Wùlu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Wùlu
Description de cette image, également commentée ci-après
Mariame Ndiaye, interprète d'Assitan, en 2016.

Réalisation Daouda Coulibaly
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau du Sénégal Sénégal
Genre thriller
Durée 95 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Wùlu est un film franco-sénégalais réalisé par Daouda Coulibaly sorti en 2016.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ladji, 20 ans, est un rabatteur pour le transport en minibus mais il n'obtient pas la reconnaissance souhaitée de son chef comme chauffeur, alors qu'il a besoin d'argent pour sortir sa sœur de la prostitution. Il décide alors de contacter un trafiquant, Driss, afin que celui-ci l'engage. Il devient contrebandier pour passer de la drogue entre le Mali, les pays voisins et les groupes narco-terroristes. Il progresse rapidement et rencontre Assitan, mais les conséquences ne sont pas seulement positives[1].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Le titre « wùlu » est un mot bambara qui signifie « le chien » et qui fait référence au dernier des cinq niveaux de l'initiation N'tomo[1].

Tourné entre le Mali et le Sénégal, le film éclaire la crise politico-militaire qui frappe le Mali depuis 2012 où le trafic de drogue a servi à financer le terrorisme. Pour le producteur Éric Névé, « c'est un film d'abord pour un public africain », qui « parle de l'Afrique d’aujourd’hui, de la manière dont la jeunesse se heurte au chômage »[2].

Le film fait aussi allusion au scandale « Air Cocaïne »[3] où un Boeing 727 rempli de cocaïne venu du Venezuela avait atterri en 2009 vers Gao dans le Nord du Mali[4].

Festivals et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 41e Festival International du Film de Toronto (2016)
  • 2017 : prix d'interprétation masculine pour Ibrahim Koma au FESPACO 2017[5]

Box-office[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sébastien Jédor, « Daouda Coulibaly: «Le trafic de cocaïne a déstabilisé tout le Mali» », rfi.fr, (consulté le 12 novembre 2016).
  2. a et b Aïssatou Diallo, « Cinéma : Wùlu, le film africain sur le trafic de drogue qui séduit les festivals du monde entier », jeuneafrique.com, (consulté le 12 novembre 2016)
  3. À ne pas confondre avec l'affaire Air Cocaïne de 2013.
  4. Eva Sauphie, « Festival d’Angoulême : Wùlu, le thriller malien ! », intothechic.com, (consulté le 12 novembre 2016)
  5. Romaric Ollo Hien, Patrick Fort, « Le bonheur pour "Félicité" et le réalisateur Alain Gomis au Fespaco », lavoixdunord.fr, (consulté le 4 mars 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]