Warriors' Gate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Warriors' Gate
Épisode de Doctor Who
Titre original Warriors' Gate
Numéro d'épisode Saison 18 (1re série)
Épisode 5 (ou 113)
Code de production 5S
Réalisation Paul Joyce
Graeme Harper
Scénario Stephen Gallagher
Production John Nathan-Turner
Barry Letts
Durée 4 x 25 minutes
Diffusion au sur BBC One
Personnages Docteur :
4e
Compagnons :
Romana
Adric
K-9 Mark II
Chronologie
Liste des épisodes

Warriors' Gate (La Porte des Guerriers) est le cent-treizième épisode de la première série de la série télévisée britannique de science-fiction Doctor Who. Originellement diffusé sur la BBC en quatre parties du 3 au , cet épisode, qui conclut la trilogie se déroulant dans l'univers d'E-Space, voit la dernière apparition régulière de Lalla Ward dans le rôle de Romana et celui de John Leeson en tant que voix du robot-chien K-9.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Alors que le Docteur et Romana cherchent toujours un moyen de sortir de l'univers parallèle de l'E-Space, ils se retrouvent dans une sorte de néant blanc à la croisé des univers. Ils rencontrent l'équipage d'un vaisseau commandé par le cruel Rorvik. Son pilote, un Tharil, va tenter d'emprisonner le Docteur à l'intérieur d'un monde miroir.

Distribution[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

À l'intérieur du TARDIS, le Docteur, Romana, Adric et K-9 tentent de sortir de l'E-space et se retrouvent piégés dans le néant entre l'E-space et le N-space (l'univers normal.) C'est à cet endroit qu'est aussi piégé un autre vaisseau dirigé par le commandant Rorvik. Leur navire est dirigé par une race esclave, les léonines Tharil, qui ont la possibilité d'être sensibles aux fluctuations du temps. Biroc, le navigateur actuel profite de l'arrivée du TARDIS à l'intérieur du néant afin de les prévenir de la menace constituée par Rorvik. Endommagés par les vents temporels, les circuits mémoriels de K-9 grillent le laissant avec un problème de mémoire à long terme.

Parti explorer le néant, le Docteur trouve un large portail qui ouvre sur une salle de banquet médiévale couverte de toile d'araignées dans laquelle se trouve des robots primitifs ainsi qu'un large miroir. Réparant les robots le Docteur découvrent qu'ils se nomment les Gundans et ont été construits par les esclaves et utilisés pour se rebeller contre leur maîtres. Rorvik et son équipage découvrent le TARDIS. Ayant compris que Romana est sensible au temps, ils l'entraînent jusqu'à leur vaisseau et l'enchaîne afin qu'elle devienne leur nouvelle navigatrice. Tentant de la retrouver, Adric et K-9 s'aventurent hors du TARDIS et se séparent. Adric réussit à se cacher à l'intérieur du vaisseau tandis que K-9 fini par retrouver le Docteur et l'aider à réparer les Gundans. Rorvik s'introduit dans la salle avec ses hommes et menace le Docteur, tandis qu'un Gundan réanimé passe à travers un miroir. Le Docteur décide de le suivre.

À bord du vaisseau, Romana est délivrée par un autre Tharil nommé Lazlo. Se cachant, elle découvre Adric et ils découvrent que le vaisseau est fait d'une étoile naine ce qui provoque des problèmes de densité. K-9 leur révèle que le néant est en train de s'effondrer. Romana rejoint Lazlo et tous deux passent à travers le miroir. À l'intérieur, Lazlo et Biroc montrent au Docteur et à Romana leur ancienne société, où leur faculté à pouvoir se mouvoir à travers le temps faisait d'eux les maîtres, jusqu'à la révolte des Gundan. De retour dans le monde du néant, le Docteur et Romana tombent sur Rorvik et ses hommes. Ils apprennent par l'intermédiaire de K-9 que l'univers est en train de se contracter.

