Antonio Gades

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gades.
Statue d'Antonio Gades à la Havane

Antonio Esteve Rodeñas, plus connu sous le pseudonyme d'Antonio Gades, est un danseur de flamenco et chorégraphe espagnol né à Elda (province d'Alicante) le 14 novembre 1936 et mort à Madrid le 20 juillet 2004. Il a contribué à la popularisation du flamenco sur la scène internationale et fut le premier directeur du Ballet Nacional de España.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peu après sa naissance, sa famille s’installe à Madrid. Le métier de son père, mosaïste, rapportant très peu, Antonio exerce très jeune différents boulots avant de s’intéresser à la danse. Il entre à l’Académie en 1952 et obtient son diplôme en moins d’un an et entre dans la troupe de Pilar Lopez qu’il considère toujours comme son véritable professeur. Il quitte la troupe en 1960 pour réaliser une chorégraphie du Boléro de Ravel avec Antonio Gaudi à l’Opéra de Rome. À la même époque, il fait une création pour le Festival de Spoleto, puis accepte les fonctions de premier danseur, de chorégraphe et de maître de ballet la Scala de Milan. Il retourne dans son pays et réunit quelques danseurs. Il profite d’un contrat à New York pour augmenter le nombre de danseurs, formant ainsi le noyau central de ce qui sera sa compagnie de ballet.

Au cours de la saison 1968-1969, il reçoit à Paris le Prix de la critique qui marque sa consécration. Il se produit alors avec sa compagnie dans le monde entier. En 1978, il est nommé directeur du Ballet Nacional de España. Il monte alors le ballet Noces de sang, inspiré de l’œuvre de Federico Garcia Lorca. Le cinéaste Carlos Saura, qui assiste à une répétition, lui propose d’en faire un film. Programmé au Théâtre de Paris en février 1982, ce ballet et Suite flamenca obtiennent un véritable triomphe. La collaboration entre Gadès et Saura se renouvelle avec Carmen, dont ils signent ensemble le ballet et le film, primé deux fois au Festival de Cannes. En 1989 nait Fuego, inspiré de L'amour sorcier de Manuel de Falla. Ce ballet suit en quelque sorte le cheminement inverse, puisqu’il s’agit d’une version scénique d’un film de Saura tournée en 1988. En 1995, après trois années sabbatiques, Gadès conçoit Fuenteovejuna, d’après le drame de Lope de Vega. Créée en Italie, cette pièce est ensuite présentée en Espagne et en France, avant de parcourir le monde.

En 1999 il reçoit la Creu de Sant Jordi, distinction décernée par la Generalitat de Catalogne.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]