Aller au contenu

William Edward Boeing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
William Edward Boeing
William Boeing en 1929
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Wilhelm Edward Böing
Nationalité
Domicile
William E. Boeing House (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Université Yale
Yale School of Engineering & Applied Science (en)
Sheffield Scientific School (Yale University) (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Enfant
William E. Boeing (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Note
Fondateur de l'avionneur Boeing
signature de William Edward Boeing
Signature

William Edward Boeing, né le à Détroit dans le Michigan et mort le au Puget Sound dans l'État de Washington (à bord de son yacht, le Taconite), est un aviateur et entrepreneur américain, fondateur de la compagnie Boeing.

William Boeing est le fils d'un ingénieur allemand, Wilhelm Böing[1] (1846-1890), qui avait fait fortune dans l'exploitation minière et forestière. C'est cette dernière activité que William reprend et développe dans l'État de Washington après des études sur la côte Est.

Débuts à Seattle : avions pour la marine

[modifier | modifier le code]

Il était plutôt intéressé par l'architecture navale lorsqu'en 1909 à l'Exposition Universelle de Seattle, il vit pour la première fois un avion.

Neveu de Ludwig Böing, industriel dans la filature de tissus à Mulhouse alors en Alsace-Lorraine dans l'Empire allemand, il aurait, selon l'association des Anciens aérodromes[2], effectué dans cette région plusieurs stages chez Aviatik. Il aurait également appris à piloter à l'aérodrome de Mulhouse-Habsheim[3].

Lors du premier meeting aérien des États-Unis en 1910, Boeing a essayé de faire un vol dans l'un des avions, mais aucun de la douzaine d'aviateurs qui participaient à l'événement n'accepta. Boeing revint à Seattle déçu, déterminé à en savoir plus sur cette nouvelle science de l'aviation[4].

En 1916, il fonde avec George Westervelt la B & W Pacific Aero Products, qui devient en avril 1917 la Boeing Airplane Company, lors de la commande, en pleine Première Guerre mondiale, de cinquante appareils par la marine des États-Unis.

Aviation civile et diversification des activités

[modifier | modifier le code]

Après le conflit, l'État américain ne commande plus d'avion. La Première Guerre mondiale étant terminée, Boeing essaye de sauver sa firme. Il renvoie quelques centaines d'ouvriers, puis fabrique des bateaux, en attendant que l'aviation reprenne. En ces temps de prohibition, quelques trafiquants d'alcool ont besoin de navires. Toujours innovant, il crée une ligne aéropostale entre les États-Unis et le Canada. Il construit des avions civils et s'occupe de service aérien du courrier.

En 1934, il dut, en vertu de la loi anti-trust, scinder sa société en trois entités dont deux existent toujours : le fabricant d'avions Boeing et la compagnie aérienne United Airlines. Il reçoit la même année la médaille Daniel-Guggenheim. Ironiquement, alors qu'il était à la tête de l'entreprise, William Boeing commanda auprès de Douglas, son concurrent, deux avions : un Dolphin qu'il échangea par la suite, après avoir revendu ces parts contre un DC-5[5]. Après cela, Boeing se retira des affaires pour s'occuper d'élevage de chevaux.

Il meurt d'une crise cardiaque en 1956, dans les eaux du Puget Sound, dans l'État de Washington, à bord de son yacht, le Taconite.

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Le nom de famille Böing sera anglicisé en "Boeing". [1]
  2. Collection aérodromes - Mulhouse-Habsheim, Anciens aérodromes, , 84 p. (lire en ligne)
  3. « L'aérodrome de Mulhouse-Habsheim »
  4. « boeing.com/boeing/history/narr… »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  5. McDonnell Douglas, A Tale of two Giants, Bill Yenne page 17

(liens morts en 2016...)

Liens externes

[modifier | modifier le code]