30 St Mary Axe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Gherkin
Photo aérienne du gratte-ciel 30 St Mary Axe
Photo aérienne du gratte-ciel 30 St Mary Axe
Géographie
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Ville Londres
Quartier Cité de Londres
Coordonnées 51° 30′ 52″ N 0° 04′ 49″ O / 51.514444, -0.08027851° 30′ 52″ Nord 0° 04′ 49″ Ouest / 51.514444, -0.080278  
Histoire
Ancien(s) nom(s) le cornichon
Architecte(s) Foster + Partners
Construction 2001-2003
Statut achevé
Architecture
Hauteur du toit 180 m
Nombre d'étages 41
Superficie 47 950 m2
Administration
Contracteur(s) Skanska
Géolocalisation

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
The Gherkin

Géolocalisation sur la carte : Londres

(Voir situation sur carte : Londres)
The Gherkin

Le 30 St Mary Axe (ou Swiss Re Building) est un gratte-ciel situé dans le quartier d’affaires de la City de Londres. En référence à sa forme, les Londoniens ont pris l'habitude de l'appeler the Gherkin (le cornichon).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le bâtiment se trouve sur l'ancien site du bâtiment Baltic Exchange, le siège d'un marché mondial pour les ventes de navires et d'information maritime. Le 10 avril 1992, l'IRA provisoire fait exploser une bombe près de la Bourse, endommageant gravement le bâtiment historique de la Bourse et les structures voisines.

Le bâtiment a reçu l'Emporis Skyscraper Award 2003 récompensant le gratte-ciel le plus remarquable de l'année 2003.

Il a été ouvert le 28 avril 2004 et a été conçu par le cabinet d’architectes de Norman Foster pour Swiss Re. Il est le premier gratte-ciel construit dans le quartier depuis les années 1970 et était la plus haute construction immobilière de la ville avant la construction de la tour The Shard. Ses concepteurs revendiquent le titre de premier gratte-ciel écologique du Royaume-Uni.

En novembre 2014, il est acquis par le groupe Safra pour 726 millions de livres, au groupe immobilier allemand IVG Immobilien, qui l'avait acquit en 2007[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

À l’intérieur, les étages sont organisés en étoile à six branches pour que l’ensemble des locaux bénéficie de la lumière extérieure.

Haut de 180 mètres et de 41 étages, sa forme aérodynamique permet d’utiliser le vent dans le système de ventilation de l’immeuble, été comme hiver ; cette forme emploie des alvéoles, une structure de façade en spirale et la forme d’un cornichon (gherkin). Entre 12 et 25 °C et avec un vent modéré, des stations météo gèrent l’ouverture des fenêtres. Si la température varie en dessous ou au-dessus de ces températures, la ventilation naturelle est complétée par le chauffage ou le rafraîchissement de l’air. Le système de ventilation et l’organisation interne des locaux permettent des économies d’énergie. L’idée d’en faire un immeuble respectant l’environnement aboutit également à la quasi-absence de parcs de stationnement auto (18 places) au profit d’un grand parc pour vélos. Ceci incite les employés des entreprises installées dans le gratte-ciel à utiliser les transports en commun ou le vélo ; ce qui renforce la politique de limitation de la circulation automobile mise en place par la municipalité dans le centre de Londres sous la forme d’un péage.

Le projet illustre l'expérience de Norman Foster en matière d'édifice en hauteur, à énergie renouvelable, dans le sillage de la Commerzbank Tower de Francfort[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le gratte-ciel londonien « Gherkin » racheté, Le Monde, 10 novembre 2014
  2. Norman Foster de Giovanni Leoni, chez Actes Sud