toute modification ou refonte des données n'impacte pas ou très peu le domaine des traitements, et réciproquement.

L'enjeu : les Données de référence[modifier | modifier le code]

Les données ont une importance fondamentale dans tous les domaines :

Les données principales ou données de référence (métadonnées) permettent aux maîtrises d'ouvrage au niveau des gouvernements comme dans les entreprises :

Les données de référence sont décrites dans des dictionnaires de données, vocabulaire commun des organisations et outil de dialogue entre maîtrise d'ouvrage et maîtrise d'œuvre.

Toute démarche d'évaluation du patrimoine informationnel des entreprises (capital immatériel) s'appuie non seulement sur le portefeuille d'applications, mais aussi et surtout sur un référentiel de données fiables et auditables (rapport de 2006 du CIGREF sur le capital immatériel)[1].

Structuration des données[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Structure de données.

On peut distinguer grosso modo les données selon :

La structuration des données joue un rôle clé dans la sécurité informatique, notamment dans la gestion des certificats électroniques. Les principales données impliquées dans les certificats sont les critères communs et les tiers de confiance.

Organisation de la gestion des données[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Urbanisation (informatique).
Article connexe : Méta-modèle d’urbanisme.

Les données doivent impérativement être répertoriées, organisées et documentées de manière à être aisément (re-)trouvées et manipulées par tous les utilisateurs potentiels et par la communauté de développeurs.

D'un point de vue fonctionnel, les personnes responsables de donner une image des données du système d'information d'une façon plus ou moins macroscopique dans les entreprises sont les urbanistes de systèmes d'information et les architectes de données (en anglais : data architect).

D'un point de vue technique, les personnes chargées d'organiser les données de l'entreprise sont les administrateurs de bases de données (en anglais : DBA pour Database administrator).

Support et stockage des données[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Stockage d'information.
Article détaillé : Base de données.

Les données doivent être stockées sur un support qui garantisse le meilleur usage que l'on puisse en faire (consultation, archivage...).

La problématique du stockage des données informatiques est beaucoup plus complexe que le stockage des données sur support papier. Ainsi, ce que l'on appelle quelquefois de façon impropre la « dématérialisation » ne simplifie pas toujours la problématique de l'accessibilité aux informations. On peut être confronté à des problèmes de compatibilité de fichiers ou de bases de données.

La recherche du meilleur support d'information constitue l'un des éléments clés de la gestion de contenu.

Visualisation des données[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Visualisation des données.

Sécurisation des données[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sécurité des données.

Le développement des systèmes d'information contemporains nécessite l'emploi de grandes quantités de données.

Une attention toute particulière doit être accordée aux métadonnées, qui constituent l'ossature des systèmes d'information, et sur lesquelles repose la cohérence des couches applicative et cognitive (ingénierie des connaissances) du système d'information de l'organisation.

En sécurité des systèmes d'information, les métadonnées sont les données sur lesquelles on s'appuie pour la gestion de la preuve.

La mise en œuvre des normes comptables IAS/IFRS comporte une dimension de sécurité des données sur la protection des actifs incorporels.

Protéger le patrimoine informationnel nécessite de faire l'inventaire des données constituant le capital immatériel de l'organisation. Il y a plusieurs dimensions :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)+[PDF] Declaration of data independance, sur le site daconta.us

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]