Xoanon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Grèce antique
Cet article est une ébauche concernant la Grèce antique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Reconstitution du xoanon de l'Artémis d'Éphèse. Gravure du XVIIIe siècle de la copie déposée au musée du Vatican d'une statue romaine en marbre d'un original grec.

Un xoanon (grec ancien : ξόανον ; pluriel : ξόανα / xoana) est une statue en bois, dédiée au culte à l'époque archaïque en Grèce, souvent aniconique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans l'antiquité, on associait souvent le xoanon à Dédale, à qui on attribuait l'invention de la sculpture ; le Palladion, statue protectrice de la ville de Troie, est un exemple célèbre de xoanon. À l'époque, les xoana étaient conservés avec respect dans les temples ; hormis des reproductions en marbre ou autre pierre, aucun ne nous est parvenu. Au IIe siècle, Pausanias le Périégète a vu de très nombreux xoana lors de son voyage en Grèce, et les décrit dans sa Description de la Grèce.

On pratiquait une divination d'origine égyptienne ou phénicienne à l'aide de ces statues informes : on interprétait les mouvements des xoana portés sur des brancards, et cette divination fut un temps illustrée par les oracles de Zeus Ammon[1].

Lien[modifier | modifier le code]

Pausanias, Description de la Grèce [détail des éditions] [lire en ligne]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Auguste Bouché-Leclercq, Histoire de la divination dans l'Antiquité, Divination hellénique et divination italique, Éditions Jérôme Millon, 2003, p. 149.