Brouillard de guerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le brouillard de la guerre est le climat d'incertitude dans lequel se déroule la guerre. L'expression est de Carl von Clausewitz.

Dans le domaine militaire[modifier | modifier le code]

Le brouillard de guerre est un terme utilisé pour décrire l'absence ou le flou des informations pour des participants à des opérations militaires[1]. Le terme se rapporte à l'incertitude des belligérants quant à leurs propres capacités, celles des adversaires, la position des forces et ses objectifs.

L'expression a été forgée par le général prussien Carl von Clausewitz dans son ouvrage De la Guerre (Vom Kriege), où il écrit :

« La grande incertitude [liée au manque] d'informations en période de guerre est d'une difficulté particulière parce que toutes les actions doivent dans une certaine mesure être planifiées avec une légère zone d'ombre qui (…) comme l'effet d'un brouillard ou d'un clair de lune, donne aux choses des dimensions exagérées ou non naturelles[trad 1]. »

— Carl von Clausewitz, De la guerre[2]

Cette notion est à rapprocher du récit que fit l'écrivain Stendhal de la bataille de Waterloo dans La Chartreuse de Parme, décrivant la banalité, l’incohérence et le chaos dissimulant les événements et la stratégie du commandement[3].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Jeux de stratégie (wargames)[modifier | modifier le code]

Le « brouillard de la guerre » apparaît dans le premier Kriegsspiel (jeu de guerre) élaboré par George Leopold baron von Reisswitz (Taktisches Kriegs-Spiel, 1812)[4].

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Exemple de brouillard de guerre dans le jeu Battle for Wesnoth. Les zones grisées sont hors du champ de vision de l'unité.

Le brouillard de guerre est aussi utilisé en jeu vidéo, notamment dans les jeux de stratégie en temps réel et les arènes de bataille en ligne multijoueur. C'est un élément de gameplay dissimulant les ennemis présents sur des terrains dont le joueur n'a pas la vision.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Endlich ist die große Ungewißheit aller Datis im Kriege eine eigentümliche Schwierigkeit, weil alles Handeln gewissermaßen in einem bloßen Dämmerlicht verrichtet wird, was noch dazu nicht selten wie eine Nebel- oder Mondscheinbeleuchtung den Dingen einen übertriebenen Umfang, ein groteskes Ansehen gibt. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Joint Services Command and Staff College (en), « Advanced Command and Staff Course Notes », 2001.
  2. Carl von Clausewitz, « De la théorie de la guerre », De la guerre livre 2, chapitre 2, paragraphe 24.
  3. Stendhal et les campagnes napoléoniennes, Cécile Meynard
  4. Antoine Bourguilleau, Jouer la guerre : histoire du wargame, Paris, 2020, p. 60.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :