Alquerque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alquerque
jeu de société
Alquerque board at starting position 2.svg
Plateau du jeu d'alquerque avec les pions dans leur position initiale.
{{{licence}}}
Format plateau
Mécanisme stratégie combinatoire abstrait
Joueur(s) 2
Durée annoncée 5 à 10 minutes
habileté
physique

 Non
 réflexion
décision

 Oui
générateur
de hasard

 Non
info. compl.
et parfaite

 Oui
Alquerque dans le Libro de los juegos.

L'alquerque est un jeu de société populaire, très ancien et originaire du Moyen-Orient. Il est connu en Europe depuis le XIIIe siècle. Il est à la base du jeu actuel de dames. Le roi Alphonse X le Sage mentionne ce jeu dans son Libro de los juegos.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom d'alquerque provient de l'arabe al qirkat. Le jeu est né dans l'Égypte antique. Nous possédons des plateaux gravés en pierres dans plusieurs temples de la Méditerranée. Amené par les arabes dans la Péninsule Ibérique, en arrivant en Occitanie, il a fusionné avec le plateau des échecs et a donné naissance au jeu de dames.

La première mention du jeu dans la littérature date de la fin du Xe siècle, quand Abū al-Faraǧ al-Is̩fahānī en parle dans son ouvrage Kitab al-Aghani (arabe : كتاب الأغاني, Le livre des chansons). Les règles les plus anciennes connues sont celles qui sont données au XIIIe siècle dans le Libro de axedrez, dados e tablas, d'Alphonse X de Castille.

Règles[modifier | modifier le code]

Le tableau (ou tablier) est formé par quatre carrés qui dessinent un autre carré plus grand, chacun d'eux avec les diagonales et les médiatrices horizontales et verticales marquées. On utilise 24 pions, 12 d'une couleur et 12 d'une autre.

On commence avec les pions posés comme indiqué sur la figure. Alternativement, les joueurs déplacent un de leurs pions sur une position vide adjacente, reliée par un trait. Au lieu de se déplacer, on peut aussi capturer (retirer des pions de l'adversaire) au moyen d'un saut par dessus une pièce adverse. Les prises peuvent être enchaînées, toujours avec le même pion initial. Dans certaines versions, il est obligatoire de prendre quand c'est possible. Sinon l'adversaire vous souffle le pion qui aurait dû faire la capture (le pion est retiré du jeu).

Le gagnant est celui qui capture tous les pions de l'adversaire ou les empêche de se déplacer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]