Adolf Berman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berman.
Adolf Berman

Adolf Berman (17 octobre 1906 à Varsovie - 3 février 1978 à Tel Aviv) était un philosophe polonais, activiste sioniste et secrétaire de Żegota, une section de la résistance polonaise (Armia Krajowa) qui opérait en Pologne durant l'occupation allemande entre 1942 et 1945 avec le but de sauver les Juifs durant l'occupation allemande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Varsovie le 17 octobre 1906, Adolf Berman fit des études de philosophie à l'université de Varsovie, durant lesquelles il adhéra au mouvement Poale Zion et devint l'éditeur de ses deux publications, une en polonais et l'autre en yiddish.

Pendant l'Occupation allemande, vivant à Varsovie du côté "aryen", c'est-à-dire hors du ghetto, il rejoignit la résistance sous le pseudonyme de Borowski. Il dirigea également une organisation juive d'aide aux enfants du ghetto, le CENTOS (Centrala Towarzystwa Opieki nad Sierotami, Société Nationale d'Aide aux Orphelins).

Après la guerre, il fonda Berihah ("l'envol"), réseau clandestin de transfert des Juifs polonais vers la Palestine. Il émigra lui-même en Israël en 1950, où il fut élu député de la Knesset en 1951 et rejoignit le Parti communiste d'Israël en 1954, puis en fut élu membre du comité central.

En 1961, il témoigna au procès d'Adolf Eichmann, montrant à la cour une paire de chaussures d'enfant qu'il avait lui-même ramassée au camp d'extermination de Treblinka. Il mourut à Tel-Aviv le 3 février 1978.

Son frère, Jakub Berman, a été l'un des plus influents politiciens staliniens polonais entre 1944 et 1956 et le responsable des services de sécurité du Bureau Politique du Parti ouvrier unifié polonais.