Wolf Rock (Cornouailles)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wolf Rock.
image illustrant un phare image illustrant le monde insulaire
image illustrant l’océan Atlantique image illustrant l’Angleterre
Cet article est une ébauche concernant un phare, le monde insulaire, l’océan Atlantique et l’Angleterre.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Phare de Wolf Rock
Phare de Wolf Rock - 3.jpg

Phare de Wolf Rock

Coordonnées
Pays
Localisation
Construction
Hauteur
41 m
Élévation
34 m
Portée
Feux
1 occ. 15 s
Lanterne
Lampe 1 500 W
Aide sonore
1 son 30 s
Automatisation
Gardienné
non
Visiteurs
non

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Cornouailles

(Voir situation sur carte : Cornouailles)
Point carte.svg

Wolf Rock est un îlot rocheux, 9 milles à l'est de St Mary's et 4 au sud-ouest de Land's End, dans les Cornouailles, au Royaume-Uni. Il représentait un danger constant pour la navigation, notamment parce qu'il est entouré d'eaux saines ; aussi plusieurs tentatives de le baliser eurent lieu avant qu'on y édifie un phare entre 1862 et 1870.

Phare de Wolf Rock[modifier | modifier le code]

Le roc fut balisé en 1795 par un mât de métal qui résista peu de temps aux assauts de l'océan.

De 1836 à 1840 y fut construit, sous la houlette de James Walker, un cône de 4,80 mètres de haut, toujours en place de nos jours et visible sur la photo ci-contre, au pied de la tour. Les travaux s'étalèrent sur 5 ans, la houle qui déferle même par temps calme rendant les débarquements sur le roc périlleux.

En 1861 débutèrent les travaux de construction d'une tour de granit, selon les plans de James Walker. La construction prit fin en juillet 1869 et le phare entra en service en janvier 1870.

La construction nécessita plus de 1 000 tonnes de pierre pour la base de la tour et près de 3 300 pour la tour elle-même.

À l'origine équipé d'une lampe à pétrole, le phare fut électrifié en 1955.

En juillet 1988 le phare fut automatisé.

Ce fut le premier phare au monde à être équipé d'une plate-forme pour hélicoptères.

Le signal du phare, d'une portée de 23 milles, est un éclat blanc toutes les 15 secondes. La corne de brume associée émet un son toutes les 30 secondes en période d'activité.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :