Élection générale québécoise de 1927

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 1923 Drapeau du Québec 1931 Suivant
Élection générale
québécoise de 1927
16 mai 1927
Postes à élire  85 députés
Louis-Alexandre Taschereau.jpg
PLQ - Louis-Alexandre Taschereau
  
59,34 %
Sièges obtenus 74
Arthur Sauvé.jpg
CON - Arthur Sauvé
  
34,31 %
Sièges obtenus 9
J. Auguste Frigon.jpg
LIBI - Joseph-Auguste Frigon
  
2,94 %
Sièges obtenus 1
No flag.svg
OUV - William Tremblay
  
2,13 %
Sièges obtenus 1
Gouvernement
Diagramme
Premier ministre
Sortant
Élu

L'élection générale québécoise de 1927 se déroule le 16 mai 1927 afin d'élire à l'Assemblée législative du Québec les députés de la 17e législature. Il s'agit de la 17e élection générale dans cette province du Canada depuis la confédération de 1867.

Le Parti libéral du Québec, dirigé par le premier ministre Louis-Alexandre Taschereau, est reporté au pouvoir, formant de nouveau un gouvernement majoritaire et défaisant le Parti conservateur d'Arthur Sauvé. Le Parti libéral augmente sensiblement sa majorité à l'Assemblée législative et remporte une plus grande part du vote populaire en comparaison avec l'élection précédente, tandis que les conservateurs perdent plus de la moitié de leurs sièges ainsi que 5 % du vote populaire.

Devant le nouveau recul de son parti, le chef conservateur Arthur Sauvé annonce qu'il quittera son poste lors d'un congrès à la chefferie prévu pour 1929 ; lors de ce congrès, Camillien Houde est choisi pour succéder à Sauvé.

À partir du 1er avril 1927, un député qui est nommé ministre n'est plus obligé de démissionner comme député pour se représenter devant ses électeurs dans une élection partielle.

Dates importantes[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Libéral Conservateur Libéral indépendant Ouvrier
74 sièges 9 sièges 1 siège 1 siège
^
majorité

Résultats par parti politique[modifier | modifier le code]

élection précédente • Résultats de l'élection générale de 1927 • élection suivante
Partis Chef Candidats Sièges Voix
1923 diss. Élus +/- Nb  % +/-
     Libéral Louis-Alexandre Taschereau 85 64
-
74 +10 188 687 59,34 % +7,82 %
     Conservateur Arthur Sauvé 67 20
-
9 -11 109 105 34,31 % -5,01 %
     Libéral indépendant 7
-
-
1 +1 9 345 2,94 % +1,02 %
     Ouvrier 2 0
-
1 +1 6 774 2,13 % -0,94 %[1]
     Indépendant 6
-
-
-
-
4 050 1,27 %
-
Total 167 84 85   317 961 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 62,91 % et 2 843 bulletins ont été rejetés.
Il y avait 569 018 personnes inscrites sur la liste électorale pour l'élection,
toutefois seules 509 935 personnes avaient plus d'un candidat dans leur district.
Source : Pierre Drouilly, Statistiques électorales du Québec. 1867-1989, Québec, Assemblée nationale du Québec,‎ 1990, 3e éd. (ISBN 978-2-551-12466-4, lien LCCN?).

Élus sans opposition : 12 libéraux.

Résultats par circonscription[modifier | modifier le code]

