Vickers Wellesley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un aéronef image illustrant le domaine militaire image illustrant le Royaume-Uni
Cet article est une ébauche concernant un aéronef, le domaine militaire et le Royaume-Uni.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Vickers Wellesley
{{#if:
Image illustrative de l'article Vickers Wellesley

Constructeur Drapeau : Royaume-Uni Vickers
Rôle Bombardier
Statut retiré du service
Premier vol 1935
Mise en service 1937
Date de retrait 1942
Motorisation
Moteur Bristol Pegasus XX
Nombre 1
Type moteur en étoile à 9 cylindres
Puissance unitaire 925 ch
Dimensions
Vickers Wellesley.png
Envergure 22,73 m
Longueur 11,96 m
Hauteur 3,76 m
Masses
Maximale 367 kg
Performances
Plafond 10 000 m
Rayon d'action 7 786 km
Armement
Interne 905 kg de bombes
Externe 2 mitrailleuses de 7,7 mm

Le Vickers Wellesley est un bombardier britannique qui servit, pendant la Seconde Guerre mondiale, de couverture aux troupes australiennes combattant en Afrique de l'Est. En 1938 il établit un record mondial de distance parcourue avec plus de 11 000 km franchis sans escale.

Conception[modifier | modifier le code]

Le Wellesley fut le premier avion de la Royal Air Force construit en utilisant une structure géodésique[1]. Il effectua son vol initial en avril 1928 avec un moteur en étoile Jupiter[2]. Il fut conçu en 1935 par l’ingénieur Barnes Wallis, qui avait inventé une telle structure pour les ballons dirigeables, et qui utilisera la même technique sur le bombardier bimoteur Vickers Wellington, ce qui fera le succès de cet appareil très solide. Le Wellesley était un monoplan à ailes basses, monomoteur, à la structure métallique. Il se reconnaissait immédiatement par sa voilure de grande envergure. Le prototype du Wellesley vola pour la première fois le . Une première commande de 96 exemplaires fut suivie par d’autres qui portèrent la production à 176 unités.

Engagements[modifier | modifier le code]

L’emploi opérationnel du Wellesley commença en 1938. Il avait une grande autonomie. Son principal exploit fut un raid réalisé en 1938 de l’Égypte à l’Australie sans escale, soit 11 500 km parcourus en 48 heures de vol. Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclata en septembre 1939, cet avion de transition était déjà dépassé. Il dut céder la place aux nouveaux bombardiers bimoteurs comme le Handley Page Hampden, le Armstrong Whitworth Whitley ou le Vickers Wellington. Il ne prit part qu’à quelques missions de bombardement contre les Italiens en Afrique orientale.

Variantes[modifier | modifier le code]

Autres caractéristiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Enzo Angelucci et Paolo Matricardi, Multiguide aviation – Les avions 3/ La seconde guerre mondiale : France, Allemagne, Angleterre, etc., Elsevier Sequoia, , 320 p. (ISBN 2-8003-0387-5), page 18.
  2. Le grand atlas de l'aviation, Atlas, , 431 p. (ISBN 2-7312-1468-6), page 7.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]