États unis d'Afrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis États Unis d'Afrique)
Aller à : navigation, rechercher

L'idée des États unis d’Afrique est proposée dès 1924 par l'écrivain jamaïcain Marcus Garvey, qui rêvait d'une Afrique forte, solidaire et prospère.

Cette vision est à l'origine de la création des mouvements panafricanistes de 1945. L'utilisation du terme États unis d'Afrique au 5e Congrès panafricaniste de la même année à Manchester par W.E.B. Du Bois, Patrice Lumumba, George Padmore, Jomo Kenyatta et Kwame Nkrumah marque une étape décisive vers sa création. Dès lors ce nom désigne la création d'un éventuel État fédéral africain. C'est dans cette optique qu'est née l’Organisation de l’unité africaine (OUA) le , renommée depuis Union africaine (UA). En 1968, Mobutu Sese Seko tente de lancer une union économique et politique du nom d’États-Unis d’Afrique centrale, mais n'aboutit qu'à créer l'Union des États d'Afrique centrale, qui ne compte que trois pays et disparaît en 1981. Le projet de la création des États-Unis d'Afrique est relancé en 2000 à Lomé (Togo) par Mouammar Kadhafi, alors dirigeant de la Libye. Sa finalisation est prévue en 2015, selon l'issue du sommet de .

Lorsqu'il prit la présidence tournante de l'Union africaine (UA) début 2009, le colonel Kadhafi présenta à nouveau le projet d'États-Unis d'Afrique aux pays africains. Il envisageait une force militaire africaine conjointe, une monnaie africaine unique, et un passeport africain permettant la libre circulation en Afrique des ressortissants de tout pays africain. Selon la BBC, l'idée fut reçue avec réticence par la plupart des dirigeants africains, qui convinrent d'en rediscuter en mai 2009[1].

Voir également[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) "AU summit extended amid divisions", BBC, 4 février 2009