William Byrne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
William Byrne
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalités
Britannique (depuis ), royaume de Grande-Bretagne (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Famille Byrne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Letitia Byrne (en)
Elizabeth Byrne (d)
Mary Byrne (en)
Anne Frances Byrne (en)
John Byrne (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Maître

William Byrne (Londres, 1743Londres, 1805) est un graveur de paysage britannique.

Graveur prolifique, il est connu pour son habileté en perspective aérienne et la beauté des finitions du ciel. Il a eu cinq enfants, Mary (en), Anne Frances (en), Letitia (en), Elizabeth (d) et John (en)[a], tous artistes.

Biographie[modifier | modifier le code]

William Byrne naît à Londres en 1743[1].

A View in the Villa Madama near Rome, estampe avec laquelle Byrne obtient la médaille de la Society of Arts en 1765 (Royal Academy of Arts, Londres).

Il étudie auprès de son oncle irlandais, graveur d'armes à Birmingham[1],[2]. Il remporte en 1765 la médaille de la Society of Arts pour une plaque de la Villa Madama, d'après Richard Wilson[1],[2]. Encouragé, il étudie la gravure de paysage et se rend à Paris — la meilleure école de gravure de l'époque[2] — et devient l'élève de François-Germain Aliamet puis de Jean-Georges Wille[1],[2],[3].

Membre de l'Incorporated Society of Artists à son retour en Angleterre[2], il étudie la gravure d'après nature, trouve son style et expose à Suffolk Street entre 1760 et 1780[1],[2]. En 1769, il est employé par l'éditeur John Boydell pour travailler sur A Collection of Prints, Engraved after the Most Capital Paintings in England[4] (« Une collection d'estampes, gravées d'après les plus importantes peintures d'Angleterre »)[b].

Byrne a un fils, John (en) (1786-1847), et quatre filles : Mary (en) (1766-1845), qui a épouse l'artiste peintre James Green (en) (1771–1834), Anne Frances (en) (1775-1837), Letitia (en) (1779-1849) et Elizabeth (d) (1784-1849) — tous sont devenus artistes[1],[a].

Ses élèves, parmi lesquels John Landseer[7] — et lors de ses dernières années, ses propres enfants — sont employés à graver les plaques, tandis qu'il se contente de faire les finitions[2].

William Byrne meurt à Titchfield Street, Londres, le , et est enterré à l'église St Pancras[1],[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Antiquities of Great Britain (1807, d'après Thomas Hearne (en)).
Lanercost Priory (1780).

William Byrne a eu une production abondante[1],[3]. Ses œuvres montrent beaucoup d'habileté en perspective aérienne et de beauté dans la finition du ciel[1],[2]. Michael Bryan considère qu'il fait partie des « éminents graveurs de paysage » d'Angleterre[3].

Parmi elles, les plus notables seraient[1],[2],[3] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. a et b Curieusement, Fagan 1886 ne mentionne pas la quatrième fille, Elizabeth, au contraire de Redgrave 1878, p. 66. Le site Database of Scientific Illustrators (1450-1950), de l'Université de Stuttgart, est le seul à mentionner un deuxième fils, James (1771-1834)[6]. Bryan 1903, p. 223 précise même que John est son seul fils.
  2. De grand format (657 mm) et sur deux volumes, cet ouvrage est illustré par de nombreux graveurs différents, tous nommés[5].
Références
  1. a b c d e f g h i et j Fagan 1886, p. 128.
  2. a b c d e f g h et i Redgrave 1878, p. 66.
  3. a b c d et e Bryan 1903, p. 223.
  4. (en) A Collection of Prints, Engraved after the Most Capital Paintings in England, Londres, John Boydell, 1769-1782 (2 vol.).
  5. (en) « Notice de l'ouvrage A Collection of Prints, Engraved after the Most Capital Paintings in England », sur Royal Academy (consulté le 24 avril 2020).
  6. (en) « Notice d'Elizabeth Byrne », sur Database of Scientific Illustrators (1450-1950) (consulté le 21 mai 2020).
  7. (en) Frederic George Stephens, Sir Edwin Landseer, Londres, Sampson Low, Marston, (lire en ligne), p. 2.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :