William Edward Boeing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
William Edward Boeing
Description de cette image, également commentée ci-après

William Boeing en 1929

Nom de naissance Wilhelm Edward Böing
Naissance
Détroit, Michigan, États-Unis
Décès (à 74 ans)
Puget Sound, État de Washington, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession

Compléments

  • Fondateur de l'avionneur Boeing

William Edward Boeing ( à Détroit dans le Michigan - sur le Puget Sound dans l'État de Washington, à bord de son yacht, le Taconite) est un aviateur et entrepreneur américain, fondateur de la compagnie Boeing.

Origines[modifier | modifier le code]

William Boeing était le fils d'un ingénieur allemand, Wilhelm Böing[1] (1846-1890), qui avait fait fortune dans l'exploitation minière et forestière. C'est cette dernière activité que William reprendra et développera dans l'État de Washington après des études sur la côte Est.

Débuts à Seattle : avions pour la marine[modifier | modifier le code]

Il était plutôt intéressé par l'architecture navale lorsqu'en 1909 à l'Exposition Universelle de Seattle, il vit pour la première fois, un avion.

Neveu de Ludwig Böing, industriel dans la filature de tissus à Mulhouse, il aurait selon l'association des Anciens aérodromes[2] effectué dans cette région plusieurs stages chez Aviatik. Il aurait également appris à piloter à l'aérodrome de Mulhouse-Habsheim.[3]

Lors du premier meeting aérien des États-Unis en 1910, Boeing a essayé de faire un tour dans l'un des avions, mais pas un de la douzaine aviateurs qui participèrent à l'événement accepta. Boeing est revenu à Seattle déçu, mais déterminé à en savoir plus sur cette nouvelle science de l'aviation[4]

En 1916, il fonde avec George Westervelt la B & W Pacific Aero Products, qui devient en avril 1917 la Boeing Airplane Company, lors de la commande, en pleine Première Guerre mondiale, de 50 appareils par la marine des États-Unis.

Aviation civile et diversification des activités[modifier | modifier le code]

Après le conflit, l'État américain ne commande plus d'avions; la Première Guerre mondiale étant terminée, Boeing essaye de sauver sa firme. Il dut renvoyer quelques centaines d'ouvriers jusqu'à commencer par fabriquer des bateaux; attendant que l'aviation reprenne. En ces temps de prohibition, quelques trafiquants d'alcool y trouvent leur compte. Puis toujours innovant, il crée une aéropostale entre les États-Unis et le Canada. Il finit par construire des avions civils et s'occupa de service aérien du courrier.

En 1934, il dut, en vertu de la loi anti-trust, scinder sa société en trois entités dont deux existent toujours : le fabricant d'avions Boeing et la compagnie aérienne United Airlines. Ironiquement alors qu'il était à la tête de l'entreprise William Boeing commanda auprès de Douglas, son concurrent, deux avions: un Dolphin qu'il échangea par la suite, après avoir revendu ces parts contre un DC-5[5]. Après cela, Boeing se retira des affaires et s'occupa d'élevage de chevaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom de famille Böing sera anglicisé en "Boeing". [1]
  2. Collection aérodromes - Mulhouse-Habsheim, Anciens aérodromes, , 84 p. (lire en ligne)
  3. « L'aérodrome de Mulhouse-Habsheim »
  4. http://www.boeing.com/boeing/history/narrative/n002boe.page
  5. McDonnell Douglas, A Tale of two Giants, Bill Yenne page 17

(liens morts en 2016...)

Liens externes[modifier | modifier le code]