Anne-Marie Sicotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sicotte.

Anne-Marie Sicotte (née à Montréal, le 14 juin 1962) est un auteur et une journaliste québécoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir complété un baccalauréat spécialisé en histoire et en anthropologie à l'Université de Montréal en 1984, Anne-Marie Sicotte entame une carrière de journaliste. Elle devient rédactrice en chef de L'Éclusier, un mensuel s'intéressant à l'histoire du canal de Lachine, puis est journaliste-pigiste et rédactrice en chef pour divers journaux et revues (Magazine M, Vélo Mag, L'Express du Canal).

Son premier livre, un guide historique sur le canal de Lachine, paraît en août 1986. En 1992, elle remporte le premier prix au concours de nouvelles de l'hebdomadaire culturel Voir[1].

Le comédien Gratien Gélinas, grand-père d'Anne-Marie Sicotte, vers 1938.

Au début de la décennie 1990, elle entreprend des recherches pour l'écriture d'une biographie du comédien Gratien Gélinas, son grand-père maternel, biographie parue en 1995-1996 aux Éditions Québec Amérique sous le titre Gratien Gélinas : la ferveur et le doute[2]. Elle publie aux éditions XYZ en 2001 une seconde biographie portant sur le même personnage dans la collection « Les grandes figures » consacrée aux vies de personnalités canadiennes[3]. Elle publie en mars 2002 une seconde biographie dans la même collection, cette fois consacrée à la fondatrice de l'hôpital pour enfants Sainte-Justine, Justine Lacoste-Beaubien.

Son ouvrage suivant, son premier roman, Les Amours fragiles, paraît l'année suivante, suivi en 2004 d'un ouvrage illustré consacré aux quartiers ouvriers (2004) et d'un roman jeunesse (Le lutin dans la pomme). En 2005, elle publie une nouvelle biographie, consacrée à la sœur de Justine Lacoste-Beaubien, la militante féministe Marie Lacoste-Gérin-Lajoie.

Le premier tome d'un nouveau roman qui s'inspire de l'histoire des sages-femmes au Québec, Les Accoucheuses, a paru en 2006 chez VLB éditeur. L'année 2007 a vu la publication d'un album historique illustré consacré aux religieuses québécoises.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ouvrages historiques[modifier | modifier le code]

  • De la vapeur au vélo : le guide du canal de Lachine. [Montréal] : Association « Les Mil lieues », 1986. [guide historique]
  • Gratien Gélinas : la ferveur et le doute. [Montréal] : Québec Amérique, 1995-1996, 2 tomes. ISBN 2-89037-783-0 (t. 1), ISBN 2-89037-877-2 (t. 2) [biographie]
  • Gratien Gélinas, du naïf Fridolin à l'ombrageux Tit-Coq. Montréal : XYZ, 2001. ISBN 2-89261-308-6 [récit biographique]
  • Justine Lacoste-Beaubien : au secours des enfants malades. Montréal : XYZ, 2002. ISBN 2-89261-324-8 [récit biographique]
  • Quartiers ouvriers d'autrefois. Sainte-Foy : Publications du Québec, 2004. ISBN 2-551-19650-7 [ouvrage illustré historique]
  • Marie Gérin-Lajoie, conquérante de la liberté. Montréal : Éditions du Remue-Ménage, 2005. ISBN 2-89091-235-3 [biographie]
  • Femmes de lumière : les religieuses québécoises avant la Révolution tranquille. Saint-Laurent : Fides, 2007. ISBN 978-2-7621-2695-2 [ouvrage illustré historique]

Fiction[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cette nouvelle, « Le Torrent », a été publiée en 1998 dans le recueil collectif Circonstances particulières publié par la maison d'édition L'Instant même.
  2. Anne-Marie Sicotte. Gratien Gélinas : la ferveur et le doute. [Montréal] : Québec Amérique, 1995-1996, 2 tomes.
  3. Anne-Marie Sicotte. Gratien Gélinas, du naïf Fridolin à l'ombrageux Tit-Coq. Montréal : XYZ, 2001.