Yves Azeroual

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Yves Azeroual
Naissance 22 mars 1962
France, Paris XXème
Nationalité Drapeau de France Français
Profession journaliste
Spécialité Journalisme
Autres activités Ecrivain & Réalisateur
Médias
Pays France
Télévision AB Groupe, I-télé, RTL9, TF1

Yves Azeroual, né le à Paris XXe[1],[2],[3], est un journaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille juive, il effectue sa scolarité aux lycées Voltaire et Turgot. Après des études de lettres et de journalisme (Sorbonne/IFP) validées, en 1985, par une maitrise de lettres modernes et le diplôme de l’Institut français de presse, il intègre la rédaction d’un nouveau mensuel, Globe, dirigé par Georges-Marc Benamou, lui offrant ainsi sa première opportunité professionnelle. Il y reste deux années qui seront pour lui des années de formation et y tisse de nombreux contacts dans les milieux politique, littéraire et artistique. Il se liera d’amitié avec Bernard-Henri Lévy, Marek Halter, Guy Konopnicki, Alexandre Adler.

Il sera aussi plus tard membre de la SACD et de la SCAM.

De 1987 à 1995 il poursuit sa carrière en tant que journaliste-pigiste, au sein de multiples rédactions : Elle, Télérama, Passages, Le Matin de Paris, La Légende des siècles, Actualité juive, Le Chroniqueur.

Claude Berda, alors PDG d'AB Groupe et Christian Dutoit, alors conseiller du groupe, l’appellent à se joindre à eux afin de créer ce qui va devenir le bouquet de chaînes thématiques AB Sat, concurrent de CanalSat et de TPS[4].

Yves Azéroual va ainsi participer à la création des 27 chaînes thématiques du bouquet AB SAT[5],[6]. Très vite, il sera chargé du recrutement des équipes éditoriales des chaînes. Une fois le bouquet lancé, il est nommé directeur de la communication du Groupe, chargé des relations avec la presse, les acteurs de l’audiovisuel (câblo-opérateurs…) et le monde politique.

À la tête d’une équipe de vingt personnes, il « prêche la bonne parole du groupe » auprès de la presse généraliste et spécialisée. Le Groupe AB, alors connu pour ses sitcoms, devient un acteur essentiel dans le paysage audiovisuel français. Désormais, sous l’impulsion d’Yves Azeroual, Libération, Télérama, Le Monde, etc.… consacrent au Groupe AB des articles de fond[7].

À l’époque il lancera dans Le Monde cette formule pour distinguer le bouquet AB Sat des deux autres concurrents : « Nous serons les Jean Vilar de l’audiovisuel[8],[9],[10]… ».

Avant de quitter AB Groupe, il signera pour France 2, et avec comme coscénariste Cyril Hanouna, une série intitulée Sur la vie d'ma mère[11] de 13x26 min, unanimement saluée par critique[12].

Christian Dutoit, au sein du groupe Canal Plus, l’appelle de nouveau à ses côtés pour réfléchir au lancement d’une nouvelle chaine d’information en continu qui deviendra i>télé. Yves Azeroual restera à I-Télé, assumant les fonctions de rédacteur en chef de la rédaction nationale, puis de rédacteur en chef Paris - RP. Outre la gestion de l’information au quotidien, il s’occupe de la programmation des invités et réalise des interviews en plateau sur des sujets d’actualité et culturels.

Le départ de Pierre Lescure du Groupe Canal et celui de Christian Dutoit ainsi que son opposition aux choix éditoriaux de la nouvelle direction incitent Yves Azeroual à quitter à son tour la chaîne d’information. Durant ces deux années il aura vu naître de nouveaux talents, désormais confirmés : Marie Drucker, Olivier Benkemoun, Samuel Étienne, entre autres, ainsi qu’une génération de JRI, qui exerce, depuis, sur les principales chaines nationales et au sein de grandes sociétés de production.

Claude Berda le rappelle à ses côtés pour assumer la rédaction en chef de l’émission hebdomadaire Rien à cacher, diffusée sur RTL9 et présentée par Bernard Tapie. Entre les deux hommes, le courant passe parfaitement. C’est donc naturellement que Bernard Tapie demande à Yves Azéroual de l’accompagner dans une nouvelle aventure audiovisuelle, sur TF1. Il sera le rédacteur en chef de À tort ou à raison, émission de talk-show hebdomadaire de 90 min, produite par GLEM, société de production de Gérard Louvin, et présentée par Bernard Tapie. L’aventure durera un an.

Cherchant à explorer toutes les formes d’écriture, Yves Azéroual collabore à de nombreux projets artistiques au sein de sociétés de productions cinéma. Il relit des scénarios, accompagne des auteurs, promeut des films auprès du grand public. Il met toujours ses réseaux au service de films pour lesquels il ressent un vrai coup de cœur à l’instar du film d’Alexandre Arcady, 24 jours de celui d’Élie Chouraqui L'Origine de la violence ou celui d’Yvan Attal Ils sont partout[13].

Alerté au début des années 2000 par des proches de la montée d’un nouvel antisémitisme en France issu des banlieues, Yves Azéroual, qui a co-fondé SOS Racisme et fut, durant ses années d’étudiant, un cadre important de l’Union de étudiants juifs de France (UEJF), écrit et coréalise, durant cette période, avec son ami, le cinéaste Élie Chouraqui, pour Envoyé spécial et MK2 cinéma, le documentaire Antisémitisme : la parole libérée[14]. Tourné à Montreuil, le film pointe l’antisémitisme au quotidien dans une ville de la proche banlieue parisienne. La presse y consacrera de nombreux articles. Attaqués en diffamation par le maire de cette ville qui accusera les réalisateurs de « bidonnage », ils gagneront leur procès et seront reçus par le gouvernement Raffarin afin de témoigner de la situation[15].

2006 - 2009 : Secrets d'histoire et Revu et corrigé[modifier | modifier le code]

France 2 souhaite mettre à l’antenne une émission hebdomadaire de talk-show en seconde partie de soirée. Le producteur, Jean-Louis Remilleux, dirigeant de la SEP, fait alors appel aux services d’Yves Azéroual et le nomme rédacteur en chef-producteur éditorial de L'Arène de France, émission de débats de 90 min hebdomadaire, présentée par Stéphane Bern. L’émission connaitra un succès d’audience[16] mais l’animateur ne se sentira pas très à l’aise avec ce format et arrêtera au terme d’une saison.

C’est alors qu’Yves Azeroual, passionné d’histoire, conçoit, pour la société de production de Jean-Louis Remilleux, en 2007, le magazine Secrets d'histoire, dont il est le rédacteur en chef et le producteur éditorial. L’émission est a l’antenne sur France 2 et connait des succès d’audience[16].

L’arrêt temporaire de l’émission Secrets d'histoire, en 2008, l’incite à revenir à son métier de journaliste. Le journaliste-présentateur Paul Amar le nomme rédacteur en chef/producteur éditorial de Revu et corrigé, émission hebdomadaire politique et d’actualités, diffusée le samedi soir en direct, sur France 5. Il y restera un an.

Après avoir été « à l’oreillette » de nombreux présentateurs, Yves Azeroual décide avec le producteur David Pierre-Bloch, de participer à une nouvelle aventure au sein de la société de production Entertainment Company que dirige David Pierre-Bloch.

Il est aujourd'hui gérant de la société YA Productions, et a été nommé en septembre 2015, conseiller éditorial d’Électron Libre (groupe Lagardère), chargé du développement et de l’écriture de projets de documentaires.

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Entre 2009 et 2017[modifier | modifier le code]

Yves Azéroual est l’auteur et/ou le réalisateur de nombreux documentaires, dont :

  • Le Dernier Tour du monde de la Jeanne d’Arc[17]
  • Cap d’Agde : un été chez les naturistes[18]
  • République dominicaine : Tourisme, Sexe et Décibels
  • Plages, Fêtes, Paparazzi : Destination Tel-Aviv[19]
  • Vegas 1 & 2 : La Ville de toutes les folies

En parallèle, il monte sa propre société de productions, YA. Productions. Il écrit et réalise de nouveaux documentaires, dont :

  • En eaux profondes : À bord d’un sous-marin nucléaire d’attaque[20]
  • Pierre-Bloch, au nom de tous les hommes, La Chaine Histoire
  • 2014 : Une journée au Louvre[21], TF1
  • 2015 : Yitzhak Rabin, le guerrier de la paix[22] (sélection aux festivals du film documentaire de Miami/Australie/Nouvelle-Zélande/Hong Kong).
  • 2016 : Présidentielle, une épreuve d'artistes, co-réalisé avec Yves Derai (Diffusé sur Public Sénat/TV5 Monde/Toute l'Histoire).
  • 2018 : Les Magnifiques, 52 min, coréalisé avec Mathieu Alterman, Paris Première.Caméra Subjective.

Outre son activité d’auteur-réalisateur, de nombreuses sociétés de production font appel a son expérience et à son carnet d’adresses pour assumer la rédaction en chef d’émissions spéciales. Émission-hommage à Aimé Césaire de 90 min, tournée au Parlement européen de Bruxelles, diffusée sur France Ô et TV5 Monde, produite par Injam production et présentée par Fabrice d'Almeida. Ou encore rédacteur en chef d’une émission-débat autour du documentaire Ta mère en 6e, diffusée en 2e partie de soirée sur France 2, présentée par Virginie Guilhaume et produite par Bonne Pioche.

Il est aussi l’auteur et réalisateur de reportages d’actualité pour la chaine d’information internationale i24 news, dans la case « Reportage ».

