Vallée du Tronto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vallée du Tronto
Vue sur Ascoli Piceno et le mont de l'Ascension (it) depuis l'Ermitage San Marco (it)
Vue sur Ascoli Piceno et le mont de l'Ascension (it) depuis l'Ermitage San Marco (it)
Massif Apennins
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région des Abruzzes Abruzzes
Drapeau de la région du Latium Latium
Drapeau de la région des Marches Marches
Province Teramo
Rieti
Ascoli Piceno
Communes Ascoli Piceno
San Benedetto del Tronto
Martinsicuro
Monteprandone
Folignano
Castel di Lama
Spinetoli
Autres communes
Coordonnées géographiques 42° 51′ 34″ nord, 13° 41′ 15″ est
Géolocalisation sur la carte : Marches
(Voir situation sur carte : Marches)
Vallée du Tronto
Géolocalisation sur la carte : Latium
(Voir situation sur carte : Latium)
Vallée du Tronto
Géolocalisation sur la carte : Abruzzes
(Voir situation sur carte : Abruzzes)
Vallée du Tronto
Géolocalisation sur la carte : Italie
(Voir situation sur carte : Italie)
Vallée du Tronto
Orientation aval Est-ouest
Longueur Superficie : 1 192 km2
Type Vallée fluviale
Écoulement Tronto

La vallée du Tronto est le vaste bassin versant du fleuve homonyme. Elle s'étend principalement, dans la région italienne des Marches, sur la majeure partie des communes de la province d'Ascoli Piceno. Elle affleure la province de Rieti dans le Latium, la partie septentrionale de la province de Teramo et quelques communes de la province de L'Aquila dans les Abruzzes.

La haute vallée située dans l'Apennin central est au cœur de la zone des séismes survenus à partir du en Italie centrale.

Géographie[modifier | modifier le code]

La vallée du Tronto s'étend à une altitude moyenne de 774,5 m sur 1 192 km2 entre les monts de la Laga dans l'Apennin central, où le fleuve prend sa source à environ 1 900 m, et la mer Adriatique où il se jette, après un cours de 97,5 km, entre Martinsicuro et Porto d'Ascoli (it). Elle est fermée au nord par le groupe des monts Sibyllins culminant au monte Vettore (2 476 m) et par la cime pré-apennienne (it) du mont de l'Ascension (it) (1 103 m), à l'ouest par les sommets culminant au mont Pizzuto (it) (1 904 m), et au sud par les sommets jumeaux de la montagne des Fleurs (it) (1 814 m) et de la montagne de Campli (1 720 m).

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Dans sa progression vers l'embouchure, le Tronto reçoit l'apport de ses affluents principaux, les torrents Fiobbo, Lama, Chifente, Marino, Bretta, Chiaro, Fluvione, Scandarello, et en particulier du torrent Castellano (it) qui conflue avec le Tronto près d'Ascoli Piceno. L'aquifère carbonatique des monts Sibyllins et l'aquifère de la plaine alluviale constituent les deux ressources hydriques souterraines de la vallée[1].

Géologie[modifier | modifier le code]

Écosystème[modifier | modifier le code]

Le haut bassin, caractérisé par une dense végétation riparienne, par les sources sulfureuses et par les carrières de travertin d'Acquasanta Terme, s'ouvre à hauteur du chef-lieu sur la vaste plaine extrêmement industrialisée du cours moyen et inférieur du fleuve. Le territoire accueille deux parcs nationaux, celui du Gran Sasso et des monts de la Laga et celui des monts Sibyllins. Les communes du versant des Marches sont regroupées dans la communauté de montagne du Tronto (it). Près de l'estuaire se trouve l'aire naturelle protégée de la Sentina (it).

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes[modifier | modifier le code]

Le Lago Secco à Accumoli.
Panorama de la cuvette d'Amatrice vue du Lac de Scandarello (it).
Panorama d'Arquata del Tronto.

Le bassin de la vallée du Trento est principalement constitué par le territoire des communes des provinces d'Ascoli Piceno (AP) dans la région des Marches, notamment la totalité du territoire des communes d'Acquasanta Terme, Appignano del Tronto, Castel di Lama, Colli del Tronto, Monsampolo, Monteprandone, Ripatransone, Spinetoli et Venarotta, et partiellement des communes de la province de Rieti (RI) dans le Latium, de la partie septentrionale de la province de Teramo (TE) et de quelques communes de la province de L'Aquila (AQ) dans les Abruzzes[2].

Haute vallée du Tronto[modifier | modifier le code]

Moyenne et basse vallée du Tronto[modifier | modifier le code]

Autres communes[modifier | modifier le code]

Sont également comprises dans la vallée du Tronto des parties proportionnellement moins étendues (et généralement non incluses dans le chef-lieu) des communes de Comunanza, Force, Ripatransone, Rotella (AP), Campotosto, Capitignano, Montereale (AQ), Rocca Santa Maria (TE)[3].

Voies de communication[modifier | modifier le code]

La vallée du Tronto est entièrement traversée par l'importante route nationale 4 qui suit le tracé de la Via Salaria. Elle est reliée, à hauteur de la Porta Cartara près du contre historique d'Ascoli Piceno, au raccordement autoroutier RA11 (it) (« superstrada Ascoli-Mare ») qui conduit à l'autoroute A14 près de Centobuchi (it) et par la route nationale 16 Adriatique (it) à Porto d'Ascoli (it). Elle est également desservie par la ligne ferroviaire Ascoli Piceno-San Benedetto del Tronto (it).

Lieux d'intérêt culturel[modifier | modifier le code]

Abruzzes
Latium
Marches

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Conséquences des séismes de 2016[modifier | modifier le code]

La haute vallée du Tronto, épicentre des séismes survenus à partir du et la zone des monts Sibyllins où se sont produites les secousses des et sont les zones les plus touchées par les séquences sismiques. Les conséquences les plus importantes ont été constatées dans les communes d'Amatrice (236 morts) et d'Accumoli (11 morts) de la province de Rieti dans le Latium et d'Arquata del Tronto (51 morts) de la province d'Ascoli Piceno dans les Marches. Les dommages subis par les constructions résidentielles, les édifices publics, les entreprises, les biens culturels et les voies de communication sont considérables. Plus de dix villages ont été endommagés, Pescara del Tronto est entièrement détruit et 293 éléments du patrimoine de la zone affectée ont été touchés[4],[5],[6]. Sur la route nationale 4 Via Salaria, qui est toutefois restée utilisable et a constitué la principale voie d'acheminement des secours, certains ponts ont subi des déplacements et en différents endroits la chaussée a été limitée par les glissements de terrain[7]. La route régionale 260 Picente (it) a été fermée après Configno (it) à cause des dommages subis par le pont Tre Occhi et la circulation entre Amatrice et L'Aquila déviée sur la route régionale 577 du Lac de Campotosto (it). De longs parcours de la route nationale 577 des Trois Vallées ombriennes (it) ont été complètement fermés[7]. Une bonne partie de la voirie secondaire, dont nombre de routes d'accès aux villages touchés, a été complètement fermée à la circulation, constituant un important obstacle à l'arrivée des secours[8].