     Abitibi : Hector Authier (Parti libéral)
     Argenteuil : Georges Dansereau (Parti libéral)
     Arthabaska : Joseph-Édouard Perrault (Parti libéral)
     Bagot : Joseph-Émery Phaneuf (Parti libéral)
     Beauce : Joseph-Hughes Fortier (Parti libéral)
     Beauharnois : Louis-Joseph Papineau (Parti libéral)
     Bellechasse : Antonin Galipeault (Parti libéral)
     Berthier : Cléophas Bastien (Parti libéral)
     Bonaventure : Pierre-Émile Côté (Parti libéral)
     Brome : Carlton James Oliver (Parti libéral)
     Chambly : Alexandre Thurber (Parti libéral)
     Champlain : William-Pierre Grant (Parti libéral)
     Charlevoix-Saguenay : Edgar Rochette (Parti libéral)
     Châteauguay : Honoré Mercier (fils) (Parti libéral)
     Chicoutimi : Gustave Delisle (Parti libéral)
     Compton : Jacob Nicol (Parti libéral)
     Deux-Montagnes : Arthur Sauvé (Parti conservateur)
     Dorchester : Charles-Ernest Ouellet (Parti libéral)
     Drummond : Hector Laferté (Parti libéral)
     Frontenac : Cyrille Baillargeon (Parti libéral)
     Gaspé : Gustave Lemieux (Parti libéral)
     Hull : Aimé Guertin (Parti conservateur)
     Frontenac : Andrew Philps (Parti libéral)
     Iberville : Lucien Lamoureux (Parti libéral)
     Iles-de-la-Madeleine : Joseph-Édouard Caron (Parti libéral)
     Jacques-Cartier : Victor Marchand (Parti libéral)
     Joliette : Lucien Dugas (Parti libéral)
     Kamouraska : Pierre Gagnon (Parti libéral)
     Labelle : Pierre Lortie (Parti libéral)
     Lac-Saint-Jean : Émile Moreau (Parti libéral)
     L'Assomption : Walter Reed (Parti libéral)
     Laval : Joseph-Olier Renaud (Parti conservateur)
     Lévis : Alfred-Valère Roy (Parti libéral)
     L'Islet : Élisée Thériault (Parti libéral)
     Lotbinière : Joseph-Napoléon Francoeur (Parti libéral)
     Maisonneuve : William Tremblay (oppositionniste ouvrier)[2]
     Maskinongé : Joseph-William Gagnon (Parti libéral)
     Matane : Joseph-Arthur Bergeron (Parti libéral)
     Matapédia : Joseph Dufour (Parti libéral)
     Mégantic : Lauréat Lapierre (Parti libéral)
     Missisquoi : Alexandre Saurette (Parti libéral)
     Montcalm : Joseph-Ferdinand Daniel (Parti libéral)
     Montmagny : Charles-Abraham Paquet (Parti libéral)
     Montmorency : Louis-Alexandre Taschereau (Parti libéral)
     Montréal-Dorion : Aldéric Blain (Parti conservateur)
     Montréal-Laurier : Ernest Poulin (Parti libéral)
     Montréal-Mercier : Anatole Plante (Parti libéral)
     Montréal—Sainte-Anne : Joseph Henry Dillon (Parti libéral)
     Montréal—Sainte-Marie : Joseph Gauthier (Parti libéral)
     Montréal—Saint-Georges : Charles Ernest Gault (Parti conservateur)
     Montréal—Saint-Henri : Alfred Leduc (Parti libéral)
     Montréal—Saint-Jacques : Irénée Vautrin (Parti libéral)
     Montréal—Saint-Laurent : Joseph Cohen (Parti libéral)
     Montréal—Saint-Louis : Peter Bercovitch (Parti libéral)
     Montréal-Verdun : Pierre-Auguste Lafleur (Parti conservateur)
     Napierville-La Prairie : Joseph-Euclide Charbonneau (Parti libéral)
     Nicolet : Joseph-Alcide Savoie (Parti libéral)
     Papineau : Désiré Lahaie (Parti libéral)
     Pontiac : Wallace Reginald McDonald (Parti libéral)
     Portneuf : Pierre Gauthier (Parti libéral)
     Québec-Centre : Joseph-Octave Samson (Parti libéral)
     Québec-Comté : Joseph-Éphraïm Bédard (Parti libéral)
     Québec-Est : Oscar Drouin (Parti libéral)
     Québec-Ouest : Joseph Ignatius Power (Parti libéral)
     Richelieu : Jean-Baptiste Lafrenière (Parti libéral)
     Richmond : Stanislas-Edmond Desmarais (Parti libéral)
     Rimouski : Louis-Joseph Moreault (Parti libéral)
     Rouville : Cyrille-Améric Bernard (Parti libéral)
     Saint-Hyacinthe : Télesphore-Damien Bouchard (Parti libéral)
     Saint-Jean : Alexis Bouthillier (Parti libéral)
     Saint-Maurice : Joseph-Auguste Frigon (libéral indépendant)[3]
     Saint-Sauveur : Charles-Édouard Cantin (Parti libéral)
     Shefford : William Stephen Bullock (Parti libéral)
     Sherbrooke : Armand-Charles Crépeau (Parti conservateur)
     Soulanges : Avila Farand (Parti libéral)
     Stanstead : Alfred-Joseph Bissonnet (Parti libéral)
     Témiscamingue : Joseph-Édouard Piché (Parti libéral)
     Témiscouata : Léon Casgrain (Parti libéral)
     Terrebonne : Athanase David (Parti libéral)
     Trois-Rivières : Maurice Duplessis (Parti conservateur)
     Vaudreuil : Hormisdas Pilon (Parti libéral)
     Verchères : Félix Messier (Parti libéral)
     Westmount : Charles Allan Smart (Parti conservateur)
     Wolfe : Pierre-Cyrénus Lemieux (Parti libéral)
     Yamaska : David Laperrière (Parti libéral)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Comparaison faite avec l'ensemble des candidats ouvrier de la dernière élection.
  2. Allié au Parti conservateur (réf. : Robert Rumilly, Histoire de la province de Québec, tome XXIX, Fides, 1955, 242 pages, aux pages 88 et 95)
  3. Le candidat officiel du Parti libéral était le député sortant Alphonse-Edgar Guillemette.

Sources[modifier | modifier le code]