Écrivain[modifier | modifier le code]

Passant de l’écrit à l’écran, Yves Azéroual alterne ouvrages et documentaires :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Closermag.fr, « Yves Azéroual : », (consulté le 15 juillet 2016)
  2. « Politique : le pouvoir attire-t-il vraiment les femmes ? » (consulté le 15 juillet 2016)
  3. Mickaël Auteur du texte Parienté, Deux mille titres à thème juif parus en français entre 1989 et 1995 : répertoire de références bibliographiques et biographiques / Mickaël Parienté ; réalisé avec l'assistance d'Élisabeth Wahl, (lire en ligne)
  4. « Feu vert pour le nouveau capital de Canal Sat et de AB » (consulté le 15 juillet 2016)
  5. « Les 27 chaînes thématiques proposées par AB Productions sont conventionnées par le CSA », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 22 juillet 2016)
  6. « Action, Romance, Ciné Palace... », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 22 juillet 2016)
  7. La-Croix.com, « Production » (consulté le 15 juillet 2016)
  8. « La révolution du numérique », (consulté le 15 juillet 2016)
  9. « Hélène, Dorothée et Jean Vilar », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 22 juillet 2016)
  10. « La course à l'info », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 22 juillet 2016)
  11. « Comédie au Sentier », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 22 juillet 2016)
  12. « Sur le Sentier de la sitcom. Une série qui cause sépharade. Et ça marche. «Sur la vie d'ma mère», France 2, 18 h 50. » (consulté le 22 juillet 2016)
  13. « Avant-Première exceptionnelle du film : Ils sont partout », sur Crif,
  14. « Antisémitisme, La Parole Liberee » (consulté le 15 juillet 2016)
  15. « La polémique continue autour d'un reportage d’Élie Chouraqui » (consulté le 15 juillet 2016)
  16. a et b « Audiences : Spider-Man 2 en tête, très beau score pour Secrets d'histoire, M6 faible » (consulté le 19 juillet 2016)
  17. « Reportages - Le dernier voyage de la Jeanne d'Arc », (consulté le 13 juillet 2016)
  18. Tellement vrai 2016 HD, « Tellement vrai - cap d'Agde: un été chez les naturistes 2016 [-16] », (consulté le 13 juillet 2016)
  19. « Tellement vrai (NRJ 12) 1er janvier », sur Télé-Loisirs (consulté le 13 juillet 2016)
  20. jeanpaulney, « Au cœur d'un sous-marin nucleaire d'attaque (90 min) Réal. Jean-Paul Ney Diff. NRJ12 », (consulté le 15 juillet 2016)
  21. « Une journée au Louvre - Reportages - TF1 - Docandfiction-tv.fr - 2014 », sur www.docandfiction-tv.fr (consulté le 15 juillet 2016)
  22. « AB International - Yitzhak rabin, 1922 - 1995, Le guerrier de la paix », sur www.ab-international.com (consulté le 15 juillet 2016)
  23. Yves Azeroual, Passions d'Etat, France, Editions Du Moment, , 172 p. (ISBN 9782354173067, lire en ligne)
  24. Yves Azeroual, Passions d'Etat, France, Les Editions du moment, , 172 p. (ISBN 9782354173050), https://books.google.fr/books?id=61aKBAAAQBAJ&pg=PT7&dq=passions+d'%C3%A9tat&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjk1bHjo_bNAhVGC8AKHck1AcAQ6AEIHjAA#v=onepage&q=passions%20d'%C3%A9tat&f=false
  25. Yves Azeroual, L'Anniversaire, Editions Du Moment, (ISBN 9782354171902, lire en ligne)
  26. Yves Azeroual, L'anniversaire, France, Les Editions du Moment, , 200 p. (ISBN 9782354171841), https://books.google.fr/books?id=76dzGmQAJT8C&printsec=frontcover&dq=yves+azeroual&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiFo5eSpPbNAhXrCsAKHfFzDS4Q6AEIJzAA#v=onepage&q=yves%20azeroual&f=false
  27. Yves Azeroual, L'arnaque. Le programme du Front national enfin décrypté, France, David reinharc, , 200 p. (ISBN 9782358690263)
  28. Yves Azeroual, People Politicus, France, Les Éditions du Moment, , 315 p. (ISBN 2354170815)
  29. (en) Valerie Benaim, Nicolas Sarkozy and Carla Bruni: The True Story, Andrews UK Limited, (ISBN 9780956544568, lire en ligne)
  30. Yves Azeroual, Carla et Nicolas, la véritable histoire, France, Les Editions du Moment, , 211 p. (ISBN 2354170297)
  31. Yves Azeroual, A-t-on le droit de défendre Israël ?, France, Hachette, , 254 p. (ISBN 2012357636)
  32. Elie Chouraqui - Yves Azeroual, Le sage et l'artiste, France, Editions Grasset, , 268 p. (ISBN 2246651816)
  33. Yves Azeroual, La blessure est dans la main gauche / Yves Azéroual, France, EMH Michel Hagège, , 193 p. (ISBN 2912160065, lire en ligne)
  34. Yves Azeroual, Foi et République, P. Banon, (ISBN 9782841920006, lire en ligne)
  35. Yves Azeroual, Foi et République, France, Patrick Banon, , 187 p.
  36. Yves (1962- ) Auteur du texte Azéroual et Yves (1962- ) Auteur du texte Derai, Mitterrand, Israël et les Juifs / Yves Azeroual et Yves Derai, (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]