Vol 771 Afriqiyah Airways

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vol 771 Afriqiyah Airways
L'appareil à Dubaï en novembre 2009, 6 mois avant l'accident.
L'appareil à Dubaï en novembre 2009, 6 mois avant l'accident.
Caractéristiques de l'accident
Date
TypeControlled flight into terrain
CausesErreur de pilotage, désorientation spatiale, manque de gestion des ressources de l'équipage
SiteAéroport de Tripoli
Coordonnées 32° 39′ 41″ nord, 13° 07′ 09″ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilAirbus A330-202
CompagnieAfriqiyah Airways
No  d'identification5A-ONG
PhaseApproche
Passagers93
Équipage11
Morts103
Blessés0
Survivants1

Géolocalisation sur la carte : Libye
(Voir situation sur carte : Libye)
Vol 771 Afriqiyah Airways

Le vol 771 Afriqiyah Airways était un vol régulier qui s'est écrasé le à 6 h 10 heure locale (4 h 10 UTC) lors de son atterrissage à l'aéroport international de Tripoli[1]. Il effectuait une liaison entre l'aéroport international OR Tambo de Johannesburg et Tripoli[2].

Sur 104 personnes à bord, seul un enfant a survécu. Les restes de l'appareil sont situés à quelques centaines de mètres du seuil de piste 09[3],[4].

L'appareil[modifier | modifier le code]

L'avion était un Airbus A330-200 immatriculé 5A-ONP (MSN 1024). Il a été livré neuf en septembre 2009 et avait effectué environ 420 vols, ce qui représentait dans les 1 600 heures de vol, au moment du crash. L'appareil était motorisé par deux CF6-80E1 de General Electric[5]. Sa configuration était de 200 sièges en classe économique et 30 en classe business[6].

Le vol[modifier | modifier le code]

Route du vol 8U-771

Le vol partait à l'origine de l'aéroport international OR Tambo de Johannesburg, Afrique du Sud. Sa destination était l'aéroport international de Tripoli, en Libye.

Lors de l'approche finale et jusqu'au moment de l'accident, les pilotes n'ont rien signalé de particulier au contrôle aérien.

L'avion s'est écrasé à environ 1 200 mètres de la piste 09, à l'extérieur du périmètre de l'aéroport. L'avion a été détruit par l'impact et l'incendie qui a suivi.

Le METAR en vigueur au moment de l'accident était HLLT 120350Z VRB01KT 6000 NSC 19/17 Q1008.

Le ministre des Transports libyen Mohammed Ali Zidan a exclu le terrorisme comme cause de l'accident.

Au cours de l'accident, l'avion a endommagé une maison. Les deux propriétaires et leurs cinq enfants en sont sortis indemnes. La maison et une mosquée à proximité vont être démolis dans le cadre des plans d'expansion de l'aéroport.

C'est le deuxième accident le plus meurtrier impliquant un Airbus A330 (après le Vol 447 Air France), et le deuxième plus meurtrier ayant eu lieu en Libye.

L'enquête[modifier | modifier le code]

Les autorités libyennes ont publié le rapport d'enquête sur l'accident de l'A330-200 du vol Afriqiyah Airways survenu à Tripoli (Libye) le 12 mai 2010, qui a fait 103 victimes dont une majorité de nationalité hollandaise et une victime de nationalité française.

L'enquête dirigée par les autorités libyennes, a permis de déterminer les causes de l'accident qui s'est produit lors d'une remise des gaz sur l'aérodrome de Tripoli (Libye). Au cours de cette procédure, l'équipage a été l'objet d'une illusion sensorielle liée à l'accélération de l'avion. La fausse impression d'un taux de montée excessif en l'absence de références extérieures a conduit l'équipage à diminuer l'assiette de l'avion au point de le mettre en descente et d'entrer en collision avec le sol.

Cette enquête illustre un phénomène physiologique susceptible de concerner des équipages placés dans des conditions opérationnelles similaires. Les enseignements de sécurité contenus dans le rapport d'enquête s'adressent donc à l'ensemble de la communauté aéronautique internationale.

Survivant[modifier | modifier le code]

Seul un enfant de nationalité néerlandaise de 9 ans[7] a survécu à l'accident. Nommé Ruben van Assouw[8], il est originaire de Tilburg (sud des Pays-Bas). Les sauveteurs ont trouvé le garçon dans son siège, nu, l'impact de l'accident ayant complètement arraché ses vêtements.

Maxime Verhagen, le ministre des affaires étrangères des Pays-Bas a signalé que l'enfant avait été amené en chirurgie dans un hôpital libyen pour quelques fractures. Il n'a aucune blessure sérieuse[9].

Passagers et membres d'équipage[modifier | modifier le code]

Les nationalités des passagers présents au cours du vol sont les suivantes[10] :

Nationalité Tués Survivants Total
Passagers Equipage
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 66  – 1 67
Drapeau de la Libye Libye 2 11  – 13
Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 13  –  – 13
Drapeau de la Belgique Belgique 4  –  – 4
Drapeau de l'Autriche Autriche 2  –  – 2
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 1  –  – 1
Drapeau de la France France 1  –  – 1
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1  –  – 1
Drapeau du Zimbabwe Zimbabwe 1  –  – 1
Inconnu 1  –  – 1
Total 92 11 1 104

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]