Aïd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aïd[1] (ce qui donne différentes transcriptions : eid, aid, `id) signifie « fête » en arabe.

Dans l'islam, seules deux fêtes sont authentiquement sacrées : l'Aïd al-Adha et l'Aïd el-Fitr. Les autres célébrations, Mawlid, nouvel an (1er du mois de Mouharram) etc, n'ont pas le même caractère religieux, et sont parfois vues comme des innovations (bidaa).

L'Aïd al-Adha ou Aīd al-Kabīr (العيد الكبير « la grande fête »), grand aïd, est célébré le dixième jour du Dhou al Hijja, dernier mois du Calendrier musulman, en commémoration du sacrifice d'Abraham, et coïncide avec le pèlerinage à La Mecque, cinquième pilier de l'islam.

L'Aïd el-Fitr (arabe : ʿīd al-fiṭr, عيد الفطر, fête de la rupture) ou Aïd el-Seghir, petit aïd, qui tombe le premier du mois de Chawwal célèbre la fin du jeûne du mois de Ramadan.

Suivant les pays, ces fêtes peuvent durer entre un et quatre jours. Il est de tradition de se rendre visite mutuellement et d'offrir des cadeaux et de l'argent aux enfants.

Dans les pays turcophones, l'aïd est désigné par le vocable Baïram (Bayram)[2].

La tradition est de sacrifier un mouton à cette fête et de partager le repas avec les membres de sa famille.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. arabe : ʿīd, عيد, fête
  2. turc : Bayram, Fête