Adel Imam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Adel Imam

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Adel Imam

Nom de naissance Adel Mohammed Imam Najarini
Naissance 17 mai 1940 (74 ans)
Mansourah
Nationalité Égypte
Profession acteur
Site internet www.adelimamfilm.com

Adel Imam (عادل إمام), un acteur égyptien né le 17 mai 1940 à Mansourah. Considéré comme l'un des meilleurs comédiens arabes. Il est connu pour ses prises de positions contre la corruption et l'obscurantisme qu'il condamne dans ses films d'une manière comique[1]. Durant les années 2000, sa popularité décline et il finit par condamner les manifestations qui conduisent au départ d’Hosni Moubarak lors de la révolution du 25 janvier 2011[2]. Il commença sa carrière d'acteur très jeune ; il côtoyât, lors de rôles secondaires, les plus grands noms de la scène de l'époque à l'image de Ismail Yassin (en).

C'est surtout la pièce de théâtre L'école des rebelles/Cancres (Madrast Al-Mushaghebeen (en)) qui va le faire connaitre au grand public et le propulser, lui et ses camarades Saeed Saleh, Younes Shalabi, Ahmad Zaki au sommet. Il gagna rapidement le cœur de tous les téléspectateurs arabes en endossant des rôles et des sujets politiques comme L'avocat. Il est surtout le plus discret des acteurs égyptiens, Il ne paraît sur les écrans dans une émission télévisée qu'une seule fois.

Le 4 juin 2008 une rumeur, annonçant sa mort, circula et c'est l'acteur lui-même qui l'a démentie. Le 2 février 2012, il est condamné à trois mois de prison pour « diffamation contre l'islam » par les autorités égyptiennes, provoquant un tollé dans le monde artistique égyptien, tollé relayé dans le monde entier par les presses arabes, européennes et américaines [3],[4], [5], [6].

Liste sélectives de ses films[modifier | modifier le code]

  • Alzheimer
  • Bikhit et Adila (trois parties : Bikhit w 3adila 1, Algardal wlkanaka, Hello America)
  • Le terroriste (Al irhabi)
  • Antar brandissant son épée (Antar Chail Sifo)
  • Quelques-uns vont chez Lmaadoun deux fois (Albaad Yadhab Lilmaadoun Maratayn)
  • La goule (Alghoul)
  • Ma femme directeur général (Mrati Modir 3am)
  • Voleurs mais gentils (Loussouss Lakin Dorafaa)
  • Amour dans une cellule (Hobb fi zinzana)
  • 24 h amour (24 sa3a hobb)
  • Le tigre et la femme (Annamir wa l ounta)
  • Rajab sur une chaude baraque (Rajab Fawq Safih Sakhin)
  • Un homme qui a perdu sa tête (Rajol Fakada 3aklah)
  • Fais gaffe au kithh (Ihtaris Mina Lkhit)
  • Caravane dans la rue (Karakoun f Chari3)
  • Amateur de problèmes (Ghawi Machakil)
  • Ni vu ni connu (Wala Min Chaf Wala Min Diri)
  • Qui est le voleur entre nous (Min Fina Lharami)
  • Lahlfout (Lahlfout)
  • Bobos
  • Hassan et Morkos
  • Une lettre au Wali (Rissala Ila El Wali)
  • Hamada et Toutou (Hamada w Toutou)
  • Morjane Ahmed Morjane
  • L'Immeuble Yacoubian (film) (3imaret Yacoubian)
  • Le mendiant (Almoutassawel)
  • Ambassade dans l'immeuble (Sefara fi Al3imara)
  • Le terrorisme et le Kebab (Al irhab wa al Kebab)
  • Les oiseaux des ténèbres (Toyour adhalam)
  • Sommeil dans du miel (Al nawme fi al Assal)
  • L'expérience danoise (Attajriba Adanmarkia)
  • L'avocat (Lavocato)
  • L'homme et le Djinn (Al Inss Wa Ljinn)
  • Nous sommes ceux du bus (Ihna Btou3 al Autobus)
  • Pour que la fumée ne s'envole pas (Hatta la Yatira Addokhanne)
  • Le mawlid (Al Mawlid)
  • Jouer avec les grands (Alla3ib ma3a lkibar)
  • Chaabane en dessous du zéro (Cha3bane tahta sifr)
  • L'enfer (Eljahim)
  • Des filles à l'université (Banat fil gam3ah)
  • Hanafi l'aristocrate (Hanafi l'obaha)
  • Le prince des ténèbres (Amir addalam)

Principales pièces théâtrales[modifier | modifier le code]

  • L'École des rebelles / cancres (Madrast Al-Mushaghebeen (en)) : Considérée comme la meilleure pièce théâtrale arabe de tous les temps.
  • Le témoin qui n'a rien vu (Chahid Ma Chafchi Haga)
  • Sayed le servant (El Wad Sayed Echaghal)
  • Le leader (A zzaïme)
  • Le body guard

Séries[modifier | modifier le code]

  • Propriétaire de bonheur 2014
  • Devin 2013
  • l'équipe de Naji Atallah 2012
  • Les rêves de garçon oiseau 1978

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://www.imdb.com/name/nm0408054/bio
  2. Benjamin Barthe, Le cinéma égyptien dans le chaos révolutionnaire, Le Monde Cannes 2011, 12 mai 2011, p. IV
  3. http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jIIkVyd1wb5z4MG1NfX5XpKYuXQQ?docId=CNG.6d74e5895fb65a57a721689eeb1ad118.3a1
  4. http://www.aufaitmaroc.com/monde/afrique/2012/2/2/adel-imam-condamne-a-trois-mois-de-prison-ferme-pour-outrage-a-lislam
  5. http://www.emarrakech.info/Le-comedien-egyptien-Adel-Imam-condamne-a-trois-mois-de-prison_a59805.html
  6. http://www.journalmetro.com/culture/article/1087350--diffamation-de-l-islam-un-comedien-ira-en-prison