Communes de la vallée du Tronto touchées par les séismes de 2016
Communes Province Dommages Victimes
Drapeau de la région du Latium Latium
Amatrice Rieti 236 victimes, nombreuses constructions écroulées ou gravement endommagées. Amatrice est la commune la plus touchée par le séisme, tant pour le nombre de morts que pour les dommages aux constructions. Le centre historique est quasi entièrement rasé, des édifices publics comme l'école ont subi de graves dommages. Sur les 70 hameaux, nombreux sont ceux qui ont été gravement endommagés ou dont les constructions se sont écroulées. 236
Accumoli Rieti 11 victimes, nombreuses constructions effondrées ou comportant de sérieuses lésions. L'épicentre de la première secousse a été établi sur le territoire d'Accumoli. Le centre de la commune a subi d'importants dommages, certaines constructions se sont écroulées, d'autres ont de graves légions, les morts sont au nombre de 4. Dans le hameau d'Illica, le plus touché de la commune, la majeure partie des maisons se sont écroulées, on a dénombré 6 morts. À Grisciano beaucoup de constructions sont gravement endommagées, certaines se sont écroulées, 1 personne est morte. Les hameaux de Poggio Casoli, Macchia, Fonte del Campo, Libertino, Villanova, San Giovanni et Tino ont subi de graves dommages. 11
Drapeau de la région des Marches Marches
Arquata del Tronto Ascoli Piceno 51 victimes, nombreuses constructions écroulées ou gravement endommagées. Dans le centre habité d'Arquata del Tronto ont été enregistrées 4 victimes, de graves dommages aux structures et certaines maisons se sont écroulées. Pescara del Tronto est le hameau le plus touché : 46 personnes ont perdu la vie ici et la majeure partie des constructions ont été détruites. À Capodacqua 1 personne est morte et beaucoup de constructions se sont écroulées ou sont gravement endommagées. Les hameaux de Tufo, Piedilama et Pretare ont également subi de graves dommages. 51
Montegallo Ascoli Piceno Aucun mort, beaucoup de constructions ont subi des dommages ou se sont écroulées. Les hameaux les plus touchés sont Rigo, Castro, Collefratte et Colleluce. De nombreux biens culturels sont endommagés. -
Acquasanta Terme Ascoli Piceno Certaines constructions ont subi des dommages ou se sont écrouées, en particulier dans les hameaux de Capodirigo, Peracchia et Tallacano. -
Montemonaco Ascoli Piceno Certaines constructions ont subi des dommages. -
Ascoli Piceno Ascoli Piceno Certaines constructions ont subi des dommages, en particulier dans le hameau de Villa Sant'Antonio (it). -
Castel di Lama Ascoli Piceno Certaines constructions ont subi des dommages. -
Drapeau de la région des Abruzzes Abruzzes
Valle Castellana Teramo Certaines constructions ont subi des dommages ou se sont écroulés. Une femme est morte d'un infarctus provoqué par le choc du tremblement de terre. Le hameau de Fornisco a été particulièrement touché. 1
Rocca Santa Maria Teramo Certaines constructions ont subi des dommages. -
Montereale L'Aquila Certaines constructions ont subi des dommages ou se sont écroulées. -
Capitignano L'Aquila Certaines constructions ont subi des dommages. -
Campotosto L'Aquila Certaines constructions ont subi des dommages. -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Limiti geografici del bacino del Tronto » (lire en ligne)
  2. (it)« Territorio di competenza del bacino » (lire en ligne)
  3. (it) « Mappa dei comuni compresi nel bacino del fiume Tronto » (lire en ligne)
  4. « Séisme en Italie : de considérables dégâts sur le patrimoine historique », Domitille Piron, Radio France internationale, 28 août 2016 (lire en ligne)
  5. (it) « Terremoto Centro Italia, 293 chiese, monumenti e palazzi storici danneggiati », Il Fatto Quotidiano, 24 août 2016 (lire en ligne)
  6. (en) « Art experts fear serious earthquake damage to historic Italian buildings », The Guardian, 24 août 2015 (lire en ligne)
  7. a et b (it) « Terremoto, danni alle strade: sulla Salaria crolli e ponti inagibili », Roma Today, 24 août 2016 (lire en ligne)
  8. (it) « Terremoto, ancora alcune unità intorno Amatrice », La Repubblica, 24 août 2016 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (it) « Autorità di bacino interregionale del fiume Tronto » (lire en ligne)