Bagh Chal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plateau de jeu traditionnel de Bagh Chal.

Le Bagh Chal (népalais : बाघ चाल), ou tactique du tigre, est un jeu de stratégie originaire du Népal opposant deux adversaires. Le jeu est asymétrique dans la mesure où l'un des joueurs contrôle quatre tigres, alors que son adversaire contrôle jusqu'à vingt chèvres. Les tigres « chassent » les chèvres, tandis que les chèvres essaient de bloquer leurs mouvements.

On trouve également ce jeu dans le sud de l'Inde, où il est connu sous le nom de Aadu puli attam (« jeu des chèvres et des tigres »). Le plateau diffère mais les règles restent les mêmes.

Matériel[modifier | modifier le code]

Bagh Chal

Le jeu se pratique sur une grille carrée de vingt-cinq points, à l'instar de l'Alquerque. Les pièces sont positionnées aux intersections des lignes et non pas dans les zones qu'elles délimitent, comme au xiangqi ou au jeu de go. Les directions des mouvements valides entre ces points sont définies par les lignes.

Le jeu se joue à deux, l'un des joueurs dispose de 20 pions chèvres, et l'autre de 4 pions tigres.

Règle du jeu[modifier | modifier le code]

Au début du jeu, les tigres occupent chaque coin du plateau ; le reste du terrain est vide.

Les chèvres commencent, les deux camps jouent un coup alternativement comme dans la plupart des jeux de plateau traditionnels (échecs, dames, etc.). Le bagh-chal se décompose en deux phases :

  1. Pour commencer, les 20 chèvres sont placées une par une sur le plateau sans pouvoir se déplacer une fois posées. Pendant ce temps, le joueur qui a les tigres peut à chaque coup en déplacer un d'une intersection.
  2. Ensuite, une fois que les 20 chèvres ont été posées, les chèvres et les tigres bougent tour à tour. A chaque coup, on déplace un pion d'une intersection.

Un tigre peut prendre une chèvre en sautant par dessus (à condition que la case derrière la chèvre soit libre), comme au jeu de dames. Il n'est pas obligatoire de capturer.

Il est interdit aux chèvres de créer une situation où la même séquence de coups se répète indéfiniment.

But du jeu[modifier | modifier le code]

Capturer ou immobiliser les pièces de son adversaire :

  • L'objectif des tigres est de capturer suffisamment de chèvres (en général cinq).
  • Les chèvres gagnent si elles arrivent à bloquer les tigres, c'est-à-dire qu'à leur tour de jeu les tigres n'ont aucun déplacement et aucune prise possible.

Ces deux cas sont les plus courants, cependant il existe deux situations plus rares pouvant se produire :

  • Les tigres ont pris 5 chèvres mais il est possible de prouver que ceux-ci peuvent tout de même être bloqués contre toute défense, dans ce cas les chèvres gagnent[1].
  • Les tigres arrivent à empêcher les chèvres de bouger, dans ce cas ce sont les tigres qui gagnent.

Éléments de technique de jeu[modifier | modifier le code]

Il est difficile de dégager des principes stratégiques généraux au Bagh Chal. En effet ce jeu fait principalement appel à des capacités tactiques, c'est-à-dire à la recherche de séquences courtes permettant d'acquérir un avantage à court terme que l'on cherche à conserver. Comme le jeu est asymétrique (but différent pour chacun des deux joueurs) et séparé en deux phases différentes (pose puis déplacement des chèvres), il n'y a pas de conseils qui puisse s'appliquer durant toute la partie. On peut néanmoins donner quelques indications supplémentaires.

Pour les chèvres[modifier | modifier le code]

Phase de pose des chèvres[modifier | modifier le code]

Il est facile de voir qu'il faut commencer à jouer sur les bords afin d'éviter une capture prématurée des chèvres. Cependant pour espérer prendre l'avantage lors de cette phase il faut en outre chercher à :

  • aligner les chèvres deux par deux pour empêcher leur capture par les tigres.
  • préparer le moment où l'on sera obligé de poser des chèvres au centre du plateau afin qu'elle ne puissent être capturées.
  • construire une "bergerie" (trou entouré entièrement de chèvres) dedans lequel on pourra en toute sécurité jouer des coups d'attente. Une bergerie diminue aussi l'espace libre accessible au tigres.

Phase de déplacement des chèvres[modifier | modifier le code]

  • déplacer les chèvres de façon à ce qu'elles soient toujours alignées deux par deux quand un tigre est à proximité.
  • isoler les tigres loin les uns des autres.
  • utiliser les coups d'attente pour forcer les tigres à se déplacer sur des intersections défavorables.
  • identifier des séquences de coups de longueur impaire pour donner le trait aux tigres et les forcer à casser leur position.

Pour les tigres[modifier | modifier le code]

Phase de pose des chèvres[modifier | modifier le code]

D'une manière générale les tigres ne peuvent espérer capturer des chèvres que lorsque celles-ci quittent le bord. Pour cela ils peuvent procéder de la manière suivante :

  • se déplacer de façon à menacer plusieurs chèvres d'un coup, l'adversaire ne pourra en protéger qu'une au coup suivant.
  • menacer une chèvre de façon à ce que la seule manière de la protéger oblige à mettre une autre chèvre en prise.
  • s'assurer que lorsque le bord est occupé entièrement, c'est le joueur chèvre qui devra le premier aller au centre (où les pions sont plus vulnérables).
  • construire avec au plus trois tigres des zones où toute chèvre posée pourrait être capturée (par exemple deux tigres séparés de deux intersections), et ne plus bouger que les tigres ne faisant pas partie du piège.

Phase de déplacement des chèvres[modifier | modifier le code]

  • effectuer des menaces sur plusieurs chèvres en même temps.
  • contrôler les cases libres pour empêcher les chèvres d'y aller.
  • éviter qu'une chèvre ne s'insère entre deux tigres.
  • regrouper les tigres.
  • occuper les intersections qui permettent de se déplacer dans huit ou cinq directions plutôt que trois ou quatre.
  • avoir une position qui oblige les chèvres à se sacrifier ou à créer une répétition de position.

Bagh Chal et informatique[modifier | modifier le code]

Le jeu n'est pas résolu. La seconde phase de jeu est résolue (en comptant une répétition de coups comme une partie nulle) pour toutes les configurations possibles de début de phase de déplacement, et il a été prouvé que le joueur ayant les tigres peut forcer la capture d'au moins trois chèvres pendant la phase de pose ; cependant il n'a pas été possible de combiner les études des deux phases séparées pour donner un résultat théorique global sur le jeu [2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Denis Guido, « Le bagh chal ou la tactique du tigre », Jeux et Stratégie, no 14,‎ 1982, p. 14-16
  2. (en) Lim Yew Jin, « Computing Tigers and Goats », ICGA Journal,‎ septembre 2004, p. 131 - 141 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]