Communauté (pays de Galles)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rhayader, la communauté la plus étendue du pays de Galles (13 945 hectares).

Une communauté (cymuned en gallois) est une division administrative qui constitue la plus petite subdivision territoriale du pays de Galles. On peut comparer les communautés gallois aux civil parishes anglaises.

Historique et description[modifier | modifier le code]

Barry, la communauté la plus peuplée du pays de Galles (45 053 habitants en 2001).

Jusqu'en 1974, le pays de Galles est divisé en civil parishes. Celles-ci sont abolies par l'article 20(6) du Local Government Act 1972 et remplacées, selon l'article 27 de la même loi, par les communautés. Les régions principales galloises sont entièrement divisées en communautés. À la différence de l'Angleterre où il existe des régions non couvertes par une civil parish, aucune zone du pays de Galles ne se trouve à l'extérieur d'une communauté, même dans les zones urbaines.

Les Conseils de communauté gallois sont identiques aux Conseils de paroisse anglais en termes de pouvoir et d'organisation. Les Conseils de communauté gallois peuvent unilatéralement se dénommer Conseil de ville et accéder au statut de cité garanti par la Couronne. Au pays de Galles, tous les Conseils de ville sont des Conseils de communauté. Actuellement, deux communautés possèdent le statut de cité : Bangor et St David's. Le premier personnage d'un Conseil de ville a le titre de « maire » (maer en gallois). Les communautés n'ont pourtant pas toutes un Conseil. Dans les communautés dont la population est trop faible pour justifier d'un Conseil de communauté, des assemblées de communauté peuvent être organisées.

D'après le recensement de 2001 au Royaume-Uni, il existait 869 communautés au pays de Galles. Leur superficie est très variable. La plus grande communauté est celle de Rhayader (13 945 hectares) et la plus petite, celle de Cefn Fforest (64 hectares). Barry est la communauté qui compte la plus grande population (45 053 habitants au recensement de 2001) alors que Baglan Bay est la seule communauté sans résident permanent.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Davies, John, Nigel Jenkins, Menna Baines et Peredur I. Lynch, The Welsh Academy Encyclopaedia of Wales, University of Wales Press, Cardiff, 2008.

Sources[modifier | modifier le code]