Aksaray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aksaray
Aksaray de nuit
Aksaray de nuit
Administration
Pays Drapeau de la Turquie Turquie
Région Région de l'Anatolie centrale
Province Aksaray
District Région de l'Anatolie centrale
Maire Nevzat Palta (2004, AKP)
Préfet Sebati BUYURAN (2007)
Indicatif téléphonique international +(90)
Plaque minéralogique 68
Démographie
Population 379 915 hab.
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 38° 22′ 17″ N 34° 01′ 34″ E / 38.37139, 34.0261138° 22′ 17″ Nord 34° 01′ 34″ Est / 38.37139, 34.02611  
Altitude 979 m
Superficie 805 100 ha = 8 051 km2
Localisation
Districts de la province de Aksaray
Districts de la province de Aksaray

Géolocalisation sur la carte : Turquie

Voir la carte administrative de Turquie
City locator 14.svg
Aksaray

Géolocalisation sur la carte : Turquie

Voir la carte topographique de Turquie
City locator 14.svg
Aksaray
Liens
Site de la mairie http://www.aksaray.bel.tr
Site de la province http://www.aksaray.gov.tr
Sources
« Index Mundi/Turquie »

Aksaray (en turc : palais blanc) est une ville du centre de la Turquie en Cappadoce, préfecture de la province et chef-lieu du district du même nom.

Selon le recensement de 2013, le district comporte 379,915 habitants[1]. L'altitude moyenne est 980 m et le point culminant est le mont Hasan, un volcan éteint de 3 253 mètres.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région d'Aksaray était un important lieu d'étape sur la route de la soie, entre Konya et Kayseri, au croisement avec la route Niğde-Sivas.

À l'époque romaine, la ville se nommait Garsaura. Archélaos, le dernier roi de Cappadoce[2] la rebaptisa Archelaïs. Sous les Seldjoukides, la ville et sa région bénéficièrent d'un important développement et de nombreux édifices y furent construits. Le voyageur arabe Ibn Battuta, qui passa dans la région au XIVe siècle dit d"Aksaray qu'elle était « une belle cité, entourée de voies d'eau et de jardins, avec une distribution d'eau qui parvenait jusqu'aux maisons de ses habitants ».

Après son incorporation en 1470 dans l'empire ottoman par İshak Paşa, de nombreux habitants s'établirent à Istanbul, où un quartier prit le nom d'Aksaray (en).

Sites et édifices remarquables à Aksaray et dans les environs[modifier | modifier le code]

Sites[modifier | modifier le code]

  • Hasan Dağı - Le mont Hasan, visible de la ville.
  • Aşıklı Höyük - Un tumulus funéraire à 25 km de la ville.
  • Acemhöyük - Un site de l'Âge du bronze à 18 km.
  • L'ancienne cité romaine et byzantine de Nora, au village d'Helvadere.
  • Ihlara - Un canyon, comportant d'anciennes églises rupestres du IXe siècle, recouvertes de fresques.
  • Le cimetière d'Ervah, dans la ville, avec des tombes islamiques du XIVe siècle.

Édifices[modifier | modifier le code]

  • Zincirye Medresi, une école coranique, au portail typique de l'époque seldjoukide, construite par l'émir Karamanoğlu en 1345.
  • La grande mosquée Karamanoğlu au centre de la ville.
  • Le minaret oblique Eğri Minare construit sous le règne d'Alaeddin Keykubad Ier (1221-1236).
  • La haute église sur un rocher escarpé.

Caravansérails[modifier | modifier le code]

Entrée du caravansérail du Sultan (Sultan hani), 46 km à l'ouest d'Aksaray

Trois caravansérails furent établis par les Seldjoukides au XIIIe siècle aux environs de la ville. Deux d'entre eux sont particulièrement intéressants : le Ağzıkara han et le Sultan hanı.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « İl ve ilçelere göre nüfus (provinces et districts d'après le recensement) », sur TÜİK
  2. On trouvera dans cet article (Cappadoce) une histoire détaillée de cette région, dans laquelle s'inscrit celle d'Aksaray.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]