Andrew Marvell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Andrew Marvell

Description de l'image  Andrew Marvell.jpg.
Activités Poète et homme politique
Naissance 31 mars 1621
Winestead
Drapeau de l'Angleterre Royaume d’Angleterre
Décès 16 août 1678
Londres
Drapeau de l'Angleterre Royaume d’Angleterre
Langue d'écriture Anglais

Andrew Marvell est un poète métaphysique et un homme politique anglais né le 31 mars 1621 à Winestead-in-Holderness près de Kingston-upon-Hull (Yorkshire de l'Est) et mort le 16 août 1678 à Londres.

Associé fréquemment à John Donne ou George Herbert, il fut le premier assistant de John Milton, et rédigea un éloquent poème en préface à la seconde édition du Paradis perdu.

Biographie[modifier | modifier le code]

Andrew Marvell est le quatrième enfant d'Andrew Marvell et d'Anne Pease. Son père est pasteur (il enseignera notamment à la Holy Trinity Church et dirigera un collège de Chartreux). En 1633, après l'obtention d'une bourse d'étude, Andrew quitte le lycée de Hull pour le Trinity Collège à Cambridge (il en sortira Bachelier ès Arts cinq ans plus tard). En 1637, il contribue (en grec et en latin) à un collectif en l'honneur de la naissance de la princesse Anne. Entre 1642 et 1646 il écrit le "Dialogue entre Thyrsis et Dorinda", mis en musique par W. Lawes, le compositeur de Charles 1er. Durant la guerre civile, Marvell voyage: Hollande, France, Italie, Espagne.

En 1650 il se rapproche d’Oliver Cromwell - écrivant une "Ode Horatienne sur le Retour d'Irlande de Cromwell". Marvell devient précepteur de Mary (12 ans) la fille du général Thomas Fairfax chef des armées parlementaires ( à qui il dédiera "Upon the Hill and Grove at Bill-Borow") . En 1653, s'il échoue au poste de Vice-Secrétaire au Latin au conseil d’État (malgré la recommandation de Milton), il devient précepteur du protégé (et gendre envisagé) de Cromwell: William Dutton. C'est vraisemblablement durant cette période qu'il écrit la majorité de son œuvre lyrique, qui - pour des raisons inconnues - ne sera jamais publiée de son vivant.

Son habileté politique lui permit cependant d’éviter toute punition au retour de la monarchie et à l’avènement de la Restauration anglaise. Il parvint même à convaincre Charles II d'Angleterre de ne pas exécuter John Milton, malgré la virulence anti-monarchique des écrits de ce dernier et ses activités révolutionnaires.

De 1659 à sa mort, Marvell resta un membre respecté de la Chambre des communes, répondant aux lettres de ses administrés et effectuant deux missions diplomatiques à l’étranger, l’une aux Provinces-Unies et l’autre en Russie. Il est également l’auteur anonyme de quelques écrits satiriques, qui critiquent la monarchie, défendent les dissidents puritains et dénoncent la censure. On le qualifiait parfois d’ « Aristide britannique », en raison de son incorruptible intégrité dans la vie et de sa pauvreté à sa mort.

Parmi ses poèmes les plus célèbres, on compte To His Coy Mistress (À Sa Timide Maîtresse), The Garden (Le Jardin) et On a drop of dew (D'une goutte de rosée).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvres de Marvell
  • (en) Hugh MacDonald, The Poems of Andrew Marvell Printed from the Unique Copy in the British Museum with Some Other Poems by Him. Routledge and Kegan Paul Ltd, Londres, 1952, 206 p.
  • (en) Andrew Marvell, Poems. Notes de Dennis Davison, The Camelot Press Ltd, Londres, 1964-1968, 64 p.
  • (fr) Andrew Marvell, Poèmes choisis (en anglais, en latin et en grec). Traduction et notes de Jean-Pierre Mouchon, éditions Ophrys, Gap, 1989, 67 p.
  • (fr) Andrew Marvell, Les Yeux et les Larmes et autres poèmes. Choix, traduction de l'anglais et présentation par Gérard Gacon. Coll. Orphée, éditions La Différence, 1994, 128 p.
Études et biographies
  • (fr) Pierre Legouis, André Marvell : Poète, puritain, patriote (1621-1678)
    Thèse de doctorat datant de 1928 et publiée en anglais sous le titre Andrew Marvell: Poet, Puritan, Patriot, Oxford University Press / Russell & Russell, New-York, 1965, 507 p.
  • (en) Elizabeth Story Donno, Andrew Marvell. The Complete Poems, Penguin Books Ltd, Harmondsworth, Middlesex, Angleterre, 1972, 314 p.
  • (en) Harold E.Toliver, Marvell's Ironic Vision, New Haven and London, Yale University Press, 1965, 232 p.
  • (en) J.B.Leishman, The Art of Marvell's Poetry, Minerva Press, 1966 328 p.
  • (en) John Carey (dir.), Andrew Marvell, Penguin Books Ltd., Harmondworth, Middlesex, Angleterre, 1969, 351 p.
  • (en) Ann E.Berthoff, The Resolved Soul. A Study of Marvell's Major Poems, Princeton University Press, Princeton, New Jersey, 1970,243 p.
  • (en) Rosalie L.Colie, My Ecchoing Song. Andrew Marvell's Poetry of Criticism, Princeton University Press, Princeton, New Jersey 315 p.
  • (fr) Jean-Pierre Mouchon, Les Éléments naturels dans la poésie lyrique de Marvell, éditions Ophrys, Gap, 1979, 43 p. (ISBN 2-7080-0469-7)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :