10 et 20 km de Tours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les 10 et 20 km de Tours sont une épreuve sportive de course à pieds disputée dans les rues de Tours. Cette épreuve a lieu tous les ans, le troisième dimanche de septembre.

Cette épreuve est la plus importante de France après les 20 km de Paris avec près de 10 000 participants[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans les années 1970, l'armée de Terre basée à Tours crée une épreuve de course à pied. Cependant, la manifestation ne connait pas le succès.

Par la suite, l'athlète Michel Jazy lance un appel pour l'organisation des 20 km Adidas-Perrier dans plusieurs villes de France. Tours fait acte de candidature. Pour bénéficier du soutien de l'athlète et de ses sponsors, les trois clubs d'athlétisme de la ville ont du fusionner et ont donné naissance à l'A3 Tours.

La première édition a lieu en 1982 et compte 1000 participants.

En 1984, le départ est donné dans le quartier du Sanitas près du Centre municipal des Sports. L'épreuve traverse notamment le Vieux-Tours.

En 1991, la course compte 9 000 participants.

À partir de 1998, un concours de déguisement est organisé parmi les participants suite à la présence, trois ans auparavant de coureurs déguisés en Dalton ou en soldats romains[2].

L'édition 2012 fête ses 30 ans et réunie 9 200 coureurs[3]. L'épreuve des 10 km se termine au sprint chez les hommes entre les kényans Paul Melly et Isaac Mukundi. C'est Paul Melly qui remporte l'épreuve et établi un nouveau record à 28 minutes et 38 secondes. Chez les femmes, la victoire revient à Sarah Chepchirchir en 32 minutes et 42 secondes (nouveau record).

L'épreuve des 20 km est remportée par l'éthiopien Kikadu Girma en 1 heure et 10 secondes et Cynthia Jerotich en 1 heure 6 minutes et 47 secondes.

Lors de l'édition 2013, la barre des 10 000 coureurs est franchie[4].

Vers le marathon[modifier | modifier le code]

Le 23 avril 2013, le comité d'organisation annonce la création d'un marathon pour l'édition 2014. Le parcours partira de Tours, longera le Cher via Joué-lès-Tours, Ballan-Miré et Savonnières, puis après un crochet au château de Villandry rejoindra les bords de Loire et traversera les communes de Berthenay, Saint-Genouph et La Riche avant d'arriver à Tours[5].

Déroulement de l'épreuve[modifier | modifier le code]

Les épreuves des 10 et 20 km sont ouvertes aux cadets, juniors, espoirs, séniors et vétérans, hommes et femmes ainsi qu'aux handicapés. Le départ est donné place Anatole-France (pour les 10 et 20 km) ou rue du Maréchal-Foch pour les jeunes[6].

En 2012, le parcours se déroule à l'ouest de l'axe rue Nationale-Avenue de Grammont en raison des travaux du tramway. La course part de la place Anatole-France, longe la Loire vers l'ouest puis emprunte la rue Léon-Boyer jusqu'au quartier des Prébendes. Viennent ensuite les quartiers Thiers et Febvotte avant de rattraper l'avenue de Grammont, puis la rue d'Entraigues. Le parcours emprunte la rue de Sébastopol et entre dans le Vieux-Tours avant l'arrivée au même point que le départ[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Hommes[modifier | modifier le code]

1985 :

- Pierre Levisse, champion de cross-country

1986 :

- Luis Soarès, surnommé "Monsieur 20 km"

2011 :

- 20 km : Alfred Cherop

2012 :

- 10 km : Paul Melly (Kenya) en 28'32 (record de l'épreuve)

- 20 km : Fikadu Girma (Ethiopie) en 1 h 00'10

2013 :

- 10 km : Paul Melly (Kenya) en 28'40

- 20 km : Raymond Kemboi (Kenya) en 59'21 (record de l'épreuve)


Femmes[modifier | modifier le code]

2011 :

- 20 km : Cynthia Jerotich (Kenya)

2011 :

- 20 km : Cynthia Jerotich (Kenya)

2012 :

- 10 km : Sarah Chepchirchir (Kenya) en 32'42

- 20 km : Cynthia Jerotich (Kenya) en 1 h 06'47 (record de l'épreuve)

2013 :

- 10 km : Sarah Chechirchir (Kenya) en 31'40 (record de l'épreuve)

- 20 km : Léa Rotich (Kenya) en 1 h 07'59

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]