Type 74

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Type 74
Image illustrative de l’article Type 74
Caractéristiques de service
Type char de combat principal
Service depuis septembre 1975
Utilisateurs Japon
Production
Concepteur Mitsubishi Heavy Industries
Année de conception 1962-1973
Constructeur Mitsubishi Heavy Industries
Production 873 exemplaires
Caractéristiques générales
Équipage 4 (chef de char, opérateur tourelle, chargeur et pilote)
Longueur 6,7 m (caisse)
9,41 m (avec le canon pointé à 12h)
Largeur 3,18 m
Hauteur 2,48 m (hauteur du toit)
2,67 m (avec la mitrailleuse du chef de char)
Masse au combat 38 tonnes en ordre de combat
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Blindage Masque : 116 mm

Tourelle : 132 mm
Glacis : 80 mm

Type acier BHL (caisse)

acier moulé (tourelle)

Armement
Armement principal canon de 105mm L7A1 L/52 (55 obus)
Armement secondaire une mitrailleuse coaxiale Type 74 de 7,62 mm (4 500 coups)

une mitrailleuse lourde M2 de 12,7 mm (660 coups) sur le tourelleau du chef de char

Mobilité
Moteur V10 diesel Mitsubishi 10ZF22WT
Puissance 720 ch (529 kW) à 2 200 tr/min
Transmission Mitsubishi MT 75 manuelle (six rapports en marche-avant et un en marche-arrière) avec une direction à double différentiel
Suspension barres de torsion et oléopneumatique à garde au sol et assiette variables
Vitesse sur route 53 km/h sur route
Puissance massique 19 ch/t
Réservoir 950 
Consommation 2,5  par km
Autonomie 300 km à 400 km

Le Type 74 (74式戦車 nana-yon-shiki-sensha) est un char de combat principal (MBT) employé par les Forces terrestres japonaises d'autodéfense (JGSDF). Comme la plupart des véhicules militaires japonais, il a été construit par Mitsubishi Heavy Industries[1]. Ses caractéristiques s'appuyaient sur celles de nombreux modèles contemporains de sa conception, ce qui le plaçait dans la même catégorie que le M60 américain ou le Leopard 1 allemand. Comme ces derniers, il est équipé d'un canon rayé de 105 mm Royal Ordnance L7. Il n'a été utilisé à grande échelle qu'à partir des années 1980, date à laquelle les autres forces occidentales avaient introduit des modèles plus performants. C'est le successeur du Type 61 et son successeur sera le Type 90, un char bien plus lourd. Il est toujours en service au Japon.

Histoire et conception[modifier | modifier le code]

L'étude de ce char commença en 1962 quand les Japonais se rendirent compte que le Type 61 ne serait pas en mesure d'affronter les derniers chars soviétiques comme le T-62. Il fut inspiré par de nombreux autres chars, notamment soviétiques (puis russes) tels que les T-55, T-62 et T-72 : cela se remarque à la forme de sa tourelle. Toutefois, des éléments de chars occidentaux furent aussi intégrés, comme la suspension contrôlable du MBT-70, la coque en acier laminé du char Leopard 1 et le puissant canon L7 de 105 mm britannique. La conception finale fut finalisée en 1964 et le premier prototype, désigné STB-1, fut livré en fin 1968 et a subi un certain nombre de modifications jusqu'en 1969. Le chargeur automatique s'est avéré trop complexe et coûteux et a été retiré, en outre, la mitrailleuse antiaérienne contrôlée à distance fut retirée. La conception de la tourelle changea également, devenant plus longue. Ces changements ont entraîné un autre prototype, le STB-3, qui fut livré en 1971. Le prototype final désigné STB-6 a été livré en 1973. Finalement, le char entra en service en 1974, d'où son nom de « Type 74 ». La production a commença en septembre 1975, avec 225 chars livrés recensés en janvier 1980. Le char fut produit à 873 exemplaires et sa production prit fin en 1989. 800 Type 74 étaient encore en service en 2000.

Avant même son entrée en service, le Type 74 était plus ou moins obsolète. Ainsi, le Type 90 devait le remplacer purement et simplement, mais avec la fin de la Guerre Froide, il reste en service et reçoit de nombreuses mises à niveau de modernisation. En 1993, quatre Type 74 ont été améliorés pour répondre à la nouvelle norme Type 74 Kai (改) [Type 74 mod G (G型)], en ajoutant une caméra infrarouge passive et des jupes latérales. Cette mise à niveau s'est avérée extrêmement coûteuse et le programme fut abandonné.