Alors que Rorvik et ses hommes tentent de faire repartir leur vaisseau, Lazlo réussit à réanimer les esclaves Tharils. Alors qu'il tente de partir de l'univers du néant en s'appuyant sur la propriété du miroir, le vaisseau de Rorvik explose. Les Tharils parviennent à s'enfuir et à repasser par le miroir. Romana souhaite rester avec eux pour reconstruire leur civilisation. Le Docteur lui offre K-9 pour qu'il l'assiste, puis, accompagné d'Adric, parvient à rejoindre son univers d'origine.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • « Full Circle » « State of Decay » et « Warriors' Gate » forment une trilogie se déroulant dans l'univers parallèle de l'E-space.
  • On peut voir l'écharpe multicolore du Docteur sur son porte manteau.
  • Les propriétés des briques issues d'une étoile naine sont utilisées dans la deuxième partie de L'Impossible Astronaute
  • C'est la dernière fois que l'on revoit Romana dans la série. Les livres et pièces audiophoniques tirées de la série raconte qu'elle serait devenue la présidente de Gallifrey.
  • C'est la dernière apparition du K-9 de type "Mark II" dans la série. Un autre exemplaire du robot chien nommé "Mark III" apparaît dans l'épisode pilote du spin-off K-9 and Company et sera revue dans « L'École des retrouvailles. »

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Écriture[modifier | modifier le code]

En , l'ancien script-éditor (responsable des scénarios) Douglas Adams avait sollicité la participation de l'écrivain de science-fiction Christopher Priest, qui s'était montré intéressé par l'idée d'écrire pour la série. Le nouveau script-éditor, Christopher H. Bidmead fut alors agréablement surpris d'apprendre que Priest lui proposait une Stephen histoire nommée “Sealed Orders” ("ordres scellés") le . Ayant décidé de faire un arc de 3 épisodes autour des aventures du Docteur bloqué dans la dimension du "E-space" Bidmead veut que cette histoire en soit la conclusion. On devait y voir le Docteur et Romana rentrer sur Gallifrey et mêlés à une intrigue politique.

Néanmoins conscient que Priest n'avait jamais écrit de script pour la télévision, Bidmead engage Stephen Gallagher, un scénariste fan de la série, afin qu'il écrive une histoire de remplacement. Le , “The Dream Time” ("Le temps du rêve") fut commandé et construit à partir d'idées que Gallagher avait eu pour la suite de son premier récit, "The Last Rose Of Summer." Le , Priest n'ayant pas réussi à transformer son histoire en scénario convenable, Bidmead et le producteur John Nathan-Turner se tournent alors vers "The Dream Time" et lui commandèrent un script en 4 parties.

L'idée originale de Gallagher était la découverte d'une ancienne civilisation où un hall de miroirs ouvre vers des mondes parallèles. Pour cela, il s'était inspiré de deux films de Jean Cocteau, La Belle et la Bête de 1946 et Orphée de 1949. Il prend inspiration aussi sur les romans L'Homme démoli d'Alfred Bester et la Guerre éternelle de Joe Haldeman. Il s'inspire aussi des gens qu'il a croisé et de l'ambiance à Granada TV pour décrire l'équipage du Privateer.

Au cours de l'été, le départ de Romana et K-9 fuite dans la presse et le quotidien The Sun organise une campagne de protestation, invitant les fans à écrire des lettres pour demander le maintien du robot-chien à l'antenne. Malgré cela le départ du personnage est maintenu dans l'épisode, qui, au milieu de l'été, gagne son titre définitif de Warriors' Gate.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le réalisateur engagé pour cet épisode fut Paul Joyce, qui avait réalisé des épisodes pour la série Play For Today. Celui-ci approuva l'inspiration de Cocteau du script original et chercha à la reproduire dans la réalisation. Il réécrivit, vers la fin du mois d'août, le script de Gallagher afin de le rendre visuellement plus construit. De plus, certains personnages et noms changèrent, tel les Tharls qui deviennent les Tharils afin de ne pas être confondus avec les Thals de « The Daleks. »

Le tournage commença par le tournage des fonds en noir et blanc simulant le monde du miroir au Powis Castle de Welshpool dans les Galles centrales le 1er septembre[1],[2] .

La suite du tournage de l'épisode accusa de nombreux retards, en partie dus à la réécriture de Paul Joyce et à une grève dans les studios à la mi-septembre. Le tournage en studio débuta par une première session du 24 au au studio 6 du Centre télévisuel de la BBC. Le tournage fut orageux : Tom Baker était mécontent du départ prochain de sa fiancée, Lalla Ward, et tous deux étaient mécontents de leurs dialogues. De plus, Lalla Ward trouvait le départ de Romana précipité, une chose voulue par John Nathan-Turner qui ne souhaitait pas que la série ait un côté trop Soap opera. Le tournage prit du retard suite aux disputes entre Paul Joyce et l'éclairagiste et seules les scènes dans le vaisseau Privateer et dans le TARDIS furent tournées.

