Ahmed Rami (1946)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ahmed Rami.

Ahmed Rami (en arabe أحمد رامي) est un ancien militaire marocain puis écrivain suédois. Rami est né le 19 décembre 1946 à Tafraout dans l'Anti-Atlas, au sud-ouest du Maroc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Militaire, il participe à une tentative de coup d'État contre le roi du Maroc Hassan II le 10 juillet 1971 mais change de camp lors du coup d'État et devient un proche du général Mohamed Oufkir[1]. Il se fait déjà remarquer pour son « antisémitisme viscéral »[2]. À la suite de la tentative de coup d'État d'Oufkir contre Hassan II, Rami s'enfuit en Suède et y obtient l'asile politique en 1973. Il est condamné à mort au Maroc pour son rôle dans le coup d'État.

En Suède, il commence une activité d'animateur radio en mettant en place la station Radio Islam en 1987. Initialement la station a pour vocation de s'adresser à la communauté musulmane en Suède mais Rami est rapidement critiqué pour des programmes antisémites. Il est condamné pour incitation à la haine raciale à 6 mois de prison en 1990.

Il reprend ensuite ses activités et en 1996, créé le site Internet Radio Islam. Il héberge aussi divers sites néo-nazis, d'extrême-droite ou antisémite sur ses serveurs[3].

Pour Valérie Igounet, « les soubassements rhétoriques d'Ahmed Rami, nouvel héros de cette contestation, intègrent des thèses islamistes ultra-radicales imprégnées d'antisionisme et d'antisémitisme[4]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Stephen Smith, Oufkir, un destin marocain, Calmann Lévy, 1999, p. 297, cité par PHDN, « Les Amis de Faurisson. Ahmed Rami », 2000.
  2. Stephen Smith, Oufkir, un destin marocain, Calmann Lévy, 1999, p. 317, cité par PHDN « Les Amis de Faurisson. Ahmed Rami », 2000.
  3. « Les Amis de Faurisson. Ahmed Rami », PHDN, 2000.
  4. Valérie Igounet, Histoire du négationnisme en France, Seuil, 1999, p. 581, cité par PHDN, « Les Amis de Faurisson. Ahmed Rami », 2000

Liens externes[modifier | modifier le code]