Tour Saint-Louis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tour Saint-Louis
Image dans Infobox.
La Tour Saint-Louis
Présentation
Type
Construction
XVIIIe siècle
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte des Bouches-du-Rhône
voir sur la carte des Bouches-du-Rhône
Red pog.svg

La tour Saint-Louis est une tour située à Port-Saint-Louis-du-Rhône dans le département des Bouches-du-Rhône, en France.

Histoire[modifier | modifier le code]

La tour Saint-Louis fut érigée en 1737. Elle a été financée par un impôt spécifique sur le sel. En effet, dès 1723, un arrêté du Conseil du Roi impose une taxe sur le sel transitant par le Rhône et à destination des provinces du Rouergue, auvergne, Dauphiné, Languedoc et Provence. Cette tour, à l'origine à l'embouchure du Rhône, fait suite à une série de tours postées le long du fleuve. Elles servaient à la fois de postes de garde et de surveillance du fleuve, de phares, et de lieux de refuge pour les riverains[1].

L'évolution du littoral fut telle, qu'en 1772 l'embouchure du Rhône se trouvait déjà à plusieurs centaines de mètres de la tour, et à près de 7,00 km aujourd'hui[2].

La tour Saint-Louis fait l'objet d'une inscription au titre des Monuments historiques depuis 1942[3].

Elle est utilisée, de nos jours, comme office du tourisme par la commune de Port-Saint-Louis-du-Rhône.

Architecture[modifier | modifier le code]

Les plans furent conçus par un ingénieur militaire Philippe Jacques, et mis en œuvre par 3 maçons de la région.

De base carrée, elle mesure 15,00 m de haut, sur 9,65 m de large. La structure est en calcaire, provenant de Beaucaire et Fontvieille. Ses trois niveaux (un rez-de-chaussée et deux étages) sont surmontés d'un toit terrasse, fortifié[2].

Activités[modifier | modifier le code]

La tour a été réaffectée à des activités actuelles culturelles. Le rez-de-chaussée héberge l'office du tourisme de Port-Saint-Louis-du-Rhône. Le premier étage regroupe une collection ornithologique de Camargue, avec environ 170 oiseaux différents. Le second étage est un lieu d'exposition temporaire[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

En Savoir plus[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]