Aliskirène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aliskirène
Aliskirène
Identification
Nom IUPAC (2S,4S,5S,7S)-5-amino-N-(3-amino-2,2-diméthyl-3-oxopropyl)-4-hydroxy-7-[[4-méthoxy-3-(3-méthoxypropoxy)phényl]méthyl]-8-méthyl-2-propan-2-ylnonanamide
No CAS 173334-57-1
PubChem 5493444
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C30H53N3O6  [Isomères]
Masse molaire[1] 551,7583 ± 0,0301 g/mol
C 65,3 %, H 9,68 %, N 7,62 %, O 17,4 %,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'aliskirène (Rasilez) est une substance chimique utilisée comme inhibiteur spécifique de la rénine. C'est l'unique représentant de cette classe thérapeutique mise au point par le laboratoire Novartis dans le traitement de l'hypertension artérielle essentielle.

Efficacité[modifier | modifier le code]

Sur le niveau tensionnel, l'aliskirène semble être plus efficace que le ramipril, un inhibiteur de l'enzyme de conversion[2].

Elle a été testée, en association avec un inhibiteur de l'enzyme de conversion ou un antagoniste des récepteurs de l'angiotensine II, dans le traitement de l'insuffisance cardiaque avec une amélioration de certains paramètres[3] mais sans bénéfice démontré sur mortalité ou sur les réhospitalisations pour insuffisance cardiaque[4].

Elle semble avoir un effet protecteur sur le rein chez le diabétique de type II avec une réduction de la protéinurie[5].

Effets secondaires[modifier | modifier le code]

En association avec un inhibiteur de l'enzyme de conversion ou un antagoniste des récepteurs de l'angiotensine II, il existe un risque majoré d'hyperkaliémie (augmentation du taux de potassium dans le sang)[6]. Cette même association augmente le risque de complications rénales et d'accidents vasculaires cérébraux chez le diabétique de type II avec une insuffisance rénale modérée[7],[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Compendium suisse des médicaments : spécialités contenant Aliskirène