Tyran des savanes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tyrannus savana

Le Tyran des savanes (Tyrannus savana) est une espèce de passereaux appartenant à la famille des Tyrannidae.

Description[modifier | modifier le code]

Le tyran des savanes a la pointe des 8e et 9e primaires étroite tandis que la 7e est légèrement sinuée vers l'extrémité. Les côtés de la tête et la calotte sont noirs avec en son centre une large tache dissimulée orange-rouge. La nuque jusqu'au croupion est ardoise noirâtre à ardoise, avec ce dernier conclut de blanc. Les plumes du haut de la queue sont noires ainsi que la queue dont les rectrices sont terminées de blanc, l'ensemble des plumes est bordé de blanc. Les ailes sont sombres avec la couverture et les secondaires achevées de blanc ou de gris pâle. Le bas du cou et le haut de la poitrine est gris pâle. Le dessous est blanc et le dessous des ailes est gris clair avec les extrémités blanches[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Il se rencontre à Antigua-et-Barbuda (de passage), en Argentine (à l'exception de l'ouest et du sud), à Aruba, à la Barbade (de passage), au centre du Belize, aux Bermudes (de passage), au nord-est de la Bolivie, à Bonaire, au Brésil (à l'exception de l'extrémité du nord-est), au Canada (de passage), aux îles Caymans, au Chili, en Colombie (à l'exception du sud), au Costa Rica, à Cuba (de passage), à Curaçao, en Dominique (de passage), à l'est de l'Équateur, aux Etats-Unis (de passage), à Grenade (de passage), au centre et au sud-est du Guatemala, au Guyana, en Guyane, à l'ouest du Honduras (présence isolée à l'est), en Jamaïque (de passage), aux îles Malouines (de passage), au Mexique (état de Veracruz, de Tabasco et présence isolée au Chiapas), à Montserrat (de passage), au nord-est du Nicaragua, au nord et sur la côte ouest du Panama, au Paraguay, au nord-est du Pérou, à Saba, à Saint-Eustache, à Saint-Martin (de passage dans la partie française), à Saint-Kitts-et-Nevis (de passage), à Saint-Pierre-et-Miquelon (de passage), à Saint-Vincent-et-les-Grenadines (de passage), à Sainte-Lucie (de passage), au Surinam, à Trinité-et-Tobago, en Uruguay et au Venezuela[2].

Habitat[modifier | modifier le code]

L'espèce fréquente les territoires ouverts, plus particulièrement la savane, les régions cultivées et les zones boisées de manière éparse. On le trouve moins fréquemment dans les broussailles[3].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Nidification[modifier | modifier le code]

L'espèce pond des œufs blanc crème tachés et tachetés de gris lavande et brun rougeâtre[4].

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le tyran des savanes niche du sud-est du Mexique au sud et au centre du Panama et en Amérique du sud du nord au centre de la Colombie, du nord du Venezuela et du centre du Brésil au sud et centre de l'Argentine et en Uruguay[3].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après la classification de référence (version 7.2, 2017) du Congrès ornithologique international, cette espèce est constituée des quatre sous-espèces suivantes (ordre phylogénique) :

  • Tyrannus savana monachus Hartlaub, 1844 ;
  • Tyrannus savana sanctaemartae (JT Zimmer), 1937 ;
  • Tyrannus savana circumdatus (JT Zimmer), 1937 ;
  • Tyrannus savana savana Daudin, 1802.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Smithsonian miscellaneous collections, 1972, p. 379-380
  2. http://datazone.birdlife.org/species/factsheet/fork-tailed-flycatcher-tyrannus-savana
  3. a et b Check-list of North American birds : the species of birds of North America from the Arctic through Panama, including the West Indies and Hawaiian Islands prepared by the Committee on Classification and Nomenclature of the American Ornithologists' Union, 1983, p. 475-476
  4. Catalogue of the collection of birds' eggs in the British Museum (Natural History), 1901, p. 216