Montagnes basques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

42° 57′ 00″ N 2° 19′ 00″ O / 42.95, -2.31667 ()

Montagnes basques
Carte topographique des montagnes basques
Carte topographique des montagnes basques
Géographie
Altitude 1 551 m, Aitxuri
Massif Pyrénées
Superficie 7 202 km2
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communautés Communauté autonome basque
Navarre

Les Montagnes basques constituent une petite chaîne située au Nord de la péninsule Ibérique. Elles s'élèvent entre la cordillère Cantabrique à l’ouest et les Pyrénées à l’est. La chaîne traverse la communauté autonome du Pays basque. Cette chaîne de montagnes a une superficie de 7 202 km2 avec une population de 1 483 572 habitants. Elle traverse 230 municipalités[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Alluitz (Paso del Diablo, Infernuko Zubia) : la roche calcaire est fracturée et profondément érodée (karst)

C'est une élévation intermédiaire entre les deux chaînes principales, que les géologues appellent le seuil basque ; certains considèrent que les monts Cantabriques et les Pyrénées forment une seule et même chaîne, dont les montagnes basques feraient partie.

Deux sillons parallèles courent d'ouest en est, l'un central et l'autre sur la côte cantabrique. Entre les deux, on trouve à 500 mètres d'altitude un plateau appelé Llanada Alavesa (plaine d'Alava) sur lequel se développe la capitale Vitoria-Gasteiz. À l'est de la Llanada, une étroite vallée appelée la Burunda ou la Barranca sépare les deux sillons, entre Urbasa-Andia au sud et Aralar au nord. La vallée est le lien principal entre Vitoria-Gasteiz et Pampelune.

Les massifs[modifier | modifier le code]

C'est une chaîne de moyenne montagne dont l'Aitxuri (1 551 m) dans le massif d'Aitzkorri est le point culminant.

On trouve d'autres sommets plus près de la côte, comme les Ganekogorta, Oiz, Sollube, Arrate, Kalamua et Hernio.

Géologie[modifier | modifier le code]

La chaîne est presque entièrement constituée de calcaire mais on peut trouver d'autres roches.

Climat[modifier | modifier le code]

Le sillon côtier formant la ligne de partage des eaux entre les bassins méditerranéen et atlantique, le climat au nord de la chaîne est plus doux et plus océanique, alors qu'au sud les hivers sont froids et neigeux, et les étés secs et chauds ; en général un climat plus méditerranéen est présent au sud du sillon côtier, tout en étant plus froid.

La couverture neigeuse hivernale est très irrégulière. De novembre à avril, la neige peut tomber au-dessus de 700 mètres mais les conditions atmosphériques instables du golfe de Gascogne peuvent provoquer de grandes accumulations de neige et une hausse subite des températures peut déclencher la fonte en quelques jours sous l'action du vent en effet de foehn. Ces fontes soudaines sont à l'origine d'inondations, en particulier au nord de l'Alava.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Les pentes sont en général douces mais il y a de nombreux pics calcaires et des falaises dans lesquelles les vautours nichent.

On trouve une végétation océanique abondante, comme le hêtre, le chêne, le bouleau, et certaines espèces comme le chêne vert ou le pin de Monterey (ce dernier ayant été artificiellement introduit pour reboiser la région).

Histoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Délimitation des chaînes de montagne (Niveau 1) Zones de montagne en Europe – Rapport final - 3. Délimitation des zones de montagne européennes

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]