War Wind

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
War Wind
Éditeur Strategic Simulations
Développeur DreamForge Intertainment

Date de sortie 30 septembre 1996
Genre Stratégie temps réel
Mode de jeu Un joueur, multijoueur (1-8)
Plate-forme Windows
Média CD-ROM
Contrôle Clavier, souris

War Wind est un jeu vidéo de stratégie en temps réel (STR) développé par DreamForge Intertainment et publié sur PC par Strategic Simulations le 30 septembre 1996 aux États-Unis. Le jeu se déroule dans un univers de science-fiction dans lequel quatre races aliens se battent pour le contrôle d’une planète. Le joueur peut ainsi choisir son camp parmi quatre factions distinctes, chacune d’elle ayant ses forces et ses faiblesses. Le jeu fut plutôt bientôt reçu par la presse spécialisée qui le compare régulièrement à Warcraft II et Command and Conquer dont il reprend le système de jeu tout en y apportant suffisamment d’innovations. Le site GameSpot le considère ainsi comme un prétendant sérieux au titre de jeu de stratégie de l’année et le magazine Coming Soon le désigne comme le seul jeu de ce genre à pouvoir rivaliser avec Warcraft II.

Une suite appelé War Wind II: Human Onslaught a été publié en 1997.

Trame[modifier | modifier le code]

Le jeu se déroule dans un univers de science-fiction, sur un monde appelé Yavaun secoué par l’affrontement entre quatre races d’extraterrestres qui luttent pour dominer la planète. Après plusieurs milliers d’années de domination, les Tha'roon perdent en effet peu à peu le contrôle sur leur empire malgré leur maitrise de la technologie. Ils doivent en effet faire face à une révolte de leurs esclaves, les Eaggra, une espèce végétale. Pour mater la révolte, ils s’appuient sur race de guerrier, les Obblinox, mais leurs méthodes de plus en plus brutales les poussent eux-aussi à se rebeller. La quatrième espèce de la planète, les mystérieux et transcendant Shama'li, se tiennent initialement à l’écart du conflit mais l’attitude des Tha'roon les poussent finalement à intervenir. Les quatre campagnes du jeu reflètent les préoccupations des quatre races : les Tha'roon tentent ainsi de regagner le contrôle de leur empire, les Eaggra d’obtenir leur liberté, les Obblinox de fonder leur propre empire et les Shama'li de mettre fin à la guerre[1].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

War Wind est un de jeu de stratégie en temps réel dans la lignée de Warcraft II, qui incorpore cependant de nombreuses évolutions par rapport à ce dernier. Le jeu propose ainsi plus de factions différentes, une large variété d’unités qui diffèrent d’une race à l’autre, des sortilèges plus intéressants et des champs de bataille plus grands[1]. Les quatre factions du jeu – les Tha'roon, les Obblinox, les Eaggra et les Shama'li – ont ainsi chacune leurs forces et leurs faiblesses[2],[3]. Le principe de base du jeu reste cependant inchangé, le joueur devant toujours collecter des ressources, construire sa base et combattre ses adversaires à l’aide de différentes unités. Par rapport à Warcraft II, plusieurs aspects du système de jeu sont par contre modifiés. Le jeu ne propose en ainsi qu’une unique ressource, qui est collecté dans les forêts et les cristaux. Le mécanisme de production d’unités change également, les guerriers et ouvriers étant produit à partir d’ouvrier basiques, et non dans des bâtiments. Les combats navals et aériens sont absents du jeu, même s’il inclut des navires de transports. Les mécanismes de combat sont en revanche plus complexes et ne se limitent pas à une séparation entre unités de corps-à-corps et unité de tir. Les unités de War Wind sont en effet caractérisé dans différents types de combats, et certaines disposent de capacité de camouflage ou de déguisement. Elles peuvent de plus se spécialiser dans trois domaines de compétence – la technologie, la guerre ou la magie – le joueur devant pour cela l'affecter au centre de recherche correspondant. La spécialisation technologique permet notamment de mettre au point des véhicules et des amélioration permettant d’augmenter la force, le camouflage ou la vitesse des unités[4],[5]. De leur côté, les spécialisations militaire et magique permettant de former des guerriers et des magiciens[4]. Enfin, le brouillard de guerre est géré de manière différente, le joueur pouvant voir le terrain des zones non-explorées, qui sont grisées plutôt que complètement invisible[1].

