Église Saint John the Evangelist

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Saint John the Evangelist
Image illustrative de l'article Église Saint John the Evangelist
Présentation
Nom local St John the Evangelist Church
Culte Anglican
Type Église
Fin des travaux 1878
Architecte William Tutin Thomas
Style dominant Néogothique
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Région Drapeau : Québec Québec
Commune Montréal
Coordonnées 45° 30′ 35″ N 73° 34′ 05″ O / 45.509783, -73.567924 ()45° 30′ 35″ Nord 73° 34′ 05″ Ouest / 45.509783, -73.567924 ()  

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Église Saint John the Evangelist

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Église Saint John the Evangelist

L’église Saint John the Evangelist est un édifice religieux montréalais situé au 137, avenue du Président-Kennedy (angle rue Saint-Urbain) à Montréal (Québec).

Elle a été construite par l'architecte William Tutin Thomas en 1878 dans un style néogothique qui combine des éléments du style anglais et français. Elle est un bel exemple de style néo-gothique de l'ère victorienne.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église Saint John the Evangelist , appelée aujourd'hui par les montréalais l'église au toit rouge, fait partie de l'église anglicane orthodoxe. D'abord établie au coin des rues Saint-Urbain et Président-Kennedy, en 1861, elle a été reconstruite à son emplacement actuel en 1878.

L'actuelle église de pierre, de forme rectangulaire avec chœur en saillie, remonte à 1878; elle a été conçue par l'architecte William Tutin Thomas avec la collaboration du révérend Edmund Wood. Elle s'inspire des églises construites dix ans plus tôt dans l'est de Londres, dans les quartiers défavorisés, par l'architecte James Brooks - un style créé spécialement pour les paroisses anglo-catholiques pauvres.

L'extérieur, dont les murs sont couverts de grosses pierres, ne comporte pas de décorations sauf quelques motifs près de la porte d'entrée. Le toit, initialement couvert d'ardoises, possède, depuis les années 1970, un toit de métal rouge lequel est devenu une des principales caractéristiques de l'édifice.

L'intérieur, dont les murs sont recouverts de brique, se caractérise par un voûte en bois. Le baptistère a été ajouté en 1895 et forme une petite salle rectangulaire avec une abside ronde et un toit gothique. Les fonts baptismaux ont été sculptés par Robert Reid, de Montréal, alors que les vitraux sont l'œuvre de la maison Hardman.

La grille de chœur, de style gothique rayonnant et dessinée par Henry Vaughan, de Boston, et de Henry Beaumont, de Montréal, s'inspire de l'arcade de la salle du chapitre de l'abbaye de Westminster.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]