Yandé Codou Sène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sène.
Yandé Codou Sène
Nom de naissance Yandé Codou Sène
Naissance
Somb (Sénégal)
Décès (78 ans)
Gandiaye, (Sénégal)
Activité principale chanteur
Genre musical Musique traditionnelle, mbalax, world music
Années actives 1947 - 2010

Yandé Codou Sène est une chanteuse sénégalaise d'origine sérère, née en 1932 à Somb, dans le Sine-Saloum, et morte le 15 juillet 2010 à Gandiaye (Sénégal) . Elle fut la griotte officielle du président Léopold Sédar Senghor. Yandé Codou s'inscrit dans la tradition sérère. Elle a influencé de manière significative la musique sénégambienne, notamment des artistes de premier plan tels que Youssou N'Dour, pour qui elle a constitué une source d'inspiration majeure. Bien qu'elle chante depuis sa tendre enfance, elle n'a enregistré son premier album, Night Sky in Sine Saloum (1998)[1], qu'à l'âge de 65 ans[2]. Mais ses véritables débuts dans l'industrie musicale datent de 1995, avec l'album Gaïndé qu'elle enregistre aux côtés de Youssou N'Dour et qui lui vaut des critiques extrêmement flatteuses. La même année l'album Youssou N'Dour Presents Yandé Codou Sène fait aussi connaître sa voix.

Dans Mossane[3], le premier long-métrage de fiction réalisé par Safi Faye en 1996, Yandé interprète une chanson évoquant les esprits ancestraux de la religion sérère (Pangool). Sa voix puissante fait l'objet de critiques élogieuses[4].

De nombreux travaux ont exploré l'importance de la nomination poétique chez Léopold Sédar Senghor[5] qui reprit une technique propre aux griots africains – notamment en pays sérère[6] – et à laquelle fait référence le poème Aux Tirailleurs Sénégalais morts pour la France : « Vous, mes frères obscurs, personne ne vous nomme. »[7]. Yandé Codou Sène, qui maîtrisait elle-même parfaitement cet art, y eut recours lors des funérailles du poète-président en 2001[8].

Musique[modifier | modifier le code]

  • Salmon Faye (en a capella)
  • Gainde
  • Keur Maang Codou
  • Bofia Tigue Waguene
  • Salmon Faye
  • Gnaikha Gniore Ndianesse
  • Natangue
  • Keur Mang Codou

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Critique de l'album sur Africultures [1].
  2. (en) Biographie sur Allmusic [2].
  3. (fr) « Mossane de la réalisatrice Safi Faye - Le refus de la soumission », in Wal Fadjri, 28 novembre 2011 [3].
  4. (en) Melissa Thackway, Africa shoots back: alternative perspectives in Sub-Saharan Francophone African film, James Currey Publishers, 2003, p. 82 (ISBN 0852555768).
  5. (fr) Michel Collot et Antonio Rodriguez (dir.), Paysage et poésies francophones, Presses Sorbonne nouvelle, Paris, 2005, p. 128 (ISBN 2-87854-315-7).
  6. (fr) Charles Becker et Waly Coly Faye, « La nomination Sereer », Communication aux Journées culturelles Sereer, Fatick, 10-12 mai 1991 [4].
  7. (fr) Léopold Sédar Senghor, Hosties noires, 1938 [5].
  8. (en) Mamadou Badiane. The changing face of Afro-Caribbean cultural identity: Negrismo and Négritude, Rowman & Littlefield, 2010, p. 91 (ISBN 0739125532).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]