John Nathan-Turner pris alors la décision de virer Joyce[3] mais celui-ci était tellement impliqué dans le processus de création de l'épisode que cela fut impossible. Il fut toutefois secondé dans la réalisation par l'assistant de plateau Graeme Harper[4] . La seconde session eut lieu du 2 au au studio 1 et se concentra sur les scènes dans le TARDIS, dans la salle de banquet (d'abord neuve, puis vieillie le lendemain) à l'entrée du miroir, ainsi que toutes les scènes d'incrustations simulant le vide ou l'univers parallèle.

Diffusion et Réception[modifier | modifier le code]

Épisode Date de diffusion Durée Téléspectateurs
en millions
Archives
Épisode 1 22:54 7,1 Bandes couleurs PAL
Épisode 2 23:47 6,7 Bandes couleurs PAL
Épisode 3 22:15 8,3 Bandes couleurs PAL
Épisode 4 24:53 7,8 Bandes couleurs PAL
Diffusé en quatre parties du 3 au , l'épisode fit un bon score d'audience[5].

Malgré la disparition de K-9 dans cet épisode, celui-ci restera néanmoins jusqu'en avril dans le comic book de Doctor Who diffusé tous les mois dans le Doctor Who Magazine[6]. Il réapparaît aussi au côté du Docteur et d'Adric dans un strip du Doctor Who Annual 1982[7].

Critiques[modifier | modifier le code]

En 1995 dans le livre « Doctor Who : The Discontinuity Guide », Paul Cornell, Martin Day, et Keith Topping apprécient l'épisode dont ils vantent la réalisation, le scénario, le design, la musique, les effets spéciaux, les personnages secondaires, l'humour et le départ de Romana."[8] Les auteurs de « Doctor Who : The Television Companion » (1998) trouvent que l'épisode aurait mérité à gagner en explications. Ils saluent néanmoins l'aspect visuel de l'épisode qu'ils jugent saisissant, le jeu des acteurs secondaires et le départ de Romana, qui décide de devenir une "Docteur féminin" par son désir de rester[9].

En 2011, Mark Braxton de Radio Times juge que l'épisode est une usine à idées. Il apprécie les influences visuelles, le maquillage ainsi que le départ "émouvant" de Romana[10].

Novélisation[modifier | modifier le code]

L'épisode fut romancé par Stephen Gallagher lui-même sous le pseudonyme de "John Lydecker" et publié en . Le roman porte le numéro 71 de la collection Doctor Who des éditions Target Books[11] et reprend des passages coupées lors de la production, comme le début de l'épisode commençant par une poursuite contre les esclaves. Ce roman n'a jamais connu de traduction à ce jour.

Éditions commerciales[modifier | modifier le code]

L'épisode n'a jamais été édité en français, mais a connu plusieurs éditions au Royaume-Uni et dans les pays anglophones.

  • L'épisode est sorti en VHS en .
  • L'épisode fut édité en DVD le dans un coffret intitulé "The E Space Trilogy" avec les épisodes « Full Circle » et « State of Decay. » L'édition contient les commentaires audios de Lalla Ward, John Leeson, du réalisateur Paul Joyce, du scénariste Christopher H. Bidmead et du créateur des effets spéciaux Mat Irvine, un documentaire sur la création de l'épisode, une interview de Matthew Waterhouse qui revient sur son passé dans la série, des scènes coupées et d'autres bonus. Cette version connue une réédition en DVD dans le cadre des Doctor Who DVD Files, le .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Warriors Gate - Story Locations », Doctor Who The Location Guide (consulté le 18 août 2014)
  2. « Walesarts, Powis Castle, Welshpool », BBC (consulté le 30 mai 2010)
  3. Warriors' Gate BBC DVD liner notes, 2009
  4. (en) David J. Howe, Mark Stammers et Stephen James Walker, Doctor Who The Handbook - The Fourth Doctor, London, Doctor Who Books, (ISBN 0-426-20369-0), p. 136
  5. « Warriors' Gate »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Doctor Who Reference Guide (consulté le 30 août 2008)
  6. (en) « In The Comics - The Fourth Doctor - WarWords », Altered Vistas (consulté le 30 août 2014)
  7. (en) « In The Comics - The Fourth Doctor - Plague World », Altered Vistas (consulté le 30 août 2014)
  8. (en) Paul Cornell, Martin Day et Keith Topping, The Discontinuity Guide, London, Virgin Books, (ISBN 0-426-20442-5, lire en ligne), « Warriors' Gate »
  9. (en) Howe, David J & Walker, Stephen James, Doctor Who: The Television Companion, London, BBC Books, (ISBN 978-0-563-40588-7, lire en ligne)
  10. Max Braxton, « Warriors' Gate », Radio Times, (consulté le 1er septembre 2014)
  11. (en) « Warriors' Gate », On Target (consulté le 15 janvier 2015)