Adolfo Caminha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adolfo Caminha

Adolfo Ferreira Caminha (29 mai 1867, Aracati - 1er janvier 1897, Rio de Janeiro), est un écrivain brésilien, l'un des principaux représentants du naturalisme au Brésil.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît le 29 mai 1867 dans la ville d'Aracati, à Ceará. Sa famille déménage à Rio de Janeiro, où il passe son enfance. En 1883, Adolfo entre dans l'armée de mer, obtenant le poste de second-lieutenant. Cinq ans plus tard, il est transféré à Fortaleza. Là, on le rétrograde pour avoir enlevé la femme d'un second lieutenant pour vivre avec elle. Il obtient un poste de fonctionnaire au Ministère des finances et commence à écrire.

En 1893, Adolfo publie A Normalista, roman dans lequel il trace un tableau pessimiste de la vie citadine. Il voyage à travers les États-Unis et, à partir de ses observations et carnets de voyage, il écrit No País dos Ianques (1894). L'année suivante, il provoque le scandale mais impose sa réputation littéraire en écrivant Bom Crioulo (traductions françaises : Rue de la Miséricorde (Paris, Métailié, 1996) et Un Amour d'ébène (Paris, Quintes-Feuilles, 2010), qui aborde la question de l'homosexualité. Il collabore aussi à la presse carioca, dans des journaux comme la Gazeta de Notícias et le Jornal do Commercio. Atteint de tuberculose, il publie un dernier roman, Tentação, en 1896. Il meurt à Rio de Janeiro le 1er janvier 1897, alors qu'il n'avait même pas trente ans.

Son œuvre dense, tragique et peu appréciée à l'époque est maintenant reconnue pour son audace face aux préjugés.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Judite », nouvelle, 1887
  • « Lágrimas de um crente », nouvelle, 1887
  • A normalista, roman, 1891
  • No país dos ianques, récit de voyage, 1894
  • Bom-Crioulo, roman, 1895
  • Cartas literárias, roman, 1895
  • Tentação, roman, 1896
  • Ângelo, roman inachevé
  • O emigrado, roman inachevé

Liens externes[modifier | modifier le code]