Quatre campagnes, correspondant chacune a l'une des factions, sont disponibles dans le jeu. Celles-ci sont composées de sept missions qui relatent les événements du conflit et reflètent les préoccupations des quatre races : les Tha'roon tentent ainsi de regagner le contrôle de leur empire, les Eaggra d’obtenir leur liberté, les Obblinox de fonder leur propre empire et les Shama'li de mettre fin à la guerre. Chaque mission est précédée d'un briefing décrivant les objectifs à accomplir et détaillant le scénario du jeu. La principale originalité du mode campagne réside dans la possibilité de conserver huit unités de scénario en scénario[4].

Le jeu dispose également d'un mode multijoueur qui permet à jusqu'à quatre joueurs de s'affronter en réseau local ou par Modem[6].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes obtenues
War Wind
Média Pays Notes
Coming Soon US 90 %[7]
Computer Gaming World US 4/5[1]
Cyber Stratège FR 3/5[8]
Game Revolution US C[9]
GameSpot US 88 %[10]
Gen4 FR 4/5[4]
Joystick FR 80 %[6]
PC Jeux FR 85 %[11]
PC Team FR 91 %[12]
Univers Jeux & Micro FR 4/5[3]

Le jeu fut plutôt bientôt reçu par la presse spécialisée qui le compare régulièrement à Warcraft II et Command and Conquer dont il reprend le système de jeu tout en y apportant suffisamment d’innovations. Le site GameSpot le considère ainsi comme un prétendant sérieux au titre de jeu de stratégie de l’année et le magazine Coming Soon le désigne comme le seul jeu de ce genre à pouvoir rivaliser avec Warcraft II[10],[7].

Postérité[modifier | modifier le code]

Article détaillé : War Wind II: Human Onslaught.

Après avoir développé War Wind, DreamForge Intertainment s’appuie sur son moteur de jeu pour en créer une suite, baptisée War Wind II: Human Onslaught et publiée par Strategic Simulations en 1997 sur PC. Cette suite reprend dans les grandes lignes le système de jeu de son prédécesseur, en y intégrant quelques évolutions. Deux factions d’humains font notamment leur apparition, les quatre races du jeu original s’étant regroupées en deux factions distinctes, et le jeu inclut deux nouvelles ressources[13].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Martin Cirulis, « The Winds of Change », Computer Gaming World, no 150,‎ , p. 280-284 (ISSN 0744-6667).
  2. Thierry Falcoz, « War Wind : Warcraft 3 ? », Gen4, no 91,‎ , p. 50 (ISSN 1624-1088).
  3. a et b J.H., « 4 races de combattants », Univers Jeux & Micro, no 1,‎ , p. 88 (ISSN 1279-8983).
  4. a, b, c et d Thierry Falcoz, « War Wind : Tempête révolutionnaire », Gen4, no 93,‎ , p. 132-136 (ISSN 1624-1088).
  5. Cooli, « Warwind », Joystick, no 74,‎ , p. 137 (ISSN 1145-4806).
  6. a et b Monsieur pomme de terre, « War Wind », Joystick, no 76,‎ , p. 78 (ISSN 1145-4806).
  7. a et b (en) Frederick Claude, « War Wind Review », Coming Soon Magazine, no 19,‎ (lire en ligne).
  8. Omar Jeddaoui, « War Wind : Un vent nouveau sur le temps réel », Cyber Stratège, no 1,‎ juin-juillet 1997, p. 39 (ISSN 1280-8199).
  9. (en) Baldric, « War Wind Review », sur Game Revolution, .
  10. a et b (en) Kevin Mical, « War Wind Review », sur GameSpot, .
  11. « War Wind », PC Jeux, no 5,‎ , p. 140 (ISSN 1284-8611).
  12. Stéphane Colalongo, « War wind », PC Team, no 19,‎ , p. 58.
  13. (en) Gavin Hachiya Wasserman, « Second Helping », Computer Gaming World, no 165,‎ , p. 192-194 (ISSN 0744-6667).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Rob Harten et Michael Knight, War Wind : The Official Strategy Guide, Prima Games, , 176 p. (ISBN 9780761510093).