Architects & Engineers for 9/11 Truth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Banderole de Architects & Engineers for 9/11 Truth : « Des centaines d'architectes et ingénieurs demandent une investigation réelle du 11 septembre ».

Architects & Engineers for 9/11 Truth (également désigné par les abréviations AE911Truth ou AE911) est une organisation d'architectes et d'ingénieurs qui défend la thèse conspirationniste selon laquelle l'effondrement des tours du World Trade Center a été causé par des explosifs préalablement installés qui milite pour que les recherches sur les attentats du 11 septembre 2001 se poursuivent. Le collectif demande au congrès des États-Unis d'ouvrir une nouvelle enquête « véritablement indépendante » sur les attentats et dit que les investigations menées par les agences du gouvernement des États-Unis n'ont pas pris en compte les « preuves massives qui existent pour une démolition contrôlée » des tours du World Trade Center.

Activités[modifier | modifier le code]

Richard Gage, un architecte californien, a fondé Architects & Engineers for 9/11 Truth en 2006[1],[2],[3], deux mois après avoir entendu à la radio une interview de David Ray Griffin où ce dernier affirme que certains propos des pompiers confirmeraient la thèse de la démolition contrôlée des tours du WTC par des explosifs[4]. L'organisation collecte des signatures pour une pétition adressée au congrès des États-Unis qui demande l'ouverture d'« une investigation vraiment indépendante » des attentats du 11 septembre 2001. En particulier, selon l'organisation, cette investigation doit inclure une recherche complète de « la possibilité que l'utilisation des matières explosives ait été la cause » de la destruction des bâtiments du World Trade Center[5],[6]. Selon le site web du groupe, 2020 architectes et ingénieurs diplômés authentifiés et 17538 autres personnes ont signé la pétition[6].

Richard Gage a donné plusieurs conférences aux États-Unis[7]. Lors de ces conférences, il insiste sur la succession d'événements qui ont conduit à la destruction des bâtiments du World Trade Center[8],[9] dont des vidéos de l'effondrement des bâtiments du World Trade Center et des images qui montrent des feux dans d'autres gratte-ciels[7]. Il a fait une tournée en Europe en 2008[5]. Gage a donné une interview pour un numéro de la série documentaire The Conspiracy Files produite par la BBC en coopération avec la chaîne de télévision allemande ZDF[10],[11].

Les activités de l'organisation ont été jugées « conspirationnistes » par les observateurs[12],[13],[14]; l'organisation elle-même se présentant comme une association à but non lucratif, « défendant seulement la recherche de la vérité, indépendamment de toute exploitation politique qui puisse en être faite »[réf. souhaitée].

Jean-Pierre Muzeau, expert en Génie Civil spécialiste de construction métallique, remarque que bien qu'ils soient parfois présentés comme des spécialistes, la plupart de ces architectes et ingénieurs n'ont pas de formation en calcul de structure, certains sont même architecte d'intérieur. De même pour les ingénieurs informaticiens, électroniciens, hydrauliciens, etc. Selon lui, il y a de quoi douter de leur crédibilité par rapport à des spécialistes de structure[15]. Le sociologue Valery Rasplus fait le même constat sur les mots « scientifique », « ingénieur » et « architecte » qui sont « bien vagues et généraux » et ne correspondent pas forcément à des spécialistes en structure de bâtiment. Il remarque aussi qu'une minorité de scientifiques est mise en avant mais à côté de leur domaine de compétence et ont des pratiques ou des démonstrations surprenantes : « Richard Gage, architecte, pense que l'on peut modéliser l'effondrement d'un immeuble avec deux cartons ; Steven Jones, physicien, prétend avoir démontré le passage post-mortem de Jésus chez les Mayas, ou encore que les États-Unis ont pu provoquer le tremblement de terre d'Haïti ; Judith Wood, physicienne, pense que les tours du WTC ont été détruites par des rayons depuis l'espace ; etc. »[16].

Annexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eric Moskowitz, « Airing of 9/11 film ignites debate », The Boston Globe,‎ November 29, 2007 (lire en ligne)
  2. (en) Mike Rudin, « The evolution of a conspiracy theory », BBC,‎ July 4, 2008 (consulté le 23 mai 2009)
  3. Peter Barber, « The truth is out there », Financial Times,‎ June 7, 2008 (lire en ligne)
  4. 11-Septembre: la théorie vs les faits, Jeremy Stahl, Slate.fr, 15 septembre 2011
  5. a et b (en) « Un arquitecto estadounidense presenta en Madrid su versión alternativa al 11-S », Telecinco,‎ November 8, 2008 (consulté le 23 mai 2009)
  6. a et b (en) « Welcome to Architects & Engineers for 9/11 Truth! », Architects & Engineers for 9/11 Truth (consulté le 24 mai 2009)
  7. a et b Jennifer Abel, « Theories of 9/11 », Hartford Advocate,‎ Jan. 29, 2008 (lire en ligne)
  8. Jonathan Kay, « Richard Gage: 9/11 truther extraordinaire », National Post,‎ April 25, 2009 (lire en ligne)
  9. (en) Richard Handler, « Don't read this, I've been abducted by aliens », Canadian Broadcasting Corporation News,‎ May 7, 2009 (consulté le 25 mai 2009)
  10. (en) Mike Rudin, « Controversy and conspiracies II », BBC,‎ June 27, 2008 (consulté le 25 mai 2009)
  11. (en) Christoph Röckerath, « Das Geheimnis des dritten Turms », Zweites Deutsches Fernsehen (consulté le 25 mai 2009) : « Gemeinsam mit der BBC, ist das ZDF Hunderten von Spuren nachgegangen. » (Traduction: « Avec la BBC, le ZDF a évalué des centaines de traces. »)
  12. Que signifie «AE 911» ?, next.liberation.fr, 8 février 2013.
  13. 11-Septembre: la théorie vs les faits, Slate.fr, 15 septembre 2011
  14. Jérôme Quirant, 11 septembre : les théories du complot sans fondement scientifique, rue89.com, 28 août 2011
  15. Jean-Pierre Muzeau, Dix ans après les attentats du 11 septembre, la rumeur confrontée à la science, science et pseudo-sciences, AFIS, (no)296, p. 40, 2011.
  16. Valery Rasplus, Dix ans après les attentats du 11 septembre, la rumeur confrontée à la science, science et pseudo-sciences, AFIS, (no)296, p. 83, 2011.