Caractéristiques générales[modifier | modifier le code]

Armement et tourelle[modifier | modifier le code]

Au cours de la phase de développement, les ingénieurs ont opté pour une version sous licence du canon Royal Ordnance L7 de 105 mm, standard de l'OTAN. Toutefois, seul le canon est importé sous licence, alors que le mantelet, la culasse et le mécanisme de recul sont de conception japonaise. La longueur totale du canon était de 5 592 mm, pour un poids total de 2 800 kg. Initialement, l’arme principale n’utilisait que des munitions APDS) et HEP. Plus tard, il fut modifié pour pouvoir également tirer des obus APFSDS et HEAT-MP. L'évacuateur de fumée du canon est placé au premier tiers du canon.

On peut apercevoir deux trappes sur la tourelle : l'une pour le tireur et l'autre pour le chef de char. A l'instar de nombreux autres chars, le Type 74 embarque de nombreux systèmes de visée différents : un télémètre laser qui est disposé dans la coupole du commandant, un système de visée infrarouge pour ce dernier et le tireur ainsi qu'un calculateur balistique placé dans le poste de tir. Sur certains chars de tête, lors des manœuvres, on peut également voir un gros projecteur.

Motorisation et mobilité[modifier | modifier le code]

Le Type 74 est propulsé par un moteur diesel à deux temps Mitsubishi 10ZF Model 21 de 10 cylindres, d'une puissance de 750 ch. Son rapport poids/puissance (ou puissance massique) de 19 ch/tonne est similaire à celui de l’AMX-30 français. La vitesse maximale sur route indiquée est de 53 km/h. Cependant, des vitesses d'au moins 60 km/h ont été atteintes.

La mobilité du char est assurée par 5 grandes roues de route métalliques qui assurent le bon roulement du char sur le sol, et ce sans galets de retour.

Blindage et protection[modifier | modifier le code]

Au lieu d'être équipé de blindage composite (utilisé sur le dernier Type 90), le blindage du Type 74 se compose de plaques d'acier soudées, avec un blindage incliné utilisé pour contrer les obus perforants et autres projectiles pénétrateurs à énergie cinétique. Son blindage frontal est de 80 mm et son épaisseur effective peut atteindre 189 mm pour le glacis supérieur et 139 mm pour le glacis inférieur. Le blindage latéral mesure 35 mm, tandis que l’arrière mesure 25 mm d’épaisseur. La tourelle en acier moulé a blindage estimé à 195 mm. Comparé aux autres chars modernes de deuxième génération, le Type 74 possède un blindage supérieur au Leopard 1 (122 et 140 mm), mais inférieur à celui des véhicules soviétiques, tel que le T62 (174 et 204 mm)

Disposition du blindage sur le char[modifier | modifier le code]

Zone concernée épaisseur réelle angle d'inclinaison épaisseur à l'horizontale
Glacis avant 80 mm 25° 189 mm
Avant de la caisse 80 mm 35° 139 mm
Côtés de la caisse 35 mm
Arrière de la caisse 25 mm

De plus, comme la plupart des blindés de la Guerre Froide, il est équipé d'une protection NBC (nucléaire, biologique et chimique), lui permettant d'être engagé sur un terrain contaminé.

Variantes[modifier | modifier le code]

Le Type 74 fut décliné en plusieurs variantes :

  • Type 74 (74式戦車 初期生産型)
  • Type 74 mod B (74式戦車 B型)
  • Type 74 mod C (74式戦車 C型)
  • Type 74 mod D (74式戦車 D型)
  • Type 74 mod E (74式戦車 E型)
  • Type 74 mod F (74式戦車 F型)
  • Type 74 mod G/Kai (74式戦車 G型/改)

Son châssis est également réutilisé par des véhicules de soutien :

  • le Type 87 (en) (87式自走高射機関砲), un véhicule anti-aérien
  • le Type 78 (78式戦車回収車), un véhicule de réparation blindé
  • le Type 91 (91式戦車橋), un véhicule poseur de ponts

Apparition dans les médias[modifier | modifier le code]

  • Dans le jeu-vidéo War Thunder, le Type 74, l'un de ses prototypes (STB-1) et le Type 87 sont présents au rang VI des forces terrestres japonaises.

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Description du Type 74 », sur www.armyrecognition.com (consulté le 11 décembre 2018). /type_74_main_battle_tank_japan_japanese_army_technical_data_sheet_description_information_pictures_f.html

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :