Zdzisław Krasnodębski (sociologue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Zdzisław Krasnodębski
Illustration.
Zdzisław Krasnodębski en 2019.
Fonctions
Député européen
En fonction depuis le
(7 ans, 10 mois et 17 jours)
Élection 25 mai 2014
Réélection 26 mai 2019
Circonscription Varsovie (2014-2019)
Grande-Pologne (depuis 2019)
Législature 8e et 9e
Groupe politique CRE
Vice-président du Parlement européen

(1 an et 4 mois)
Président Antonio Tajani
Législature 8e
Prédécesseur Ryszard Czarnecki
Biographie
Nom de naissance Zdzisław Marek Krasnodębski
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance Choszczno (Pologne)
Nationalité Polonaise
Parti politique Indépendant
Diplômé de Université de Varsovie
Profession Sociologue
Religion Catholicisme

Signature de Zdzisław Krasnodębski

Zdzisław Marek Krasnodębski, né le , à Choszczno (Pologne) est un sociologue et philosophe polonais. Il est, depuis 2014, député européen du groupe CRE.

Du au , il est vice-président du Parlement européen[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours universitaire[modifier | modifier le code]

Zdzisław Krasnodębski effectue ses études secondaires au Lycée Piotr Skarga de Grójec. En 1976, il est diplômé de la Faculté de philosophie et de sociologie de l'Université de Varsovie[2]. Il étudie ensuite à la Ruhr-Universität de Bochum[3]. Revenu en Pologne, il soutient, en 1984, une première thèse de doctorat de sociologie, et une seconde en 1991, sur « La Chute de l'idée de progrès » (Upadek idei postępu)[3].

D’abord maître de conférences en sociologie théorique et en philosophie sociale à l'Université de Varsovie[2], il devient professeur à l'Université de Cassel[3]. Il s'installe en Allemagne en 1992 et obtient, trois ans plus tard, une chaire de professeur à l'Université de Brême où il réside actuellement[3]. Il a également donné des cours à l'Université du Cardinal Stefan Wyszyński et des conférences dans plusieurs universités américaines : Université catholique d'Amérique, Columbia, Princeton[3],[2]. Il est aussi professeur à l'Akademia Ignatianum de Cracovie[2].

Zdzisław Krasnodębski a été président de la Fondation pour la coopération polono-allemande. Il a également été membre du Comité de sociologie de l'Académie polonaise des sciences (1999-2006)[4], du conseil scientifique Helmuth-Plessner-Gesellschaft[5], du jury du Prix Hannah Arendt (2003-2007), du conseil scientifique de l'Institut polonais des affaires internationales (2007-2010) et a été nommé président du jury du Prix Lech Kaczyński[6].

Il a en outre collaboré à de nombreux journaux, dont Rzeczpospolita, Fakt, Gazeta Polska, Dziennik ou W Sieci.

Engagement politique et européen[modifier | modifier le code]

En 2005, Zdzisław Krasnodębski rejoint le comité de soutien à Lech Kaczyński, alors candidat à l'élection présidentielle[7].

En 2014, il devient membre du comité consultatif chargé de la révision du programme politique du parti Droit et Justice (Prawo i Sprawiedliwość)[8]. La même année, il est tête de liste du parti aux élections européennes dans la circonscription de Varsovie, sans en être membre pour autant. Il est élu député européen avec 96 292 voix[9] et rejoint le groupe des Conservateurs et réformistes européens (ECR) au Parlement[10]. Le , il devient Vice-président du Parlement européen.

Publications choisies[modifier | modifier le code]

  • La Compréhension du comportement humain (Rozumienie ludzkiego zachowania), 1986
  • La Chute de l'idée de progrès (Upadek idei postępu), 1991
  • Les Dilemmes postmodernes de la culture (Postmodernistyczne rozterki kultury), 1996
  • Max Weber, 1999
  • Les Périphéries de la démocratie (Demokracja peryferii), 2003
  • Le Changement de climat (Zmiana Klimatu), 2006
  • La Sieste des raisonnables (Drzemka rozsądnych), 2006
  • Il ne dérange plus (Już nie przeszkadza), 2010
  • Des miracles, il n'y en aura pas d'autres (Większego cudu nie będzie), 2011

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]