Aitxuri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aitxuri
Aitxuri près des sommets voisins dans le massif d'Aitzkorri
Aitxuri près des sommets voisins dans le massif d'Aitzkorri
Géographie
Altitude 1 551 m
Massif Montagnes basques
Coordonnées 42° 57′ 35″ N 2° 19′ 43″ O / 42.95972, -2.32861 ()42° 57′ 35″ Nord 2° 19′ 43″ Ouest / 42.95972, -2.32861 ()  
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté Pays basque
Province Guipuscoa

Géolocalisation sur la carte : Pays basque

(Voir situation sur carte : Pays basque)
Aitxuri

Géolocalisation sur la carte : Montagnes basques

(Voir situation sur carte : Montagnes basques)
Aitxuri

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Aitxuri

L'Aitxuri, Atxuri ou Aitz txuri est une montagne de 1 551 mètres d'altitude appartenant aux Montagnes basques. Elle est située dans la province du Guipuscoa, au Pays basque (Espagne).

Situé dans le massif d'Aizkorri, c'est le sommet le plus haut de ce dernier. Vers le milieu des années 1980, son voisin l'Aketegi était considéré comme le point culminant de ce massif, mais des mesures effectuées à cette époque ont révélé que l'Aitxuri le dépassait d’environ 3 mètres.

L'altitude de 1 551 m est la plus haute de toute la cordillère basque cantabrique, depuis les contreforts de la cordillère Cantabrique jusqu'aux Pyrénées. L'importance de ce sommet provient de sa proéminence[1] qui est de 943 m et le classe comme le 36e des montagnes péninsulaires. Si ce n'est pas la montagne la plus haute de tout le Pays basque, elle est celle qui a la proéminence la plus importante.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Étymologiquement Aitxuri veut dire « roche blanche », et vient des mots basques Aitz (« roche ») et txuri (« blanc »).

Géographie[modifier | modifier le code]

Comme le reste des sommets qui forment le massif de l'Aitzkorri, l'Aitxuri est constitué par des roches calcaires, et il s'élève sur les territoires d'Urbia dans sa partie sud, et sur le Goierri par le nord. À ses pieds se trouve la ville de Zegama dont les routes et les voies de chemin de fer se distinguent parfaitement.

Les sommets qui l'entourent sont de hauteurs quasiment équivalentes, avec la particularité que celui qui donne son nom à la montagne est le plus petit d'entre eux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ascensions[modifier | modifier le code]

Itinéraires[modifier | modifier le code]

Les itinéraires sont nombreux pour l'ascension de cette montagne, et presque tous communs à l'Aizkorri et à l'Aketegi.

Depuis el Alto de Otzaurte[modifier | modifier le code]

Depuis le col d'Otzaurte, à 671 m d'altitude, une piste conduit à la crête de Beunda, où se trouvent une bergerie et une aire de loisirs. En traversant la pente sud de l'Añabasolo, sur les crêtes qu'unit l’Añabaso avec l'Aitzkorri, l'endroit d'Aldaola (832 m) permet d’atteindre le passage de San Adrián à 1 008 m d'altitude avec, dans le tunnel, une vue sur l'ermitage de San Adrián. Puis, en continuant vers la source de Lizarrate et après avoir dévié à droite, commence l'ascension du sommet de l'Aitzkorri, avec le petit tumulus, aussi appelé San Adrián. L'ascension se fait entre les hêtres jusque près du sommet par une forte pente. Ce parcours est appelé le calvaire, bien que son nom à l'origine soit mandobide (chemin de mulet en basque). Il y a une variante qui part de l'ermitage du Sancti Spiritus, à 969 m d'altitude, située avant d'arriver au tunnel de San Adrián. La ligne de crête, vers l'ouest, en passant par le Kanal Aundi (grand canal en basque), rencontre le sommet de l'Aketegi et ensuite l'Aitxuri.

Depuis Arantzazu[modifier | modifier le code]

Au départ d’Arantzazu (731 m), un bon et reposant chemin permet de monter à Urbia. L'entrée aux terrains d'Urbia s'effectue par le col d'Elorrola (1 161 m), qui garde les peñas de Zabalaitz (1 262 m) par la droite, et Enaitz (1 301 m) par la gauche. Un sentier entouré d’une ligne d'arbres conduit à l'ermitage, et un peu plus loin à l'auberge qui invite au repos.

La ligne de crête est ouverte sur les terres, au nord, et permet de monter, par le côté ouest, en direction du dolmen d'Aizkorritxo pour arriver à l'Aitxuri.

Depuis Zegama[modifier | modifier le code]

En partant de Zegama (296 m), depuis la gare de chemin de fer, un chemin monte vers le col d'Intzuzaeta et de là, par la gauche, la route d'Andreaitz permet d’accéder à la crête. Au pas d'Andreaitz (1 324 m), en direction de l'Urbia puis, en tournant sur la gauche et après avoir fait le tour du sommet d'Andreaitz (1 434 m), se trouve le col de Lugaitze, d'où commence le parcours par la ligne de crête qui mène jusqu'au sommet de l'Aitxuri.

Depuis Araya[modifier | modifier le code]

Pour monter depuis Araya, la route de l'Aratz permet de dévier vers San Adrián et de là, de monter à l'Aitzgorri, comme cela a été indiqué plus haut. Pour cela, dans la direction des restes de la fonderie Ajuria, un chemin à gauche (la colline des wagonnets) monte jusqu'aux carrières du rocher de San Miguel. À cet endroit, en faisant le tour des carrières, il grimpe jusqu’à la source d'Iturriotz (1 050 m) pour gagner la clairière où se trouve la cabane d'Azkosaroi. Il faut alors quitter le sentier qui va à l'Aratz pour se diriger vers le tunnel de San Adrián et, de là, à l'Aitzgorri. Puis, après avoir passé Kanal Aundi, la ligne de crête mène à l'Aketegi et ensuite à Aitxuri.

Temps d'accès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aussi appelé « facteur primaire » (Primary Factor utilisé dans les pays de langue anglaise) est un concept utilisé en orographie pour la classification des montagnes. Il est défini comme le dénivelé minimal qu'il faut pour descendre depuis le sommet d'une montagne pour arriver à une autre plus élevée, quelle qu'elle soit. Plus une montagne a une proéminence importante, plus elle se détache de celles qui l'entourent, indépendamment de leur hauteur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]